Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église Christ Church

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • Stanstead

Date :

  • 1858 – (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Anglicanisme)

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

L'église Christ Church est un lieu de culte de tradition anglicane érigé en 1858. L'église en pierre présente un plan en croix latine composé d'une nef rectangulaire, d'un transept et d'un choeur en saillie terminé par un chevet plat. Elle est surmontée d'un toit aigu à deux versants droits. Une tour-clocher latérale massive flanque la façade à l'angle ouest. Le lieu de culte est situé sur un terrain dégagé au relief peu accusé, en bordure de la voie publique, dans la ville de Stanstead.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Stanstead) 2009-05-04
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'église Christ Church présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Elle témoigne de l'implantation d'une communauté anglicane dans la localité, au milieu du XIXe siècle. Les environs sont d'abord peuplés par des gens venus de la Nouvelle-Angleterre, au tournant du XIXe siècle. Ils sont généralement liés aux traditions religieuses protestantes non conformistes, qui font partie intégrante de la vie sociale, politique et culturelle des États-Unis. Une première tentative d'établissement d'une mission anglicane dans le village de Stanstead Plain est faite en 1818. Cependant, cette tradition religieuse, plus institutionnalisée et associée à l'Angleterre, attire peu de fidèles dans cette population d'origine étatsunienne. Une seconde tentative faite à partir de 1845 connaît plus de succès. De 1849 à 1857, les célébrations se tiennent dans une salle à l'étage d'un vieux magasin. En 1857, la communauté est organisée formellement. Elle se dote de l'édifice actuel l'année suivante. L'église Christ Church, encore utilisée pour la pratique du culte anglican, rappelle la présence de cette communauté. Par ailleurs, les dimensions modestes du bâtiment sont typiques des lieux de culte construits en milieu multiconfessionnel.

L'église Christ Church présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle rappelle la popularité des formes néogothiques dans la conception des lieux de culte anglicans au cours du XIXe siècle. Le style néogothique préconise un retour à l'architecture médiévale. Il fait son apparition à la fin du XVIIIe siècle en Grande-Bretagne; l'Église d'Angleterre l'utilise fréquemment après 1820. L'architecture gothique est considérée comme une expression de l'identité britannique, seyant particulièrement aux institutions nationales. De plus, elle est associée au christianisme, alors que les modèles classiques trouvent leur origine dans l'ère préchrétienne. Dans la première moitié du XIXe siècle, des formes associées à l'architecture gothique, comme les arcs brisés, sont appliquées superficiellement à des bâtiments issus de la tradition classique. À partir des années 1840, les architectes anglais s'inspirent plus directement des lieux de culte médiévaux. Par ailleurs, les autorités de l'Église d'Angleterre décrivent l'église idéale comme ayant une tour, un porche, et un choeur distinct de la nef. La pente du toit doit également être suffisamment prononcée pour permettre l'évacuation rapide de la pluie et de la neige. Ces principes architecturaux sont rapidement relayés par les évêques anglicans dans d'autres pays, dont George Jehoshaphat Mountain (1789-1863), du diocèse de Québec. Des catalogues de plans circulent également aux États-Unis et au Canada. L'église Christ Church rappelle les modèles prisés au cours des années 1850, par sa maçonnerie en moellon, son plan cruciforme qui sépare clairement le choeur de la nef, son toit aigu, son porche central, ses ouvertures à arc brisé et ses contreforts. La tour latérale, probablement prévue dès l'origine, est construite en 1909. La ressemblance entre ce bâtiment et d'autres lieux de culte, dont l'église Holy Communion à New York, est remarquable. Son architecte s'est probablement inspiré des modèles présentés dans des catalogues ou d'un lieu de culte connu. Elle constitue un bel exemple d'emploi du style néogothique par une communauté anglicane en milieu rural.

Source : Ville de Stanstead, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'église Christ Church liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son implantation sur un terrain dégagé au relief peu accusé, en bordure de l'artère principale de l'ancien village de Stanstead Plain;
- la présence de vitraux dédiés à la mémoire de paroissiens;
- son volume, dont le plan en croix latine composé d'une nef rectangulaire, d'un transept et d'un choeur en saillie terminé par un chevet plat, le toit aigu à deux versants droits, le porche central à toit aigu ainsi que la tour latérale de plan carré;
- les matériaux, dont la maçonnerie en moellon, la couverture en tôle ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois ou en pierre;
- les ouvertures, dont le portail central à arc brisé (composé d'une porte à double vantail percée d'étroites fenêtres à arc brisé), la porte à arc brisé à simple vantail, les fenêtres étroites à arc brisé, l'oculus, les fenêtres carrées et les ouvertures à arc brisé dotées d'abat-son;
- l'ornementation sobre, dont les chambranles, les contreforts, le parapet crénelé et les denticules;
- la souche de cheminée en brique.

Haut de la page

Informations historiques

L'église Christ Church est érigée dans l'ancien village de Stanstead Plain. Les environs sont d'abord peuplés par des gens venus de la Nouvelle-Angleterre, au tournant du XIXe siècle. Ils sont généralement liés aux traditions religieuses protestantes non conformistes, qui font partie intégrante de la vie sociale, politique et culturelle des États-Unis. Une première tentative d'établissement d'une mission anglicane dans le village de Stanstead Plain est faite en 1818. Cependant, cette tradition religieuse, plus institutionnalisée et associée à l'Angleterre, attire peu de fidèles dans cette population d'origine étatsunienne. Une seconde tentative en 1845 connaît plus de succès. À partir de 1849, les célébrations se tiennent dans une salle à l'étage d'un vieux magasin.

En 1857, le révérend W. L. Thompson, envoyé par l'organisation missionnaire Colonial Church and School Society, s'établit à Stanstead. La communauté est organisée de façon officielle. La même année, un terrain est acquis pour y construire un lieu de culte. Une collecte de fonds est organisée et la pierre angulaire de l'église actuelle est posée en juin 1858. La ressemblance entre ce bâtiment et d'autres lieux de culte, dont l'église Holy Communion à New York, est remarquable. Son architecte s'est probablement inspiré des modèles présentés dans des catalogues ou bien d'un lieu de culte connu.

L'église Christ Church est ouverte au culte dès 1858; elle n'est toutefois consacrée qu'en 1877. La tour latérale, probablement prévue dès l'origine, est vraisemblablement érigée à l'occasion du cinquantième anniversaire de la construction du lieu de culte. Des francs-maçons qui occupent des postes importants dans la communauté anglicane de Stanstead Plain contribuent à cette réalisation par leur aide financière. La tour est achevée en 1909.

Des travaux de restauration sont probablement effectués en 1943. Toutefois, l'extérieur ne subit pas de modification notable. La couverture est refaite en tôle en 2004.

L'église Christ Church est citée en 2009. Elle est toujours utilisée par la communauté anglicane.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Memphrémagog

Municipalité :

  • Stanstead

Adresse :

  • rue Dufferin

Lieux-dits :

  • Stanstead Plain

Latitude :

  • 45° 1' 1.7"

Longitude :

  • -72° 5' 33.1"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Stanstead Village de Stanstead Plain Absent 97 ptie
98

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • Bergeron Gagnon, Inc. La MRC de Memphrémagog : un patrimoine religieux à découvrir. Magog, Municipalité régionale de comté de Memphrémagog, 2004. 16 p.
  • MUNKITTRICK, Judy A. Les églises protestantes de la région de Coaticook. Coaticook, Musée Beaulne, 1984. s.p.
  • s.a. Christ Church, Stanstead, Quebec, One Hundred years of Witness, 1858-1958. s.l. s.n., 1958. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013