Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église de Saint-Damien-de-Buckland

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Église Saint-Damien

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Saint-Damien-de-Buckland

Date :

  • 1883 – 1884 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Inventaires associés (2)

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Damien-de-Buckland) 2013-09-03
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Éléments caractéristiques

« Les travaux devront viser à préserver ou à restaurer :
- le toit à deux versants droits;
- le portique avant en pierre de taille;
- le parement en brique et pierre des façades;
- le clocher en saillie;
- les deux clochetons au sommet des contreforts;
- la corniche à denticules;
- les fenêtres cintrées;
- l'oeil-de-boeuf;
- les portes en bois massif avec impostes en hémicycle;
- les fondations en pierre. »

Source : Municipalité de Saint-Damien-de-Buckland

Haut de la page

Informations historiques

Le nom de cette paroisse réfère aux frères Côme et Damien, médecins qui, caractéristique plutôt originale, refusaient de se faire payer pour les services qu'ils rendaient. Ils furent décapités en Turquie, sous l'empereur romain Dioclétien en l'an 287, pour motifs religieux. L'ajout de Buckland réfère pour sa part au canton Buckland, créé sous le régime anglais en 1806, dont le nom rappelle une ville d'Angleterre.

La création de la paroisse de Saint-Damien-de-Buckland fait suite aux efforts de colonisation entrepris par des membres du clergé à la fin du XIXe siècle. Desservie par l'abbé Magloire Rioux, curé de 1872 à 1882, la paroisse a été formée en 1882 de parties des territoires de Saint-Lazare, Notre-Dame-Auxiliatrice-de-Buckland, Saint-Cajetan d'Armagh et Saint-Malachie. L'érection de la municipalité de paroisse de Saint-Damien de Buckland aura lieu en janvier 1891, même si des colons vivaient dans les cantons unis de Buckland et de Mailloux depuis 1859. L'histoire institutionnelle de Saint-Damien est intimement liée à l'oeuvre d'un missionnaire colonisateur remarquable, l'abbé Joseph-Onésime Brousseau. Celui-ci fait construire la première église, un couvent qui servira à loger des religieuses, des personnes âgées et des enfants et une chapelle dédiée à Sainte-Anne. Il fonde la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours en 1892, dont la première supérieure générale sera Virginie Fournier, originaire de Pointe-Lévy.

La chapelle Sainte-Anne-des-Montagnes, aussi appelée chapelle du voeu, serait une réalisation découlant d'une promesse à la Vierge par le curé Brousseau pour que le feu épargne son église. L'église fut bien épargnée et le curé tint promesse, malheureusement la chapelle brûla en 1905. Reconstruite d'après les plans de M. Alyre Métivier, elle aurait été le site de guérisons miraculeuses et devint un lieu de pèlerinage pour les populations environnantes. Bellechasse compte un autre lieu de pèlerinage, Saint-Michel.

L'héritage patrimonial d'origine religieuse des citoyens de Saint-Damien comprend un vaste ensemble de biens. Une église paroissiale conçue et construite par Elzéar Métivier en 1883-1884. De forme rectangulaire, avec choeur en saillie et abside en hémicycle, sa voûte en bois forme un arc en plein cintre. Les murs intérieurs sont également en bois. La nef est formée de trois vaisseaux, une tribune arrière et deux tribunes latérales. À l'avant de la nef, des autels latéraux, respectivement dédiés à la Vierge et à saint Joseph. Un orgue Casavant & Frères, opus 1395, construit en 1930, trône à la tribune arrière. Autour du choeur, six grands tableaux, peints en 1926 par le peintre Antoine Masselotte, illustrent des scènes évangéliques; le chemin de croix est du même artiste. Le maître-autel en bois sculpté selon des plans de David Ouellet est de merisier blanc plaqué or; il est surmonté d'une statue représentant saint Damien, un bocal à onguent dans une main. La palme du martyre qui devait être dans l'autre main a disparu. Les bancs du choeur sont en érable et ceux de la nef en merisier. Un ostensoir en cuivre plaqué argent et or fait partie du patrimoine, de même qu'un autre ostensoir plaqué or seulement.

Le portique avant de l'église est en pierres de taille et le clocher encadré de deux clochetons. Les murs extérieurs et la façade de l'église sont en briques et la toiture est en tôle à la québécoise.

Le presbytère fut construit en 1940 pour remplacer celui de 1887, devenu la Maison Souvenir. En 1882, le curé Brousseau bénit le cimetière situé à proximité de l'église.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Bellechasse

Municipalité :

  • Saint-Damien-de-Buckland

Adresse :

  • 182, rue Commerciale

Latitude :

46° 37' 31.2"

Longitude :

-70° 39' 22.0"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 822 770

Haut de la page

Références

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013