Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Entrepôt du magasin général L. P. Beaulieu

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Ancien magasin général L. P. Beaulieu
  • BeauLieu Culturel du Témiscouata

Région administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

Municipalité :

  • Témiscouata-sur-le-Lac

Date :

  • 1930 – (Construction)

Usage :

  • Fonction commerciale (Magasins généraux)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

L'entrepôt du magasin général L. P. Beaulieu est un bâtiment commercial construit vers 1930. Le corps principal du bâtiment en bois présente un plan rectangulaire allongé et une élévation de deux étages comprenant le toit brisé. Deux annexes sont greffées à l'arrière du corps principal et sont disposées en « L ». L'entrepôt du magasin général L. P. Beaulieu est implanté légèrement en retrait de la voie publique sur un terrain en pente, au coeur du secteur de Notre-Dame-du-Lac dans la ville de Témiscouata-sur-le-Lac.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Témiscouata-sur-le-Lac) 2009-07-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'entrepôt du magasin général L. P. Beaulieu présente un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et ethnologique. Le bâtiment témoigne de l'importance des magasins généraux dans le développement économique des communautés rurales et villageoises du Québec. Ces établissements commerciaux naissent souvent avec la formation des premiers villages. Il s'agit de lieux où sont conservées et exposées des marchandises diverses. Des articles de quincaillerie et d'épicerie, des vêtements et des médicaments y sont vendus, échangés ou crédités aux résidents de la région. Des annexes sont souvent greffées au bâtiment principal afin d'offrir plus d'espace pour l'entreposage. Léda Cloutier, épouse d'Alphonse-Philippe Beaulieu, premier notaire du Témiscouata, ouvre vers 1880 un petit commerce à Notre-Dame-du-Lac. Elle y vend d'abord des chapeaux. De la nourriture, comme de la farine, du sucre et des conserves, s'ajoute par la suite aux marchandises offertes. Après le décès de son mari, la femme demande à son fils aîné, Louis-Philippe Beaulieu (décédé en 1949), de l'aider à tenir son commerce, rapidement renommé « L. P. Beaulieu inc. ». Le commerce croît rapidement et un premier entrepôt est construit à côté du magasin. Plus tard, un camion de livraison parcourt tout le Témiscouata pour desservir une large clientèle. Louis-Philippe Beaulieu soutient aussi l'établissement de petits commerces dans la région en leur faisant crédit. En 1930, le premier entrepôt est remplacé par le bâtiment actuel. Le déclin des magasins généraux s'amorce au tournant du XXe siècle, avec la vente par catalogue et l'amélioration des moyens de transport et de communication. Vers 1950, la multiplication des grands magasins a finalement raison de ce type de commerce. Le magasin général L. P. Beaulieu demeure en activité pendant de nombreuses années malgré le déclin de ces anciennes pratiques commerciales. En 1967, l'entrepôt est vendu. Vers 1972, un magasin de mobilier de bureau est aménagé dans le bâtiment. Le magasin général lui-même est démoli en 1988. L'entrepôt du magasin général L. P. Beaulieu constitue donc l'unique témoin de la présence de ce commerce important dans le développement économique de Notre-Dame-du-Lac et du Témiscouata. Il rappelle aussi l'évolution des pratiques commerciales au cours du XXe siècle.

L'entrepôt du magasin général L. P. Beaulieu présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment illustre des formes typiques de l'architecture en milieu rural dans la première moitié du XXe siècle. Les bâtiments commerciaux érigés dans les noyaux villageois de cette époque empruntent généralement des caractéristiques de l'architecture domestique, mais se distinguent par des dimensions plus importantes. L'entrepôt du magasin général L. P. Beaulieu s'inscrit dans cette pratique, notamment par le volume de son corps principal, de plan rectangulaire et d'une élévation de deux étages comprenant le toit brisé, un type de toit devenu populaire à la fin du XIXe siècle. Le bâtiment présente aussi un parement en planches horizontales, un matériau répandu dans les milieux villageois de l'époque.

Source : Ville de Témiscouata-sur-le-Lac, 2010.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'entrepôt du magasin général L. P. Beaulieu liés à ses valeurs historique, ethnologique et architecturale comprennent, notamment :
- son implantation légèrement en retrait de la voie publique, sur un terrain dégagé en pente, au coeur de la ville;
- son volume, dont le plan rectangulaire du corps principal, l'élévation de deux étages comprenant le toit brisé ainsi que les deux annexes disposées en « L » à l'arrière de l'édifice;
- les matériaux, dont le parement en planches horizontales, la couverture en tôle ainsi que les éléments architecturaux en bois;
- les ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires.

Haut de la page

Informations historiques

L'entrepôt du magasin général L. P. Beaulieu est implanté dans le noyau villageois de Notre-Dame-du-Lac, une localité située dans la vallée du Témiscouata dont le peuplement débute véritablement au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Les nouveaux habitants s'établissent dans trois noyaux le long du chemin du Portage qui longe le lac Témiscouata. Le Détour est à ce moment un petit hameau en bordure du lac. À partir du moment où un missionnaire résident s'y établit, le noyau de peuplement se développe rapidement. Le Détour devient la paroisse de Notre-Dame-du-Lac par son érection canonique en 1869. L'érection civile a lieu deux ans plus tard.

Dès ses débuts, Notre-Dame-du-Lac est une paroisse à vocation essentiellement agricole. Quelques commerces s'établissent dans le noyau villageois pour répondre aux besoins de la population. Léda Cloutier, épouse d'Alphonse-Philippe Beaulieu, premier notaire du Témiscouata, ouvre vers 1880 un petit commerce à Notre-Dame-du-Lac. Elle y vend d'abord des chapeaux. De la nourriture, comme de la farine, du sucre et des conserves, s'ajoute ensuite aux marchandises offertes.

Après le décès de son mari, la femme demande à son fils aîné, Louis-Philippe Beaulieu (décédé en 1949), de l'aider à tenir son commerce, rapidement renommé « L. P. Beaulieu inc. ». Le commerce croît rapidement et un premier entrepôt est construit à côté du magasin. Plus tard, un camion de livraison parcourt tout le Témiscouata pour desservir une large clientèle. Louis-Philippe Beaulieu soutient aussi l'établissement de petits commerces dans la région en leur faisant crédit. En 1930, le premier entrepôt est remplacé par le bâtiment actuel.

Le magasin général L. P. Beaulieu demeure en activité pendant de nombreuses années, malgré la disparition de la plus grande partie des commerces de ce type au milieu du XXe siècle.

En 1967, l'entrepôt est vendu. Vers 1972, il devient un magasin de mobilier de bureau. Le magasin général est démoli en 1988, mais l'entrepôt est conservé. La Ville de Notre-Dame-du-Lac (aujourd'hui Témiscouata-sur-le-Lac) acquiert ce bâtiment en 2007.

L'entrepôt du magasin général L. P. Beaulieu est cité en 2009. Il est projeté de transformer le bâtiment en maison de la culture regroupant différents services et offrant des locaux à divers organismes culturels.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

MRC :

  • Témiscouata

Municipalité :

  • Témiscouata-sur-le-Lac

Adresse :

  • 2448, rue Commerciale Sud

Latitude :

  • 47° 36' 44.79"

Longitude :

  • -68° 47' 30.73"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Témiscouata Paroisse de Notre-Dame-du-Lac-Témiscouata Absent 70 ptie
70-A ptie
73 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BEAULIEU, Andrée. Un portage: Le détour Notre-Dame-du-Lac. Vol. 1. Notre-Dame-du-Lac, Comité du centenaire de Notre-Dame-du-Lac: 1969-1994, 1969. 222 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013