Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Frobisher, Joseph

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à Halifax, en Angleterre, le 15 avril 1740, Joseph Frobisher est le fils de Joseph Frobisher et de Rachel Hargrave.

Frobisher arrive dans la province de Québec vers 1763 et se lance dans le commerce des fourrures à Montréal et dans le Nord-Ouest. Avec deux de ses frères, il met sur pied la firme Benjamin and Joseph Frobisher. Après la mort de son frère Benjamin et de graves problèmes financiers, Joseph estime qu'il serait bon d'unir sa société à celle de Simon McTavish afin d'obtenir davantage de stabilité. En novembre 1787, la fusion est opérée et la firme prend la raison sociale de McTavish, Frobisher and Company. Cette dernière devient rapidement une composante principale de la Compagnie du Nord-Ouest. McTavish prend cependant le contrôle de la société et Frobisher voit son influence diminuer. Quoique cette situation lui déplaise grandement, il bénéficie tout de même des profits importants réalisés à chaque année. En moins de dix ans, il réussit à rétablir sa fortune et devient un personnage important dans la colonie. Frobisher se retire de la compagnie en 1798.

En plus du commerce des fourrures, Frobisher investit dans la propriété foncière, notamment dans les cantons, et se constitue un domaine, Beaver Hall, alors à l'extérieur de Montréal. Il est également actionnaire de la Compagnie des forges de Batiscan, en 1793, et de la Compagnie des propriétaires des eaux de Montréal, en 1801.

Frobisher s'engage également en politique comme député de Montréal-Est de 1792 à 1796, au sein de la Chambre d'assemblée du Bas-Canada. Il appuie alors le Parti des bureaucrates. Il s'occupe d'administration municipale, à Montréal, après 1796.

En 1800, Frobisher occupe le rang de capitaine dans la British Militia of the Town and Banlieu of Montreal et il est promu major du 1er bataillon de milice de la ville de Montréal avant 1806. Il obtient également de nombreux postes de commissaire. Il figure notamment parmi les commissaires responsables de la démolition des vieilles fortifications de Montréal en 1802.

Il est décédé à Montréal, le 12 septembre 1810. Il est inhumé dans l'église Christ Church, à Montréal.

Il avait épousé à Montréal, en 1779, Charlotte Jobert, fille de Jean-Baptiste Jobert, chirurgien, et de Charlotte Larchevêque.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Assemblée nationale du Québec. Histoire: Dictionnaire des parlementaires du Québec de 1792 à nos jours [En Ligne]. http://www.assnat.qc.ca/
  • FLEMING, Harvey R. « McTavish Frobisher and Company of Montreal ». Canadian Historical Review. Vol. X, no 2 (s.d.), p. 136-152.
  • FRANCIS, Daniel. « Frobisher, Joseph ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/
  • OUELLET, Fernand. « Frobisher, Joseph ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013