Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Déat, Antoine

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 16 avril 1696 à Riom, en France, Antoine Déat est le fils d'Antoine Déat, marchand et épicier, et de Catherine Metayer.

Déat entre au séminaire de Saint-Sulpice à Clermond-Ferrand en 1718. Il est ordonné le 21 septembre 1720 et officie en France pendant deux ans.

En 1722, Déat s'embarque pour Montréal. Il travaille comme vicaire de la paroisse de Notre-Dame de Montréal pendant un an, puis agit à titre d'aumônier des religieuses de la Congrégation de Notre-Dame de 1723 à 1730. Cette année-là, il remplace le curé de Notre-Dame de Montréal. Il occupe cet office jusqu'en 1760. En plus de sa cure, il est affecté, à partir de 1731, à la charge de vicaire général de la région de Montréal.

Attaché à la dévotion de saint Amable, patron de sa localité natale, Déat lui dédie une chapelle qu'il fait ériger dans l'église Notre-Dame de Montréal en 1732. Il y installe le siège de la Confrérie de l'adoration perpétuelle du Saint-Sacrement et de la bonne mort, qu'il fonde la même année, où les membres, souvent sans famille, s'assurent mutuellement des funérailles décentes et des prières. Il se retire de ses activités en 1760.

Il est décédé à Montréal le 23 mars 1761.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ALLAIRE, Jean-Baptiste-Arthur. Dictionnaire biographique du clergé canadien-français. Vol. III: Premier supplément. Montréal, Imprimerie de l'école catholique des sourds-muets, 1910. s.p.
  • DANSEREAU, Antonio. « Déat, Antoine ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013