Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Aménagement hydroélectrique de Hull-2

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Centrale Hull-2

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • 1912 – 1920 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine industriel

Usage :

  • Transport, communication et services publics (Installations électriques)

Éléments associés

Groupes associés (4)

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

L'aménagement hydroélectrique de Hull-2 est situé sur la rivière Outaouais à la hauteur des chutes de la Chaudière, au centre-ville de Gatineau. L'aménagement a été érigé en 1912 et 1913 et mise en service en 1920 par la Ottawa and Hull Power and Manufacturing Co. Ltd. L'aménagement, propriété d'Hydro-Québec et toujours en operation, comprend principalement une centrale, une prise d'eau à même le bâtiment de la centrale, un barrage déversoir rive droite et un barrage-poids rive gauche.

La centrale, érigée sur des rochers en bordure du chenal principal de la grande chute des Chaudières, est construite en acier et en béton armé. Par son volume, elle s'inscrit dans le courant d'architecture moderniste, mais le traitement du détail l'inscrit dans le courant de l'architecture industrielle historiciste avec une influence Beaux-Arts soulignée par la symétrie de l'ensemble et l'utilisation du vocabulaire classique : pilastres, chapiteaux, entablement.

La centrale comprend trois groupes turbines-alternateurs horizontaux de type Francis quadruple et un groupe-bulbe horizontal de type Kaplan. Les turbines se trouvent dans un puits bétonné situé en amont de la centrale qui s'alimente directement à la prise d'eau. L'arbre traverse la paroi aval du puits pour rejoindre l'alternateur fixé sur le plancher de la centrale. La configuration et le volume de la centrale sont déterminés par l'emplacement des alternateurs, des équipements de régulation et de contrôle et par la présence du pont roulant qui permet de soulever et de transporter l'équipement pour les travaux d'entretien ou de remplacement. Le mur aval, qui constitue actuellement la façade principale du bâtiment, comprend deux rangées de fenêtres, l'une sous le pont roulant et l'autre au-dessus.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

La présence de plusieurs îles qui s'insèrent dans un rétrécissement du lit de la rivière Outaouais a pour effet de concentrer l'écoulement de l'eau et d'accélérer le débit dans le secteur de la chute des Chaudières. Ces dispositions ont favorisé l'exploitation du pouvoir hydraulique du site. En effet, depuis plusieurs siècles la chute d'eau et les couloirs fluviaux compris entre les îles ont été aménagés afin d'utiliser l'eau pour actionner des machines, puis pour produire de l'électricité.

L'industrialisation du secteur débute dès 1800 avec l'implantation des moulins et ateliers de Philémon Wright (1760-1839), puis se poursuit et s'intensifie avec l'installation et le développement des entreprises de Ezra Butler Eddy (1827-1906) à partir de 1854. Le premier de plusieurs aménagements hydroélectriques dans le secteur est inauguré en 1891 du côté ontarien. La construction de plusieurs centrales et la présence de plusieurs usines dont les besoins en eau sont importants provoquent une certaine rivalité pour le contrôle de l'eau. Cet enjeu important incitera les compagnies à se regrouper afin d'ériger en 1910 un nouveau barrage en forme d'hémicycle toujours utilisé par Hydro-Québec, Ottawa Hydro et la papetière Domtar.

Ces développements placent le secteur de la chute des Chaudières parmi les plus importants sites industriels historiques du Canada, tant par l'importance, la variété et l'ancienneté des productions.

Après la mise en service de la centrale de Hull-1 en 1902, implantée sur les terrains d'une ancienne scierie, la Ottawa and Hull Power and Manufacturing Co. amorce, en 1912, la construction de la centrale de Hull-2 sur un terrain appartenant à George N. Rowe. Tout comme pour la centrale de Hull-1, la Ottawa and Hull Power Manufacturing Co. fait appel à l'ingénieur William Kennedy Jr. pour concevoir les plans. La construction est supervisée par la firme américaine Fraser Brace. L'installation des deux groupes de turbines-alternateurs « Smidts » de la compagnie allemande Voith est arrêtée abruptement en 1914 lorsque que les techniciens allemands embauchés sont arrêtés puis emprisonnés. Ce n'est qu'en 1920 qu'entrent en service les groupes turbines-alternateurs 1 et 3, suivis, en 1923, du groupe numéro 2 fabriqué par la compagnie canadienne Boving Hydraulic and Engineering Co. Ltd.

Dans les années 1920, nous assistons au regroupement d'entreprises dans le domaine hydroélectrique en raison notamment de la concurrence sévère de puissants groupes financiers pour le contrôle de la production du papier. Par exemple, la Ottawa and Hull Power and Manufacturing Co., jusque là propriété d'intérêts régionaux, est acquise en 1923 et devient la Ottawa River Power dans le but de réorganiser l'exploitation des ressources sylvicoles et hydrauliques de la Gatineau. En 1925, l'International Paper s'établit en Outaouais et prend le nom de Canadian International Paper, laquelle crée la Gatineau Power Co. pour gérer les ressources hydroélectriques. Elle acquiert les aménagements hydroélectriques de Hull-1 et Hull-2 en 1926. Cette compagnie ne fera pas de changements majeurs au site à l'exception de l'ajout de transformateurs à l'avant de la centrale en 1943.

En 1963, Hydro-Québec procède à la seconde nationalisation, celle de la Shawinigan Water and Power Co., de la Gatineau Power et des autres compagnies régionales. À la suite de dommages subis en 1964 lors d'une inondation, la production de la centrale de Hull-1 est arrêtée momentanément, puis définitivement. La fermeture de cette centrale entraîne en 1969 la redirection de l'eau vers la centrale de Hull-2. Pour profiter de cette énergie additionnelle, un quatrième groupe tubine-alternateur de type Kaplan, fabriqué par la compagnie Allis-Chalmers, est ajouté en 1969.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 2, rue Eddy

Localisation informelle :

Chute des Chaudières

Latitude :

  • 45° 25' 19.99"

Longitude :

  • -75° 43' 17.0"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Archemi inc. Centrale de Hull-2 : inventaire du patrimoine bâti et technologique, Hydro-Québec production, Unité environnement. s.l. 2005. 161 p.
  • GUITARD, Michelle. E.B. Eddy, site industriel. Québec, Ministère de la Culture et des Communications, 1999. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013