Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Charbonnel, Armand-François-Marie de

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 1er décembre 1802 au château du Flachat, en France, Armand-François-Marie de Charbonnel est le fils de Jean-Baptiste de Charbonnel, comte de Charbonnel, et de Marie-Claudine de Pradier.

Charbonnel fait ses études en France au collège de Montbrison en 1812, puis au collège d'Annonay l'année suivante. Il entre ensuite au séminaire Saint-Sulpice d'Issy-les-Moulineaux. Il est ordonné prêtre en 1825.

Aumônier de la duchesse de Berry, Charbonnel se joint à la Compagnie de Saint-Sulpice en 1826. Il occupe d'abord les postes de professeur et de trésorier au séminaire de Lyon, avant d'enseigner au séminaire de Versailles et de Bordeaux de 1834 à 1839.

Charbonnel devient missionnaire en Amérique du Nord. Il prêche notamment au séminaire de Saint-Sulpice de Montréal en 1839. Deux ans plus tard, il se rend à Baltimore, aux États-Unis, pour étudier l'anglais. Après quelques années passées à Montréal, il rentre en France en 1847, où il est professeur dans un séminaire d'Aix-en-Provence.

Sacré évêque de Toronto en 1850, Mgr Charbonnel veille à l'amélioration de la gestion financière de son diocèse. Il instaure, entre autres, le Cathédral Loan Fund, un fonds qui permet d'accumuler le capital nécessaire à la décoration de la cathédrale Saint-Michel de Toronto. Sur le plan social, le prélat fonde la conférence torontoise de la Société de Saint-Vincent-de-Paul (1850) et établit une maison de charité, la House of Providence (1857). Il siège également au Conseil de l'instruction publique en 1850 et y fait la promotion des écoles séparées dans le Haut-Canada. L'évêque fait venir plusieurs communautés religieuses européennes dans son diocèse, dont les Frères des écoles chrétiennes en 1851. Il quitte ses fonctions épiscopales à Toronto en 1860.

De retour en Europe en 1860, Charbonnel devient évêque titulaire de Sozopol, en Bulgarie, avant d'y être nommé archevêque en 1880. Il se retire au monastère des Capucins de Crest, en France, en 1883.

Il est décédé à Crest le 29 mars 1891.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • MOIR, John S. et Murray W. NICOLSON. « Charbonnel, Armand-François-Marie de ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013