Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Cloutier, François-Xavier

Type :

Personne (Homme)

Autre(s) nom(s) :

  • Mgr Cloutier

Date :

  • 1848-11-02 – 1934-09-18

Occupation :

  • Enseignant / professeur
  • Officier du culte (curé, pasteur, rabbin, etc.)
  • Évêque / cardinal

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (2)

Personnes associées (1)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 2 novembre 1848 à Sainte-Geneviève-de-Batiscan (Saint-Prosper-de-Champlain), François-Xavier Cloutier est le fils de Jean Cloutier, agriculteur, et d'Olive Rivard.

En 1861, Cloutier amorce ses études au collège de Trois-Rivières, puis complète une formation en théologie au séminaire de cette même ville. Il est ordonné prêtre à Nicolet le 22 septembre 1872.

Cloutier cumule les tâches de professeur au séminaire de Trois-Rivières à partir de 1868, alors qu'il enseigne la méthode (1868-1869) et la rhétorique (1870-1880). Il agit également à titre de préfet des études à compter de 1876.

Vicaire de la cathédrale de Trois-Rivières en 1880, Cloutier y oeuvre comme chancelier en 1883, puis chanoine titulaire et curé de 1884 à 1899. Entre-temps, partageant les soucis de Mgr Louis-François Laflèche à l'égard de la sauvegarde de l'intégrité du diocèse de Trois-Rivières, il accompagne ce dernier à Rome en 1883 en tant que secrétaire.

En 1899, Cloutier est élu évêque de Trois-Rivières. Au cours de son épiscopat, il érige 32 paroisses et fait appel à 13 communautés de religieuses ainsi qu'à 4 communautés de religieux pour combler les besoins spirituels de la population. Il fait également restaurer la cathédrale de la ville en 1904 et commande l'édification d'une chapelle pour le diocèse.

Pour Mgr Cloutier, l'instruction est une préoccupation dominante. Il se prononce notamment sur le rôle de l'Église, des parents et de l'État dans l'éducation, de même que sur l'école gratuite et obligatoire. En 1909, il demande l'affiliation du grand séminaire de Trois-Rivières à celui de l'Université Laval, ce qui est accepté.

Cloutier soutient l'action catholique par la fondation en 1909 du journal Le Bien public, organe officiel de l'évêché. Vers 1912, il lance une campagne de recrutement pour encadrer les ouvriers dans un syndicat d'inspiration catholique. L'année suivante, la Corporation ouvrière catholique est créée.

Il est décédé à Trois-Rivières le 18 septembre 1934. Il est inhumé dans le mausolée des Évêques-de-Trois-Rivières.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ALLAIRE, Jean-Baptiste-Arthur. Dictionnaire biographique du clergé canadien-français. Vol. II: Les contemporains. Saint-Hyacinthe, La Tribune, 1908. s.p.
  • LEBLANC, Jean. Dictionnaire biographique des évêques catholiques du Canada. Montréal, Wilson et Lafleur, 2002. 881 p.
  • PANNETON, Jean. Le diocèse de Trois-Rivières, 1852-2002 : 150 ans d'espérance. Sillery, Septentrion, 2002. 256 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013