Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Secteur du phare de l'île aux Oeufs

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Côte-Nord

Municipalité :

  • Port-Cartier

Thématique :

  • Patrimoine maritime et fluvial

Usage :

  • Transport, communication et services publics (Phares et aides à la navigation)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Inventaires associés (1)

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Le secteur du phare de l'île aux Oeufs a été établi en 1871 : il se compose d'un phare et des vestiges de ce qui fut une piste d'atterrissage. Il semble que l'établissement du site soit dû à une initiative de la Maison Trinité de Québec, mais que les installations aient été complétées par le ministère de la Marine et des pêcheries du Canada. Par la suite, au cours des années 1950, le site a été modernisé dans le cadre d'un vaste programme d'amélioration des aides à la navigation et de modernisation des équipements. L'établissement d'un phare à cet endroit visait à avertir les navigateurs commerciaux de la présence de récifs dangereux. Il s'agit donc d'un phare de jalonnement des côtes de deuxième ordre.

Construit en 1871, le premier phare était en fait une maison-phare, surmontée d'une tour octogonale en bois. Ce dernier a été remplacé en 1955 par le phare actuel, une tour en béton armé sur plan hexagonal. À l'instar de plusieurs autres phares reconstruits à la même époque le long de la Côte-Nord (île aux Perroquets, île du Corossol, Petite île au Marteau, île du Grand Caoui), le phare actuel correspond au plan standardisé préconisé à l'époque par le ministère des Transports : il s'agissait d'une structure nécessitant un entretien minimal, un avantage en région éloignée. Haut de 14 mètres et implanté sur un site rocheux et accidenté, le phare de l'île aux Oeufs a jadis contribué au maintien des pêcheries côtières locales. Il a été automatisé au cours des années 1970, puis fermé par la Garde côtière canadienne en 2003. Le secteur n'est donc plus opérationnel comme aide à la navigation.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Côte-Nord

MRC :

  • Sept-Rivières

Municipalité :

  • Port-Cartier

Latitude :

  • 49° 37' 19.0"

Longitude :

  • -67° 10' 34.0"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • HALLEY, Patrice. Les sentinelles du Saint-Laurent. Sur la route des phares du Québec. Montréal, Éditions de l'Homme, 2002. 246 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013