Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Marché Richelieu du Vieux-Sorel

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Sorel-Tracy

Date :

  • 1930 (Construction)

Usage :

  • Fonction commerciale (Halles et place du marché)
  • Fonction culturelle et récréative, loisir (Théâtres)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Images

Description

Le marché Richelieu du Vieux-Sorel est un édifice multifonctionnel à fonction commerciale de style Art déco érigé en 1930 selon les plans des architectes Félix Racicot (1903-1973) et Jean-Baptiste Soucy (1899-1966). Il possède un plan rectangulaire, une élévation de trois étages et un toit plat. À chaque extrémité et au centre des deux longs côtés se trouve une avancée. Les façades sont revêtues d'un parement de brique à l'exception du rez-de-chaussée qui présente un revêtement de pierre. Ce dernier est protégé par un auvent soutenu par des consoles qui longe les deux façades latérales. Des portes sont présentes sur toutes les façades et elles sont très nombreuses sur les façades latérales. Sur la façade principale, elles sont de facture contemporaine alors que sur les façades latérales, les portes à double vantail sont en bois avec une imposte rectangulaire. De vastes fenêtres à carreaux et à imposte percent également le rez-de-chaussée de chaque côté. Aux étages supérieurs, ce sont de hauts et minces bandeaux verticaux disposés en groupe de trois qui ponctuent les façades. Ils sont coiffés de jeux de briques et de créneaux qui accentuent la verticalité du bâtiment. Le marché Richelieu est situé sur la rue du Roi à l'angle de la rue Augusta, au coeur de la zone commerciale et portuaire du Vieux-Sorel.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Sorel-Tracy) 2012-03-19
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

L'actuelle ville de Sorel-Tracy prend racine au 17e siècle dans ce secteur fort stratégique situé à la rencontre du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Richelieu. Une place du marché existe dès le 18e siècle, mais sans établissement fixe. En 1818, un premier marché public est érigé en bois sur un terrain donné par le gouvernement. Le bâtiment est construit grâce aux contributions financières de plusieurs hommes influents, dont William Nelson (1750-1834), Louis-Charles Paul-Hus et Robert Jones, juge de paix. Dès lors, il s'agit d'un lieu central pour les échanges et le commerce ainsi qu'un symbole de l'activité économique agricole de la région.

Le deuxième marché, également en bois, le remplace en 1842-1843 afin d'offrir plus d'espace. À partir de 1848, il accueille une nouvelle fonction : l'hôtel de ville du bourg de William-Henry occupe une partie de l'édifice. En 1851, c'est la Société Saint-Jean-Baptiste qui installe une salle de musique dans l'immeuble ajoutant du même souffle une vocation culturelle à cette institution.

À nouveau afin d'augmenter la taille de l'édifice qui ne répond plus aux besoins, le marché est reconstruit en 1858. Le troisième marché est bâti en brique selon les plans de James Sheppard, fils, menuisier et entrepreneur de Sorel. À l'extérieur travaillent les marchands de fruits et légumes, au rez-de-chaussée se trouvent les bouchers alors que l'étage supérieur accueille une salle de théâtre, la salle de l'hôtel de ville et une salle publique.

En 1882, le quatrième marché Richelieu est bâti par les menuisiers-entrepreneurs Nazaire Provost et Ovide Gauthier selon les plans de l'architecte de la ville Louis-Zéphirin Gauthier. Il poursuit la vocation multiple de son prédécesseur. C'est à son balcon que le premier ministre du Canada Sir Wilfrid Laurier (1841-1919) s'adresse à la foule lors de sa visite à Sorel en 1908. Le 26 décembre 1929, le quatrième marché est la proie des flammes.

Le marché est reconstruit en 1930. Les plans sont d'abord demandés à l'architecte Félix Racicot (1903-1973), mais, pour des raisons demeurées inexpliquées, l'architecte Jean-Baptiste Soucy (1899-1966) termine le projet. Les travaux sont confiés à la firme Bonin, Gendron et Poudrier limitée, des entrepreneurs généraux de Sherbrooke. La construction de l'hôtel de ville de Sorel a lieu au même moment par les mêmes artisans, impliquant la fin de la vocation politique pour le marché. La vocation culturelle demeure inchangée : l'immeuble abrite successivement le Théâtre Eden, le Théâtre du Marché, la salle de spectacle Georges-Codling. L'Harmonie Calixa-Lavallée y détient sa résidence permanente. La vocation marchande traditionnelle a perduré jusqu'en 2009.

En 2012, l'édifice est cité immeuble patrimonial par la Ville de Sorel-Tracy. La même année, un référendum municipal approuve la rénovation de la salle de spectacle. Une campagne de financement a lieu en 2014.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Inventaire du patrimoine bâti de la ville de Sorel-Tracy (2013 - 2016)
    Ville de Sorel-Tracy


  • Le marché Richelieu du Vieux-Sorel présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Il s'agit du cinquième marché public situé au même emplacement. Le premier marché public est érigé en 1818. Sa vocation est alors de mettre en valeur l'activité agricole de la région. Le marché devient un lieu d'échanges et de commerces primordial dans la ville. Si bien qu'il est reconstruit en 1842-1843, 1858 et 1882 pour des fins d'agrandissement. En plus de la vocation sociale et économique, une dimension politique importante s'ajoute en 1848 lorsque l'hôtel de ville de Sorel (alors William-Henry) s'y installe. En 1851, une salle de spectacle est aménagée par la Société Saint-Jean-Baptiste ajoutant une fonction culturelle à l'édifice. Le 26 décembre 1929, le quatrième marché est détruit par un incendie. L'actuel marché Richelieu est érigé l'année suivante, en même temps que l'hôtel de ville et les élévateurs à grains. Il constitue un témoin tangible de la vitalité économique soreloise à l'époque de la Grande Dépression. Le marché Richelieu demeure un lieu de rencontres, de commerces et de culture qui s'inscrit dans l'histoire des institutions soreloises et dans la mémoire collective.

    Le marché Richelieu du Vieux-Sorel présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. Le premier fort de Sorel est érigé en 1642 à l'embouchure de la rivière Richelieu et du fleuve Saint-Laurent. Cette position stratégique permet l'accès par voie d'eau à toute la vallée du Saint-Laurent ainsi qu'à la Nouvelle-Angleterre. Sorel bénéficie ainsi d'une place de choix pour les activités commerciales et portuaires. En 1818, un premier marché public est érigé à l'angle des rues du Roi et Augusta, les deux artères commerciales les plus importantes de la ville. Il concrétise la vocation centrale de ce secteur. Commerces, grands hôtels et industries s'implantent tout autour. Encore aujourd'hui, le marché Richelieu témoigne de trois siècles d'activité agricole et commerciale dans la ville de Sorel-Tracy.

    Le marché Richelieu du Vieux-Sorel présente un intérêt patrimonial pour sa valeur d'architecture. Le modernisme est rendu possible au 20e siècle, à la suite de l'introduction de la production en série et à la popularisation du béton et de l'acier. Le style Art déco, apparu en 1925, est l'une des premières manifestations de l'architecture moderne qui emploie les nouvelles techniques sans toutefois rejeter totalement l'ornementation comme le feront les architectes après la Seconde Guerre mondiale. Le marché Richelieu du Vieux-Sorel est caractéristique du style Art déco. En effet, le plan rectangulaire de trois étages est coiffé d'un toit plat créant un volume géométrique simple qui est toutefois rythmé par des avancées sur chaque côté. Il présente par ailleurs des lignes verticales importantes créées par des fenêtres en bandeau et des jeux de briques, des éléments typiques de la construction de cette époque. Finalement, cette institution est une oeuvre d'architecture moderne témoignant de la présence à Sorel d'architectes d'avant-garde. En effet, les plans sont réalisés par les architectes Félix Racicot (1903-1973) et Jean-Baptiste Soucy (1899-1966) qui contribuent, dans le milieu du 20e siècle, au rayonnement de l'architecture moderne. Le marché Richelieu du Vieux-Sorel participe au patrimoine moderne de la ville de Sorel-Tracy.

    Source : Ville de Sorel-Tracy, 2014

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Montérégie

    MRC :

    • Pierre-De Saurel

    Municipalité :

    • Sorel-Tracy

    Adresse :

    • 28, rue du Roi

    Haut de la page

    Références

    Notices bibliographiques :

    • BÉLIVEAU, Isabelle. Inventaire du patrimoine bâti de Sorel-Tracy. s.l. Société historique Pierre-De Saurel Inc., 2005. s.p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013