Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église Centenary United

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Centenary United Church
  • Wesleyan Methodist Centenary Church

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • Stanstead

Date :

  • 1866 – 1869 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Protestantisme (Église Unie))
  • Christianisme (Protestantisme (Méthodiste))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Voir la liste

Personnes associées (3)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

L'église Centenary United est un lieu de culte construit de 1866 à 1869 et reconstruit en 1883. L'édifice en pierre présente un plan composé d'une nef rectangulaire flanquée de bas-côtés et à laquelle s'adosse perpendiculairement une annexe. La façade, aménagée sur un mur pignon, comporte une tour-clocher latérale surmontée d'une flèche. Deux porches latéraux donnent accès à la nef. Le lieu de culte est implanté en retrait d'une artère sur un terrain dégagé au relief peu accusé, dans un secteur ancien de la ville de Stanstead.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Stanstead) 2009-05-04
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'église Centenary United présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le lieu de culte témoigne de l'importance de la communauté méthodiste à Stanstead à partir du XIXe siècle. Les premières familles colonisatrices de l'endroit sont pour la plupart originaires de la Nouvelle-Angleterre. Elles arrivent dans la localité à la toute fin du XVIIIe siècle. Quelques-unes d'entre elles sont de tradition méthodiste. Vers 1804, leurs premières célébrations sont tenues à l'intérieur de résidences privées. En 1816, les méthodistes partagent l'Union Church avec plusieurs autres dénominations. En 1848, après la démolition de ce lieu de culte multiconfessionnel, les méthodistes tiennent leurs célébrations dans l'église congrégationaliste érigée en 1829. En 1866, la croissance de la communauté méthodiste nécessite la construction d'un imposant lieu de culte. Certains membres prospères de la communauté, dont Carlos Pierce et Charles Carroll Colby (1827-1907), contribuent de façon importante au financement des travaux. Ces hommes d'affaires bâtissent leur fortune en profitant du développement économique fulgurant que connaît la ville de Stanstead dans la seconde moitié du XIXe siècle. Le nom d'origine du lieu de culte, Wesleyan Methodist Centenary Church, est donné pour souligner le centenaire de l'établissement de la communauté méthodiste aux États-Unis. Cette église rappelle l'importance de la communauté méthodiste à Stanstead au XIXe siècle et les liens étroits de celle-ci avec les États-Unis.

L'église Centenary United présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. L'église témoigne de la forte influence étatsunienne sur l'architecture religieuse de la région de Stanstead. Au XIXe siècle, la plupart des habitants de la région sont originaires des États-Unis et entretiennent des liens significatifs avec leur pays d'origine. Le lieu de culte est conçu par la firme d'architectes Martin and Thayer de Boston et est probablement inspiré d'une église du Massachussetts. L'église Centenary United rappelle aussi la popularité des formes néogothiques dans la conception des lieux de culte des communautés de foi réformée au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. L'église Centenary United présente plusieurs caractéristiques de l'architecture religieuse néogothique telles que des ouvertures dites à « arcs en mitre », qui constituent une simplification des arcs brisés typiques de l'architecture gothique, un toit aigu à deux versants droits ainsi que des contreforts et des porches. Certains éléments contribuent à accentuer la monumentalité de l'édifice, comme la haute tour-clocher latérale surmontée d'une flèche et la grande rose en façade. L'église Centenary United se distingue de la plupart des lieux de culte des traditions autres que catholique des Cantons de l'Est par ses dimensions exceptionnelles ainsi que par sa maçonnerie en granit gris local.

Source : Ville de Stanstead, 2010.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'église Centenary United liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- ses vastes dimensions;
- son implantation en retrait d'une artère, sur un terrain dégagé au relief peu accusé, à proximité de plusieurs édifices d'intérêt patrimonial, dans l'ancien village de Stanstead Plain;
- l'inscription « Rebuilt 1883 » ainsi que les plaques portant les inscriptions « Centenary United Church 1804 » et « Wesleyan Methodist Centenary Church Ebenezer oct. 30 1866 »;
- les lettres épelant « Wilder Pierce » à la place des chiffres sur l'horloge de la tour;
- son volume, dont la nef de plan rectangulaire flanquée de bas-côtés ainsi que le toit aigu à deux versants droits;
- les matériaux, dont la maçonnerie en blocs de granit équarris, la couverture en ardoise, les fondations en pierre ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois ou en pierre;
- les caractéristiques de la façade aménagée sur un mur pignon, dont la tour-clocher latérale (couronnée d'une flèche dotée de trois cadrans d'horloge et d'une croix), le pignon percé d'une rose, les ouvertures dites à « arcs en mitre », les minces ouvertures rectangulaires, l'oculus, les contreforts et la niche;
- les caractéristiques des longs-pans, dont les porches, les ouvertures dites à « arcs en mitre » et les contreforts;
- l'annexe, dont le plan rectangulaire, le toit aigu à deux versants droits, la maçonnerie en blocs de granit équarris, la couverture en ardoise, les ouvertures dites à « arcs en mitre », les oculus, les soupiraux, la porte pleine, les contreforts ainsi que les souches de cheminées disposées aux extrémités du faîte.

Haut de la page

Informations historiques

L'église Centenary United est érigée au coeur de l'ancien village de Stanstead Plain. Les familles colonisatrices de l'endroit sont pour la plupart originaires de la Nouvelle-Angleterre. Elles arrivent dans la localité à la toute fin du XVIIIe siècle. Quelques-unes d'entre elles sont liées à la tradition méthodiste. Vers 1804, les premières célébrations méthodistes sont tenues à l'intérieur de résidences privées. En 1816, les méthodistes partagent l'Union Church avec plusieurs autres dénominations. En 1848, après la démolition du lieu de culte multiconfessionnel, ils pratiquent le culte dans l'église congrégationaliste construite en 1829.

La communauté méthodiste connaît une croissance importante vers le milieu du XIXe siècle. Elle entreprend en 1866 la construction de la vaste église actuelle, alors appelée Wesleyan Methodist Centenary Church, pour commémorer le centenaire de l'arrivée des méthodistes en Amérique du Nord. Probablement inspiré d'une église du Massachussetts, le nouveau lieu de culte est conçu par une firme d'architectes de Boston, Martin and Thayer, sous la direction de l'architecte M. J. W. Chisholm. Carlos Pierce, propriétaire de carrières de granit et marchand important de Stanstead, ainsi que Charles Carroll Colby (1827-1907), autre homme d'affaires prospère de la localité, fournissent une grande partie des fonds et des matériaux nécessaires aux travaux. L'horloge de la tour porte les lettres épelant le nom de Wilder Pierce, plutôt que des chiffres, en hommage au père du premier de ces importants donateurs.

La communauté méthodiste est aussi à l'origine du Wesleyan Methodist College, connu également sous le nom de Stanstead College. Construit en 1873, il attire plusieurs étudiants des États-Unis.

En 1883, un incendie détruit l'intérieur de l'église, la toiture et la tour-clocher. Les murs extérieurs et les fondations sont toutefois réutilisés. L'église est rapidement restaurée à l'identique grâce aux dons généreux de la communauté. L'édifice est à nouveau ouvert au culte l'année suivante.

En 1925, les méthodistes du Canada se joignent aux congrégationalistes et à une partie des presbytériens pour former l'Église Unie du Canada. C'est après cette date que le lieu de culte est renommé Centenary United.

Divers travaux d'entretien et des campagnes de restauration ont été effectués depuis la construction du lieu de culte. En 2002, la toiture, recouverte de bardeaux d'asphalte à une date inconnue, retrouve sa couverture en ardoise. Des travaux au clocher sont également réalisés, et les vitraux sont restaurés.

L'église Centenary United est citée en 2009. Elle est toujours utilisée pour la pratique du culte par l'Église Unie du Canada.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Memphrémagog

Municipalité :

  • Stanstead

Adresse :

  • rue Dufferin

Latitude :

  • 45° 0' 50.1"

Longitude :

  • -72° 5' 44.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Stanstead Village de Stanstead Plain Absent 69 ptie
70

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • HUBBARD, Benjamin F. Forests and Clearings: The History of Stanstead County, Province of Quebec, with Sketches of more than Five Hundred Families. Montréal, Lovell Printing and Publishing Company, 1874. 367 p.
  • VAN DIE, Marguerite. Religion, family, and community in Victorian Canada : the Colbys of Carrollcroft. Montréal, McGill-Queen's University Press, 2005. 278 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013