Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancien magasin général Henri-Louis-Poulin

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Magasin général Henri-Louis-Poulin

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Saint-Camille-de-Lellis

Date :

  • 1925 – (Construction)

Usage :

  • Fonction commerciale (Magasins généraux)

Éléments associés

Personnes associées (3)

Images

Description

L'ancien magasin général Henri-Louis-Poulin est un établissement commercial et résidentiel construit en 1925. Le bâtiment présente un corps de logis principal de plan rectangulaire, à deux étages, surmonté d'un toit à deux versants droits dissimulé derrière un parapet. Une galerie couverte longe le bâtiment sur deux côtés. Une véranda et une baie à pans coupés sont adossées au mur latéral droit. Une annexe, de plan rectangulaire à un étage et demi, s'élève contre le mur latéral gauche. L'ancien magasin général Henri-Louis-Poulin est implanté en bordure d'une intersection dans le noyau villageois de la municipalité de Saint-Camille-de-Lellis.

Ce bien est cité immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Camille-de-Lellis) 2010-11-16
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancien magasin général Henri-Louis-Poulin présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le bâtiment témoigne de l'importance des magasins généraux dans le développement économique des communautés rurales du Québec. Ces établissements naissent souvent avec la formation des premiers villages. Il s'agit de lieux où sont conservées et exposées des marchandises diverses. Dans de nombreux cas, l'espace commercial est situé au rez-de-chaussée et un espace résidentiel occupe les étages supérieurs. L'ancien magasin général Henri-Louis-Poulin est le deuxième commerce du genre à occuper le même emplacement au coeur du noyau villageois. Une première résidence avec annexe servant de magasin général y est érigée au début du XXe siècle. Le marchand Philippe Poulin se porte acquéreur du lot en 1909. Sa résidence et son magasin général sont détruits par une conflagration le 22 septembre 1925. Dans les semaines subséquentes, M. Poulin fait vraisemblablement construire le magasin général actuel au même endroit. Le bâtiment, qui sert aussi de résidence, est flanqué d'une annexe servant à l'entreposage et à la fabrique d'une liqueur artisanale. La propriété est cédée à son fils, Henri-Louis Poulin, dans les années 1930. Différents types de marchandise, comme des chevaux et des bonbons, y sont vendus. Les magasins généraux connaissent un important déclin pendant cette période. Henri-Louis Poulin revend le bâtiment en 1952. Le magasin général est alors transformé en épicerie. L'ancien magasin général Henri-Louis-Poulin, qui conserve encore sa double fonction commerciale et résidentielle, rappelle donc le rôle important de ce commerce dans l'histoire et le développement économique de la municipalité.

L'ancien magasin général Henri-Louis-Poulin présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment est un exemple représentatif d'un type d'architecture vernaculaire industrielle très répandu dans les quartiers ouvriers et commerciaux québécois de la première moitié du XXe siècle. À la fin du XIXe siècle, l'architecture s'industrialise avec l'arrivée sur le marché de matériaux et d'éléments préfabriqués qui réduisent les coûts de construction. La parution de nombreux catalogues de plans contribue à la diffusion des modèles architecturaux. Cette standardisation des modèles et des matériaux entraîne l'apparition d'édifices très typés et faciles à construire à moindre coût, notamment ceux de type « boomtown » faisant référence aux bâtiments des villes champignons du tournant du XXe siècle. Ce modèle connaît une grande popularité, particulièrement dans l'architecture commerciale. L'ancien magasin général Henri-Louis-Poulin est représentatif de l'architecture vernaculaire industrielle par son plan rectangulaire, son élévation de deux étages et son ornementation sobre, entre autres. Sa fausse façade terminée par un parapet est caractéristique du modèle « boomtown ». Le bâtiment possède également des vitrines au rez-de-chaussée qui témoignent de sa fonction commerciale. En outre, l'annexe latérale, avec ses ouvertures peu nombreuses et sa porte à glissière, est représentative des bâtiments secondaires servant à l'entreposage. L'ancien magasin général Henri-Louis-Poulin rappelle donc la popularité de ce type de construction dans l'architecture commerciale et résidentielle du début du XXe siècle.

L'ancien magasin général Henri-Louis-Poulin présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. Le bâtiment constitue l'un des derniers témoins de l'organisation spatiale de l'ancienne trame villageoise de Saint-Camille-de-Lellis. Il rappelle notamment la ligne d'implantation des bâtiments privilégiée au début du XXe siècle dans le noyau villageois. L'ancien magasin général est également l'un des seuls bâtiments traditionnels formant encore le coeur de la municipalité.

Source : Municipalité de Saint-Camille-de-Lellis, 2012.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancien magasin général Henri-Louis-Poulin liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en bordure d'une intersection, sur un terrain dégagé situé dans le noyau villageois;
- son volume, dont le plan rectangulaire du corps de logis principal, l'élévation de deux étages, le toit à deux versants droits, le parapet, la galerie couverte, la véranda et la baie à pans coupés;
- les matériaux, dont le parement en bardeaux de cèdre, la couverture en tôle pincée ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures, dont les portes (une surmonté d'une imposte vitrée et encadrée de baies latérales), les vitrines et les fenêtres rectangulaires à guillotine;
- l'ornementation, dont les frontons et les chambranles;
- la souche de cheminée en brique;
- l'annexe latérale, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi, le toit à deux versants droits, le parement en bardeaux de cèdre, la couverture en tôle, la porte à glissière, les fenêtres rectangulaires, les chambranles et les planches cornières.

Haut de la page

Informations historiques

L'ancien magasin général Henri-Louis-Poulin est situé sur le territoire du canton de Bellechasse proclamé en 1871. Les premiers colons s'établissent dans le secteur de Saint-Camille-de-Lellis à partir de 1885. Une paroisse y est créée en 1898, et son territoire est reconnu comme municipalité en 1904.

En 1908, le marchand Éphrem Audet se porte acquéreur d'un lot situé en face de l'église paroissiale. L'année suivante, il revend le terrain au marchand Philippe Poulin. L'un des deux hommes fait sans doute ériger des bâtiments à cet endroit, dont une imposante résidence s'inscrivant dans le courant éclectique et une annexe abritant un magasin général.

Le 22 septembre 1925, un important incendie détruit une partie du village incluant le magasin général et la résidence de Philippe Poulin. Ce dernier fait vraisemblablement construire le bâtiment actuel dans les semaines subséquentes. Le magasin général occupe le rez-de-chaussée alors que l'étage supérieur accueille l'espace résidentiel. Une annexe servant de lieu d'entreposage est également érigée contre le mur latéral gauche, et elle est alors coiffée d'un toit à un seul versant. Philippe Poulin y aurait installé une fabrique de liqueur artisanale. L'homme cède le bâtiment à son fils Henri-Louis Poulin dans les années 1930. Différents types de marchandise, comme des chevaux et des bonbons, sont vendus dans le commerce. Dans les années suivantes, l'annexe latérale est surhaussée et dotée d'un toit à deux versants droits.

Les magasins généraux connaissaient un déclin important dans les premières décennies du XXe siècle. La spécialisation des commerces et l'apparition des magasins à grande surface dans les années 1950 ont finalement raison de ce genre d'établissement. Henri-Louis Poulin vend son magasin général en 1952. Il est alors transformé en épicerie. D'autres commerces, y compris des restaurants, s'y succèdent au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Ces différentes conversions entraînent la modification de quelques éléments en façade, dont la disparition d'une porte menant vraisemblablement à l'étage supérieur et la suppression des baies à pans coupés situées devant les vitrines du rez-de-chaussée.

L'ancien magasin général Henri-Louis-Poulin est cité en 2010. Le bâtiment est alors vacant.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Les Etchemins

Municipalité :

  • Saint-Camille-de-Lellis

Adresse :

  • 113, rue Principale

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013