Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Presbytère de Notre-Dame-de-la-Consolation

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Montpellier

Date :

  • 1908 – (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission curiale)
  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Images

Carte

Description

Le presbytère de Notre-Dame-de-la-Consolation est une maison curiale construite en 1908. Le bâtiment en bois présente un plan en « L » et une élévation de deux étages. Il est coiffé d'un toit aigu à deux versants droits complété d'un pignon. Une galerie longe trois côtés et est surmontée d'un balcon en façade. Le presbytère de Notre-Dame-de-la-Consolation est situé en retrait de la voie publique, sur un terrain au relief peu accusé et planté d'arbres matures. Il forme avec l'église adjacente ainsi que le cimetière le noyau paroissial catholique, au coeur de la municipalité de Montpellier.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Montpellier) 2008-05-05
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le presbytère de Notre-Dame-de-la-Consolation présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Il témoigne des origines de la paroisse et de la municipalité de Montpellier. En 1892, Louis Beaulieu dit Montpellier ouvre un bureau de poste à quelques kilomètres au nord de Ripon. L'endroit devient une mission de la paroisse de Chénéville en 1902. Quelques fermes sont établies sur ce territoire et des travailleurs forestiers s'y installent aussi. Une chapelle est construite entre 1900 et 1905. Elle acquiert le statut d'église lors de l'érection de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Consolation de Montpellier, en 1907. À compter de ce moment, la croissance économique et démographique de la localité est rapide. L'installation de plusieurs industries, dont une scierie, contribue à ce changement. De plus, l'augmentation du tourisme entraîné par la présence de nombreux lacs dans les environs accentue cette expansion. Le presbytère, construit en 1908, rappelle donc une période importante du développement de l'endroit, devenu la municipalité de Montpellier en 1920.

Le presbytère de Notre-Dame-de-la-Consolation présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Il démontre l'influence de l'architecture vernaculaire industrielle sur les édifices résidentiels du début du XXe siècle. Vers la fin du siècle précédent, l'architecture résidentielle s'industrialise de plus en plus. L'arrivée sur le marché de matériaux et d'éléments préfabriqués ainsi que la diffusion de plans par le biais de catalogues contribuent à populariser certains modèles. Ceux-ci sont souvent inspirés de l'architecture domestique de la seconde moitié du XIXe siècle. Parmi eux se trouve la maison de plan en « L ». Le presbytère de Notre-Dame-de-la-Consolation en est un bon exemple. En effet, son élévation de deux étages, son toit aigu à deux versants droits, le pignon ornant sa façade et la galerie couverte longeant trois murs rappellent ce mode de construction. La disposition régulière des ouvertures et les retours de corniche illustrent la persistance de principes et d'éléments tirés de l'architecture d'inspiration classique. Le parement de planches à clins et la couverture en tôle, produits industriellement à moindre coût, témoignent de la popularité de ces matériaux dans l'architecture domestique du tournant du XXe siècle. Le presbytère constitue donc un exemple représentatif des formes et des matériaux issus de l'industrialisation de l'architecture domestique.

Le presbytère de Notre-Dame-de-la-Consolation présente également un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et architecturale reposant sur sa représentativité par rapport à ce type de résidence à caractère religieux. Dans les paroisses du Québec, le presbytère est essentiellement la demeure du curé, personnage influent et respecté représentant l'évêque et l'Église. Le rez-de-chaussée répond aux fonctions publiques. Il compte habituellement un bureau où sont reçus les paroissiens. L'étage supérieur est doté d'un caractère privé. Les grandes dimensions du presbytère rappellent la fonction d'origine du bâtiment et son importance pour la communauté catholique locale. Sa situation à proximité de l'église paroissiale et du cimetière en fait une référence au coeur de la municipalité.

Source : Municipalité de Montpellier, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du presbytère de Notre-Dame-de-la-Consolation liés à ses valeurs historique et architecturale presbytère comprennent, notamment :
- son implantation en retrait de la voie publique, sur un terrain au relief peu accusé planté d'arbres matures, à proximité de l'église paroissiale et du cimetière, dans le noyau villageois;
- son volume, dont le plan en « L », l'élévation de deux étages, le toit aigu à deux versants droits, le pignon, la galerie et le balcon;
- les matériaux, dont le parement de planches à clins, la couverture en tôle et les éléments ornementaux et architecturaux en bois;
- les ouvertures, dont leur disposition régulière, les fenêtres rectangulaires à guillotine et les portes surmontées d'une imposte vitrée;
- l'ornementation sobre, dont les chambranles, les planches cornières et les retours de corniche.

Haut de la page

Informations historiques

Le presbytère de Notre-Dame-de-la-Consolation est construit dans le noyau villageois de la municipalité de Montpellier, dont les origines remontent à la fin du XIXe siècle. En 1892, Louis Beaulieu dit Montpellier ouvre un bureau de poste à quelques kilomètres au nord de Ripon. L'endroit devient une mission de la paroisse de Chénéville en 1902. Quelques fermes sont établies sur ce territoire et des travailleurs forestiers s'y installent aussi. Une chapelle est construite entre 1900 et 1905. Elle acquiert le statut d'église lors de l'érection de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Consolation de Montpellier, en 1907. À compter de ce moment, la croissance économique et démographique de la localité s'accélère. L'installation de plusieurs industries, dont une scierie, contribue à cette croissance. De plus, l'augmentation du tourisme entraîné par la présence de nombreux lacs dans les environs accentue cette expansion.

Le presbytère de Notre-Dame-de-la-Consolation est construit en 1908. Il conserve sa fonction de résidence curiale jusqu'au tournant du XXIe siècle. Depuis 2003, le bâtiment est occupé par le Centre régional d'art contemporain de Montpellier et par la Galerie du patrimoine de Montpellier.

Le presbytère de Notre-Dame-de-la-Consolation est cité en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Papineau

Municipalité :

  • Montpellier

Adresse :

  • 19, rue Principale

Latitude :

  • 45° 51' 21.0"

Longitude :

  • -75° 9' 44.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Papineau Inconnue Absent P1-0306

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013