Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancien couvent de Papineauville

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Académie Sainte-Jeanne-d'Arc
  • Centre Le Vallon
  • Couvent de Papineauville
  • École Sainte-Jeanne-d'Arc
  • Édifice Sainte-Jeanne-d'Arc
  • Siège social de la Commission scolaire Seigneurie

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Papineauville

Date :

  • 1907 – 1908 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission éducative)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Couvents, monastères et abbayes)
  • Services et institutions (Écoles primaires et secondaires)
  • Services et institutions (Hôtels de ville et salles des habitants)

Éléments associés

Groupes associés (3)

Personnes associées (1)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Carte

Description

L'ancien couvent de Papineauville est un ancien édifice conventuel construit en 1907 et en 1908, puis modifié en 1949. L'édifice, de plan en « L » à trois étages, possède un soubassement en pierre et un parement en brique rouge. Il est coiffé d'un toit plat. Le couvent est situé sur un terrain dégagé au relief peu accusé. Il est implanté en léger retrait de la voie publique, près d'une intersection, dans le noyau villageois de la municipalité de Papineauville.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

3

Groupement :

Détaché

Annexes :

  • Agrandissement

Saillies :

  • Perron

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Brique

Toit :

  • Forme : Plat
    Matériau : Composite, multicouche

Porte principale :

  • contemporaine

Autre(s) porte(s) :

  • contemporaine

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux
  • Rectangulaire, Contemporaine

Éléments architecturaux :

  • Bandeau
  • Plate-bande

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Papineauville) 2010-04-19
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancien couvent de Papineauville présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. L'édifice occupe une place importante dans l'histoire de l'éducation de la localité. Dans cette municipalité, l'enseignement est confié à des communautés religieuses dès le début du XXe siècle. En 1900, la congrégation des Soeurs de Sainte-Marie s'établit à Papineauville. Ces religieuses sont remplacées en 1906 par les Filles de la Sagesse. Ces dernières commandent la construction d'un couvent dans le noyau villageois, au nord de l'église. L'édifice, aussi connu sous le nom d'académie Sainte-Jeanne-d'Arc, est érigé en 1907 et en 1908. En 1922, les Soeurs grises de la Croix, aujourd'hui appelées Soeurs de la Charité d'Ottawa, reprennent l'enseignement au couvent. Elles y résident jusqu'en 1966. Une troisième congrégation religieuse, les Frères de l'instruction chrétienne, occupe une partie du bâtiment entre 1942 à 1949. L'édifice est utilisé comme école jusqu'au tournant du XXIe siècle, bien que les religieuses aient été remplacées par des enseignants laïcs dans la seconde moitié du XXe siècle. L'ancien couvent de Papineauville est l'une des plus importantes institutions de l'histoire de la municipalité. Le bâtiment évoque également le rôle majeur joué par les communautés religieuses dans l'histoire de l'éducation.

L'ancien couvent de Papineauville présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. L'édifice constitue un exemple représentatif des bâtiments conventuels construits en milieu rural au début du XXe siècle. Ces édifices se caractérisent généralement par un plan rectangulaire ou en « L », un soubassement surhaussé, une élévation de trois ou quatre étages, un parement de pierre ou de brique et la présence d'un campanile central. L'ancien couvent de Papineauville présente les principales caractéristiques de ce modèle. Bien que la toiture ait été modifiée au milieu du XXe siècle, l'édifice conserve en effet plusieurs éléments d'origine, dont son plan en « L », son soubassement en pierre, son parement en brique et les ouvertures rectangulaires des deux premiers étages. L'ancien couvent de Papineauville témoigne par ailleurs des modifications apportées aux édifices institutionnels afin de répondre aux nouveaux besoins. Le bâtiment est réaménagé en 1949 pour loger huit salles de classe et un logement pour les religieuses. Le toit plat, les éléments décoratifs en pierre artificielle et les grandes ouvertures carrées sont typiques de l'architecture scolaire du milieu du XXe siècle. L'ancien couvent de Papineauville constitue ainsi un exemple représentatif de l'évolution de l'architecture conventuelle et scolaire au cours du XXe siècle.

L'ancien couvent de Papineauville présente en outre un intérêt patrimonial pour sa valeur historique découlant de son association avec Georges Bouillon (1841-1932), le chanoine qui a réalisé les plans de l'édifice. Né à Saint-Germain de Rimouski, Bouillon entre en 1867 au Collège d'Ottawa, l'actuelle Université d'Ottawa, et il y fait son cours classique. Parallèlement, il enseigne le dessin à des élèves du cours commercial. Il est ordonné prêtre en 1874 à Montréal, puis retourne à Ottawa. Il conçoit les plans de plusieurs églises de la région, dont l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame d'Ottawa. Bouillon réalise également d'autres édifices religieux de l'Outaouais, dont le presbytère et l'ancien couvent de Papineauville. L'ancien couvent de Papineauville rappelle la contribution du chanoine Georges Bouillon à l'architecture de la région.

Source : Municipalité de Papineauville, 2010.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancien couvent de Papineauville liés à ses valeur historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en léger retrait de la voie publique, sur un terrain dégagé au relief peu accusé, près d'une intersection;
- sa situation dans le noyau villageois à proximité de l'église de Sainte-Angélique;
- son volume, dont le plan en « L », l'élévation de trois étages, le toit plat et la galerie couverte;
- les matériaux, dont le soubassement en pierre, le parement en brique rouge, le toit de la galerie couvert de tôle ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en pierre artificielle;
- les ouvertures, dont la porte à baies latérales surmontée d'une imposte vitrée, les fenêtres rectangulaires à guillotine (certaines à grands carreaux), les grandes fenêtres carrées, les soupiraux ainsi que les appuis et les plates-bandes;
- l'ornementation sobre constituée essentiellement du bandeau et des croix en pierre artificielle;
- la souche de cheminée en brique.

Haut de la page

Informations historiques

L'ancien couvent de Papineauville est situé sur le territoire de l'ancienne seigneurie de La Petite-Nation, concédée en 1674. La région demeure inexploitée jusqu'au tournant du XIXe siècle. La colonisation de certains secteurs s'amorce après l'acquisition de ce territoire par le notaire Joseph Papineau (1752-1841), en 1801 et en 1803. Son fils Louis-Joseph Papineau (1786-1871) rachète une partie de la seigneurie en 1817. Celui-ci confie l'administration de son domaine à son frère, Denis-Benjamin Papineau (1789-1854), agent seigneurial de La Petite-Nation depuis 1808.

Denis-Benjamin Papineau s'occupe principalement du peuplement de la seigneurie et de la distribution des terres. Il est considéré comme le fondateur de Papineauville, un secteur qui se développe au milieu du XIXe siècle. Les plans du village sont tracés en 1853, année où est également érigée canoniquement la paroisse de Sainte-Angélique. La même année, une commission scolaire est créée et Denis-Benjamin Papineau en devient le président.

La première école catholique de Papineauville ouvre en 1854. L'enseignement est d'abord donné par des instituteurs laïcs. Les Soeurs de Sainte-Marie prennent en charge l'enseignement à leur arrivée en 1900. Elles sont remplacées en 1906 par les Filles de la Sagesse. Ce sont ces religieuses qui commandent la construction de l'ancien couvent de Papineauville, également appelé académie Sainte-Jeanne-d'Arc.

L'édifice est érigé en 1907 et en 1908 selon les plans du chanoine Georges Bouillon (1841-1932), un architecte qui a réalisé de nombreux édifices religieux de l'Outaouais. L'ancien couvent en brique de Papineauville présente alors un plan en « L », une élévation de trois étages ainsi qu'un toit mansardé percé de lucarnes et surmonté d'un campanile central. En 1922, les Soeurs grises de la Croix, aujourd'hui appelées Soeurs de la Charité d'Ottawa, reprennent l'enseignement au couvent. Une autre congrégation religieuse occupe une partie l'édifice de 1942 à 1949, soit les Frères de l'instruction chrétienne.

Pour répondre aux besoins de la population croissante, l'ancien couvent est modifié en 1949. Le toit mansardé est supprimé et remplacé par un toit plat. Le dernier étage est pourvu de nouvelles ouvertures, plus nombreuses qu'aux étages inférieurs. Un bandeau et des croix décoratives en pierre artificielle sont ajoutés. Le soubassement en pierre, le parement en brique rouge de même que les ouvertures rectangulaires des deux premiers étages sont conservés. Après les travaux, le couvent comprend huit salles de classe et un logement pour les religieuses.

En 1966, les Soeurs grises de la Croix quittent le couvent. Elles sont alors remplacées par des enseignants laïcs. En 1972, la commission scolaire installe son siège social dans une partie de l'ancien couvent. Des élèves du primaire continuent de fréquenter l'édifice où sont également donnés des cours d'éducation aux adultes. La municipalité acquiert l'édifice en 2003. Des organismes culturels occupent depuis l'édifice qui accueille également les bureaux de la municipalité. En 2007, la cour municipale de la MRC de Papineau s'établit dans l'ancien couvent.

L'ancien couvent de Papineauville est cité en 2010.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Papineau

Municipalité :

  • Papineauville

Adresse :

  • 188, rue Jeanne-d'Arc

Latitude :

  • 45° 37' 8.69"

Longitude :

  • -75° 1' 6.4"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Papineau Paroisse de Sainte-Angélique Absent 241
242

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • LEBLANC, Claire. Circuit patrimonial Papineauville: un retour aux sources. s.l. Comité des affaires culturelles Papineauville-Sainte-Angélique, s.d. s.p.
  • s.a. Album souvenir du 75e anniversaire de la paroisse de Sainte-Angélique de Papineauville le 25 juin 1928, 1853-1928. Québec, 1928. 47 p.
  • s.a. Album souvenir, Centenaire de Papineauville 1853-1953, 14 juin. Québec, 1953. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013