Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Secteur du phare de Cap d'Espoir

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

Municipalité :

  • Gaspé

Thématique :

  • Patrimoine maritime et fluvial

Usage :

  • Transport, communication et services publics (Phares et aides à la navigation)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (6)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Le secteur du phare de Cap d'Espoir a été établi en 1873. Il se compose actuellement d'un phare, d'un hangar, d'un abri du criard de brume, d'un bâtiment des équipements de navigation, ainsi que d'une maison de gardien et d'une maison de l'assistant du gardien. Le secteur a été choisi à l'origine par le ministère de la Marine, pour assurer une voie navigable sécuritaire dans le golfe du Saint-Laurent et un point de référence pour les bateaux entrant dans la Baie des Chaleurs.

Le secteur a accueilli deux phares. Le premier, construit en 1873, faisait partie d'une deuxième génération de phares au Québec (c1850-1900), caractérisée par l'augmentation du trafic maritime et le balisage des côtes du golfe. Ce phare était une structure en bois, à base carrée, d'environ 5,4 mètres de hauteur (18 pieds). Il a été démoli en 1939 et remplacé la même année par le phare actuel. Ce dernier est en béton armé et à base octogonale. Il fait partie de la troisième génération de phares (c1900-1950), caractérisée par l'amélioration et la modernisation des appareils optiques, et la réalisation de structures plus robustes, capables de supporter des équipements plus lourds : dans ce contexte, le choix du béton armé comme matériau de construction répondait au besoin d'une structure durable, économique et incombustible.

Le phare actuel a été construit par le ministère de la Marine et est opéré aujourd'hui par la Garde côtière canadienne. Il fait 14,6 mètres (48 pieds) de haut, 6 mètres de large au sol (20 pieds) et 5,5 mètres (16,5 pieds) de large au sommet. Il est surmonté d'une lanterne circulaire en métal, à laquelle on accède par un escalier intérieur en acier qui relie les trois étages du phare. Le phare est automatisé depuis 1987 et guide toujours la navigation commerciale et les bateaux de pêche.

La première maison du gardien a été construite vers 1874 et démolie en 1959. La maison actuelle a été construite au cours des années 1960. Il s'agit d'une structure en bois, à deux étages, avec un plan rectangulaire mesurant environ 6,1 m x 8,4 m (20 x 27,5 pieds). La maison de l'assistant du gardien a été construite vers la même époque. Aujourd'hui, les deux maisons sont utilisées comme chalets à louer. Le hangar a lui aussi été construit au cours des années 1960. Il a un plan rectangulaire et consiste en une pièce d'environ 4 m x 4,5 m (16 x 17 pieds). Il s'agit d'une structure de bois avec une fondation en béton. L'abri du criard de brume contient deux pièces : une salle des machines d'environ 10 m x 10 m (31 x 31 pieds) et une annexe (atelier) d'environ 4 m x 4 m (13 x 13 pieds). L'abri est en bois avec une fondation en béton. Il contient de la machinerie, notamment les réservoirs de compression à air pour le diaphone, utilisés dans les années 1970 comme récipients pour de l'huile. Le bâtiment des équipements de navigation, constitué d'une structure moderne préfabriquée, fait aussi partie du secteur. Le phare est toujours opérationnel.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

MRC :

  • La Côte-de-Gaspé

Municipalité :

  • Gaspé

Latitude :

48° 25' 9.0"

Longitude :

-64° 19' 4.0"

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013