Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Terrine

Type :

Patrimoine mobilier (Bien archéologique)

Autre(s) nom(s) :

  • Bol

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • après 1660 – avant 1730 (Contexte archéologique)

Période :

  • Le Régime français (1534 à 1760)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Classification :

  • Bien archéologique > Outils et équipement pour les matériaux > Alimentation : préparation et conservation des aliments

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (1)

Personnes associées (1)

Inventaires associés (2)

Description

La terrine est un contenant relié à l'alimentation datant de la seconde moitié du XVIIe siècle. L'objet en terre cuite commune est presque complet et il est pourvu d'un bec verseur. La terrine présente un diamètre de 24,5 cm et une hauteur de 12,7 cm.

Provenance archéologique :

  • CeEt-177 > Opération VOÛTE 1 > Numéro de catalogue 10

Site de provenance :

  • Maison Charest

Contexte archéologique :

  • Latrines
  • Voûte

Fonctions / usages :

La terrine a pour fonction première de séparer la crème du lait par gravité. Or, sa forme simple lui permet de remplir d'autres fonctions, comme la préparation, le service et la consommation des aliments.

Lieu de production :

  • Amérique du Nord > Canada > Québec > Capitale-Nationale

Type de fabrication :

Artisanal

Technique de fabrication :

  • Tourné

Matériaux :

  • Céramique - terre cuite grossière (commune) (Avec glaçure)

Dimensions :

  • Diamètre extérieur : 24,5 centimètre(s)
  • Épaisseur : 0,7 centimètre(s)
  • Hauteur : 12,7 centimètre(s)

Intégrité :

Objet complet fragmenté (75% et plus de l'objet)

Nombre de biens :

1

Nombre de fragments :

17

Numéro de l'objet :

  • Numéro archéologique : CeEt-177-VOÛTE 1-10
  • Numéro précédent : 1QU2126-10

Discipline :

  • Archéologie historique

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Partie d'un objet patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1999-03-04
 

Haut de la page

Informations historiques

Cette terrine a été mise au jour sur le site de la maison Charest, dans le secteur de Place-Royale à Québec, dans un dépôt archéologique datant de la période qui s'étend de 1660 à 1730. Vu le peu d'artisans qui pratiquent dans la colonie à cette époque, cette terrine pourrait être une fabrication des potiers Nicolas Pré dit Dupré (actif de 1655 à 1662), Gabriel Lemieux (actif de 1658 à 1702), Jean Aumier (actif de 1672 à 1715) ou des artisans-potiers de la briqueterie Landron-Larchevêque (en activité de 1688 à 1755).

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Numérisation de la collection archéologique de référence du Québec (2016 - )
    Société du musée d'archéologie et d'histoire de Montréal Pointe-à-Callière


  • La terrine fait partie de la collection archéologique de référence du Québec parce qu'elle témoigne des premières décennies de production locale de céramique dans la région de Québec. Elle pourrait être une fabrication des potiers Nicolas Pré du Dupré, Gabriel Lemieux ou Jean Aumier ou encore des artisans-potiers de la briqueterie Landron-Larchevêque.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Capitale-Nationale

    MRC :

    • Québec

    Municipalité :

    • Québec

    Arrondissement municipal :

    • Les Rivières

    Adresse :

    • 1825, rue Semple

    Localisation informelle :

    Laboratoire et Réserve d'archéologie du Québec

    Haut de la page

    Références

    Contributeur de données :

    Laboratoire et Réserve d'archéologie du Québec

    Notices bibliographiques :

    • GOYETTE, Manon. « Découverte d'une briqueterie des XVIIe et XVIIIe siècles à Québec : la briqueterie Landron-Larchevêque ». Archéologiques. No 17 (2004), p. 45-61.
    • LANGLOIS, Jacques. Répertoire des artisans-potiers québécois, 1655-1916. Dossier, 37. Québec, Ministère des affaires culturelles, Direction générale du patrimoine, 1978. 175 p.
    • MONETTE, Yves, Marcel MOUSSETTE et Marc RICHER-LAFLÈCHE. « Compositional analysis of historical ceramics: a case study exploring the local production of lead glazed common earthenware in the St. Lawrence River Valley, Québec ». AVERY, George E., dir. French colonial pottery : an international conference. Natchitoches, Northwestern State University Press, 2007, p. 178-189.
    • MONETTE, Yves. Les productions céramiques du Québec méridional, c. 1680-1890. BAR International Series. Archaeopress, Oxford, 2006. 128 p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013