Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancien couvent de Saint-Jean-de-Matha

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Lanaudière

Municipalité :

  • Saint-Jean-de-Matha

Date :

  • vers 1896 – vers 1897 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Couvents, monastères et abbayes)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Description

L'ancien couvent de Saint-Jean-de-Matha est un bâtiment conventuel érigé au cours des années 1890 et agrandi en 1933. Le couvent en bois, de plan rectangulaire à deux étages et demi, est coiffé d'un toit à deux versants droits percés de lucarnes. Une galerie couverte ceinture le bâtiment sur deux côtés. L'ancien couvent de Saint-Jean-de-Matha est implanté en retrait de la voie publique sur un terrain dénivelé surplombant le noyau villageois de la municipalité de Saint-Jean-de-Matha.

Ce bien est cité immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Jean-de-Matha) 2011-05-02
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancien couvent de Saint-Jean-de-Matha présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le bâtiment occupe une place importante dans l'histoire de l'enseignement à Saint-Jean-de-Matha. Les premières écoles élémentaires de la localité sont établies à partir des années 1850. À la fin du XIXe siècle, le curé de Saint-Jean-de-Matha, Théophile-Stanislas Provost (1835-1904), manifeste son désir de confier l'éducation des jeunes filles à une communauté religieuse. Les Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie acceptent de venir enseigner dans la municipalité. Les autorités paroissiales leur cèdent un terrain à l'est de l'église. Un couvent y est érigé au cours des années 1890 à l'aide des matériaux récupérés lors de la démolition de la première église. La communauté religieuse prend possession du bâtiment conventuel en 1897. Les Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie adoptent le programme des écoles modèles. En 1899, le couvent accueille une cinquantaine d'élèves pensionnaires et externes. À la suite des réformes scolaires des années 1960, le couvent est vraisemblablement converti en école primaire mixte. Le bâtiment est loué à la commission scolaire de l'Érablière (aujourd'hui commission scolaire des Samares) jusqu'en 1972. Les élèves sont ensuite transférés dans une autre école. L'ancien couvent de Saint-Jean-de-Matha rappelle ainsi l'oeuvre des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie et le rôle central de cet établissement dans l'éducation des jeunes de la municipalité.

L'ancien couvent de Saint-Jean-de-Matha présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le couvent est représentatif des bâtiments conventuels érigés en milieu rural dans le dernier quart du XIXe siècle. Ces bâtiments se caractérisent généralement par un plan rectangulaire, un soubassement surhaussé et une élévation de deux à quatre étages. L'ancien couvent de Saint-Jean-de-Matha présente les principales caractéristiques de ce modèle. Le bâtiment illustre également la persistance des formes classiques dans l'architecture conventuelle québécoise de l'époque. Le couvent de Saint-Jean-de-Matha présente en effet certains éléments hérités du classicisme tels que la disposition symétrique des ouvertures du corps de bâtiment original, les pilastres corniers, la corniche à denticules et les retours de corniche. Le bâtiment comporte aussi un toit à deux versants droits percés de lucarnes et une galerie couverte, ajoutée en 1911, qui rappellent la fonction résidentielle du bâtiment conventuel. L'ancien couvent de Saint-Jean-de-Matha constitue un bon exemple de l'architecture conventuelle adaptée aux besoins et aux moyens d'une communauté rurale.

Source : Municipalité de Saint-Jean-de-Matha, 2011.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments de l'ancien couvent de Saint-Jean-de-Matha liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en retrait de la voie publique sur un terrain dénivelé surplombant le noyau villageois;
- sa localisation dans un ensemble institutionnel catholique comprenant une église et un presbytère cités immeubles patrimoniaux;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et demi, le toit à deux versants droits ainsi que la galerie couverte ceinturant le bâtiment sur deux côtés;
- les matériaux, dont le soubassement en pierre, le parement en planches horizontales, la couverture en tôle ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures, dont les portes surmontées d'une imposte vitrée et encadrées de baies latérales, les fenêtres rectangulaires, les lucarnes à pignon, les soupiraux et les évents cintrés;
- l'ornementation, dont le fronton de la galerie, les pilastres corniers, la corniche à denticules, les retours de corniche, le garde-corps, les aisseliers, les appliques menuisées et les chambranles;
- la souche de cheminée couverte de tôle.

Haut de la page

Informations historiques

L'ancien couvent de Saint-Jean-de-Matha est situé sur le territoire de l'ancienne seigneurie de Ramezay. L'endroit correspondant à l'actuelle municipalité de Saint-Jean-de-Matha est colonisé à partir de 1836. Les terres du rang double de Sainte-Louise, nommé ainsi en l'honneur de la seigneuresse Louise-Amélie Panet (1789-1862), sont les premières à être peuplées. Plusieurs autres rangs sont ouverts à la colonisation dans les années suivantes. Le 9 septembre 1852, la paroisse de Saint-Jean-de-Matha est érigée canoniquement par détachement d'une partie du territoire de la paroisse de Saint-Félix-de-Valois. Le mois suivant, six propriétaires cèdent des parcelles de terrains au nord de l'actuelle rue Sainte-Louise pour la construction de bâtiments religieux. Une chapelle et un presbytère y sont érigés en 1854. Les bâtiments sont remplacés par de nouvelles constructions à partir de 1884.

À la fin du XIXe siècle, le curé de Saint-Jean-de-Matha, Théophile-Stanislas Provost (1835-1904), manifeste son désir de confier l'éducation des jeunes filles à une communauté religieuse. Les Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie acceptent de venir enseigner dans la municipalité. Les autorités paroissiales leur cèdent un terrain à l'est de l'église. Un couvent y est érigé au cours des années 1890 avec des matériaux récupérés lors de la démolition de la première église. La communauté religieuse prend possession du bâtiment conventuel en 1897. Les Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie adoptent le programme des écoles modèles. En 1899, le couvent accueille une cinquantaine d'élèves pensionnaires et externes. En 1911, une galerie couverte est ajoutée sur deux côtés du bâtiment. Le couvent est agrandi par l'un des murs pignons en 1933.

À la suite des réformes scolaires des années 1960, le couvent est vraisemblablement converti en école primaire mixte. Le bâtiment est loué à la commission scolaire de l'Érablière (aujourd'hui commission scolaire des Samares) jusqu'en 1972. Les élèves sont ensuite transférés dans une autre école. En 1974, à l'initiative de soeur Marie-Thérèse Schink, le couvent devient pendant l'été un lieu d'accueil pour les enfants défavorisés. Le bâtiment est alors renommé « Manoir des jeunes ».

Après le décès de soeur Marie-Thérèse Schink, les Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie mettent le couvent en vente. Le bâtiment est acquis en 1986 par un couple de l'endroit afin de le transformer en résidence pour personnes âgées, le « Grand Manoir ». D'importants travaux de rénovation sont alors entrepris.

En 2005, un nouveau bâtiment de 42 logements est érigé à proximité. Il est relié à l'ancien couvent par un chemin couvert.

L'ancien couvent de Saint-Jean-de-Matha est cité en 2011.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Lanaudière

MRC :

  • Matawinie

Municipalité :

  • Saint-Jean-de-Matha

Adresse :

  • 207, rue Sainte-Louise

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Joliette Paroisse de Saint-Jean-de-Matha Absent 607

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • GRAVEL, Denis et Hélène LAFORTUNE. Saint-Jean-de-Matha, une histoire à raconter. Montréal, Société de recherche historique archiv-histo, 2005. 224 p.
  • s.a. « Saint-Jean-de-Matha ». DAUTH, Gaspard. Le diocèse de Montréal à la fin du dix-neuvième siècle. Montréal, Eusèbe Senécal et Cie., 1900, p. 740-742.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013