Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Édifice Thomson

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Thomson Block

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • 1892 – (Construction)

Usage :

  • Fonction commerciale (Commerces de vente au détail)
  • Fonction commerciale (Restaurants et bars)
  • Services et institutions (Banques)

Éléments associés

Inventaires associés (1)

Description

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2

Groupement :

Autre

Annexes :

  • Autre

Saillies :

  • Perron

Fondations :

  • Béton

Toit :

  • Forme : Plat
    Matériau : Composite, multicouche

Porte principale :

  • contemporaine

Autre(s) porte(s) :

  • contemporaine

Fenêtre(s) :

  • à arc surbaissé, Contemporaine
  • Rectangulaire, Contemporaine

Éléments architecturaux :

  • Amortissement
  • Bandeau
  • Corbeau
  • Corniche à modillons
  • Jeu de briques
  • Pierre millésimée
  • Pilastre

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Cet édifice aurait été construit en 1892. Le propriétaire d'origine est John Dempsey Thomson, d'où le nom Thomson Block. M. Thomson était marié à une certaine Bessie, avec laquelle il a eu cinq enfants. À la fin du 19e siècle, l'édifice était divisé en trois espaces commerciaux : M. Thomson tenait une épicerie dans l'espace de droite; au centre, il y avait le magasin Millinery & Fancy Dry Goods, propriété de Thomson et McDonald. L'espace de gauche est alors occupé par la Banque d'Ontario. Plus tard, la banque est remplacée par la bijouterie de Raymond Lefebvre. M. Thomson vend le bâtiment en 1912 à David C. Larwill. Au début des années 1940, un espace est occupé par la mercerie J. N. Landry. Alphonsine Prud'homme prend possession de l'immeuble en 1949. À sa mort, son époux, Ulric Gagnon, employé au ministère de la Santé du Québec, hérite de l'édifice. Leur fille, Anita Gagnon, l'achète en 1958 et, quatre ans plus tard, loue une partie des locaux à Patrick Pothier, qui y ouvre une taverne. À la fin des années 1950, le fleuriste Ben Ray s'installe dans l'immeuble, probablement au côté de la Taverne Buckingham de M. Pothier. En 1963, le juge Gérard Charron prend possession du bâtiment. Sept ans plus tard, Philippe Larente, mécanicien, l'achète à son tour. Gilles Larente (frère de Philippe) en fait l'acquisition en 1975 pour le revendre trois ans plus tard à l'optométriste Lévis Larocque.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 505, avenue de Buckingham

Lieux-dits :

  • Buckingham

Haut de la page

Références

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013