Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église du Sacré-Coeur

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • Stanstead

Date :

  • 1875 – 1877 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Personnes associées (4)

Voir la liste

Inventaires associés (2)

Images

Carte

Description

L'église du Sacré-Coeur est un lieu de culte de tradition catholique construit de 1875 à 1877 et reconstruit en très grande partie de 1916 à 1917. L'édifice en brique rougeâtre présente un plan composé d'une nef rectangulaire et d'un choeur plus étroit terminé par un chevet plat. La façade comporte une partie centrale surmontée d'un pignon et une tour latérale surmontée d'un clocher et d'une flèche. Une sacristie de plan rectangulaire à un étage, coiffée d'un toit à deux versants droits, est greffée au chevet dans le prolongement du choeur. Le lieu de culte est implanté sur un vaste terrain planté d'arbres matures, en retrait de la voie publique. Il domine un ensemble religieux qui inclut un cimetière, un presbytère et un monument commémoratif, dans la ville de Stanstead.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Stanstead) 2009-05-04
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'église du Sacré-Coeur présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le lieu de culte témoigne de la présence et du développement de la communauté catholique à Stanstead, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Construit de 1875 à 1877, il est reconstruit en très grande partie de 1916 à 1917, à la suite d'un important incendie. Les premières familles catholiques d'origine irlandaise s'établissent à Stanstead vers 1822 et font construire une chapelle en 1839, également à l'usage des catholiques des villages voisins. Avec l'arrivée du premier curé résident, une chapelle-presbytère desservant la communauté de Stanstead est érigée en 1849. Par la suite, la population s'étant accrue, le curé entreprend une souscription pour construire une église. Le contrat est donné en 1875 et le nouveau lieu de culte est complété en 1877. En 1915, un incendie emporte en grande partie l'église paroissiale et des dizaines de foyers. En peu de temps, le diocèse de Sherbrooke autorise la reconstruction partielle de l'église et la construction d'une nouvelle sacristie, sur le même emplacement que l'église incendiée. Le chantier s'échelonne de 1916 à 1917 et un ensemble institutionnel prend forme autour de l'édifice. L'église, encore utilisée aujourd'hui, constitue un témoin privilégié de la présence d'une communauté catholique à Stanstead.

L'église du Sacré-Coeur présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Les travaux de reconstruction témoignent de l'influence du courant éclectique dans l'architecture religieuse québécoise. L'éclectisme est un assemblage d'éléments architecturaux et ornementaux puisés dans les divers styles historiques et associés plus librement, dans une recherche de monumentalité et d'effets visuels nouveaux. L'Église catholique québécoise recourt souvent à l'éclectisme pour la construction de ses lieux de culte, au tournant du XXe siècle. La reconstruction de l'église du Sacré-Coeur en est représentative par l'emploi d'éléments architecturaux diversifiés tels que les contreforts, les ouvertures de formes variées, la balustrade de la tour, le portail, la niche, les bandeaux, les rampants, les linteaux et les appuis. Les grandes dimensions de l'église, la concentration de l'ornementation en façade et la présence de la tour traduisent également la recherche de monumentalité propre à l'architecture éclectique.

Source : Ville de Stanstead, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'église du Sacré-Coeur liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment:
- sa situation en retrait de la voie publique, au coeur d'un ensemble religieux de Stanstead, sur un vaste terrain planté d'arbres matures;
- son volume, dont les vastes dimensions, le plan rectangulaire composé d'une nef et d'un choeur plus étroit terminé par un chevet plat, le toit à deux versants droits ainsi que la tour latérale couronnée d'une balustrade et d'un clocher (pourvu d'une chambre des cloches octogonale et d'une flèche);
- les matériaux, dont le parement en brique rougeâtre, les fondations en granit, les détails ornementaux et architecturaux en brique et en granit (tels que bandeaux, rampants, linteaux, appuis, motifs géométriques, clés décoratives), la couverture du clocher en bardeaux d'amiante ainsi que les éléments architecturaux en bois;
- les composantes de la façade, dont la partie centrale surmontée d'un pignon, le porche dans-oeuvre à large embrasure à arc surbaissé pourvu de deux portes à double vantail surmontées d'un tympan, la rosace, l'ouverture quadrilobée, les ouvertures en arc brisé à carreaux, les minces ouvertures rectangulaires à carreaux, la niche avec la statue du Sacré-Coeur, les pinacles, les contreforts, les corbeaux et les fleurons;
- les longs-pans et les murs du choeur, dont les grandes fenêtres à arc brisé à carreaux, les minces ouvertures rectangulaires à carreaux, les oculus, les soupiraux et les contreforts couronnés d'un prisme en granit;
- la sacristie, dont le plan rectangulaire, le toit à deux versants droits, le porche fermé disposé perpendiculairement et le vestibule menant au sous-sol, les minces ouvertures rectangulaires à carreaux, les ouvertures à arcs surbaissés ainsi que les soupiraux.

Haut de la page

Informations historiques

L'église du Sacré-Coeur est érigée à Stanstead, dans un secteur peuplé à partir du tournant du XIXe siècle. Les premières familles catholiques s'y installent dans les années 1820. En 1842, la mission catholique du Sacré-Coeur-de-Jésus est fondée et une chapelle catholique est construite dans la région pour desservir plusieurs villages. À partir de 1849, un curé résident dessert la communauté de Stanstead. La même année, il fait convertir une auberge en chapelle-presbytère. En 1874, la population s'étant accrue, le nouveau curé Michael McAuley entreprend une souscription pour faire ériger une église. Le contrat de construction est donné l'année suivante à Michael Haly et les travaux sont complétés en 1877. L'église en brique avec des insertions de granit est de style néogothique, et son architecte demeure inconnu. En 1890 et 1891, la paroisse Sacré-Coeur-de-Jésus, qui inclut une grande partie du village de Stanstead, est érigée canoniquement et civilement.

En 1915, un incendie d'envergure emporte en grande partie l'église paroissiale et plusieurs dizaines de foyers. L'intérieur de l'église et la façade sont détruits, mais les murs du choeur et de la nef ainsi que la maçonnerie du clocher subsistent. Peu de temps après le sinistre, l'évêque du diocèse de Sherbrooke, Paul-Stanislas Larocque (1846-1926), autorise la reconstruction de l'église à partir des éléments ayant subsisté et la construction d'une nouvelle sacristie. Le contrat est attribué à Azade-Dionis Désilets (1884-1964), entrepreneur, selon les plans et devis de Louis-Napoléon Audet (1881-1971) et de René Charbonneau (1881-1969). La brique utilisée pour compléter les parties manquantes provient de La Prairie, mais le granit qui forme l'ornementation vient d'une carrière locale. Les architectes conservent les volumes de l'édifice, mais le style et la composition de la façade sont modifiés, notamment par les changements apportés à la forme des fenêtres et par l'ajout d'une rosace ainsi que d'un portail à arc surbaissé.

En 1917, le chantier est terminé. Plusieurs travaux d'entretien et de restauration ont été effectués par la suite. Entre autres, le perron de la sacristie est reconstruit en ciment en 1933, la toiture en bardeaux d'amiante est remplacée par des bardeaux d'asphalte en 1961, un porche fermé et un vestibule d'accès pour le sous-sol sont ajoutés à la sacristie en 1977, les fenêtres du clocher sont dotées d'abat-sons en 1979. En 1987, on reconstruit le parvis de l'église et l'escalier de la sacristie : les marches de granit sont remplacées par des marches en béton. En 1994, on remplace les portes de la façade en bois par des portes en acier. Des travaux importants sont effectués à la rosace et au clocher en 2002.

L'église du Sacré-Coeur est citée en 2009.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Memphrémagog

Municipalité :

  • Stanstead

Adresse :

  • rue Dufferin

Latitude :

  • 45° 1' 8.2"

Longitude :

  • -72° 5' 31.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Stanstead Village de Stanstead Plain Absent 46 ptie

Haut de la page

Références

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013