Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Compagnie du Nord-Ouest

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

La Compagnie du Nord-Ouest est fondée à la fin des années 1770, par des marchands anglais et écossais qui unissent leurs forces pour diminuer la concurrence entre eux et pour rivaliser avec la puissante Compagnie de la Baie d'Hudson. La compagnie subit plusieurs réorganisations avant de devenir un organe indépendant et officiel au début des années 1780. Parmi les principaux associés figurent Simon McTavish, les McGill, les Ellice, les Frobisher et Peter Pond. La compagnie se spécialise dans le commerce des fourrures.

Les Nor'westers, comme on les surnomme, se divisent le travail, certains supervisent les échanges dans l'Ouest, d'autres sont positionnés à Montréal et gèrent l'exportation des fourrures vers l'Europe et l'importation des denrées nécessaires au commerce dans la colonie. Ils sont secondés par des voyageurs canadiens-français, qui forment l'équipage des canots, transportent la cargaison le long des portages et construisent les postes de traite.

Dans les années 1790, la Compagnie du Nord-Ouest connaît une croissance importante. Les discussions auprès des autorités britanniques pour mettre fin au monopole de la Compagnie de la Baie d'Hudson ayant échoué, la Compagnie du Nord-Ouest favorise une politique d'exploration plus agressive. En 1795, elle a la mainmise sur les deux tiers du commerce des pelleteries en Amérique du Nord britannique, grâce à Alexander Mackenzie qui atteint l'océan Pacifique par voie terrestre en 1793. Malgré cette apparente domination, la Compagnie de la Baie d'Hudson livre une lutte acharnée à sa concurrente pour dominer le commerce.

Cette rivalité suscite des tensions importantes qui mènent en 1816 à une crise dans la colonie de la rivière Rouge, où 22 personnes sont tuées dans une bataille provoquée par des rancoeurs liées au commerce des fourrures. Cette situation pousse la couronne britannique à agir. Elle fusionne les deux compagnies. La Compagnie de la Baie d'Hudson est remaniée et absorbe la Compagnie du Nord-Ouest. Celle-ci continue à exister comme le département des fourrures, puis comme la division des magasins du Nord sous la coupe de la Compagnie de la Baie d'Hudson.

Après une réorganisation de la Compagnie de la Baie d'Hudson en 1987, la division des magasins du Nord est acquise par un groupe d'investisseurs qui inclut 415 employés. Dans les années 1990, la compagnie renoue avec ses racines et adopte la raison sociale de Compagnie du Nord-Ouest. En 2008, elle possède 200 magasins de détail, opérant sous plusieurs noms dans le nord du Canada, en Alaska, dans le Pacifique Sud et dans les Caraïbes. Elle offre une gamme de produits diversifiés, allant des articles d'épiceries, aux articles de quincaillerie.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Bibliothèque et Archives Canada. Les voies de la découverte, L'exploration du Canada, La compagnie du Nord Ouest [En Ligne]. http://www.collectionscanada.gc.ca/
  • BROWN, Jennifer S. H. « Compagnie du Nord-Ouest ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/
  • BURPEE, Lawrence J. « The North West Company ». Canadian Historical Association Report (1926), p. 25-38.
  • CAMPBELL, Marjorie Wilkins. The North West Company. Toronto, Macmillan, 1973. 295 p.
  • DAVIDSON, Gordon Charles. The North West Company. New York, Russell and Russell, 1967. 349 p.
  • INNIS, Harold Adams. « The North West Company ». Canadian Historical Review. Vol. VIII, no 4 (s.d.), p. 308-321.
  • MASSON, Louis-Rodrigue. Les bourgeois de la Compagnie du Nord-Ouest. Québec, Imprimerie générale A. Côté et Cie, 1889. s.p.
  • MITCHELL, Elaine Allan. « The North West Company Agreement of 1795 ». Canadian Historical Review. Vol. XXXVI (s.d.), p. 126-145.
  • O'BRIEN, M. V. Early Canadian Historical Literature: The Journals of the Traders of the North West Co. of Merchants from Montreal. Université McGill, 1957. s.p.
  • The North West Company. The North West Company [En Ligne]. http://www.northwest.ca/
  • Université McGill. En quête d'aventure : La traite des fourrures au Canada et la compagnie du Nord Ouest [En Ligne]. http://digital.library.mcgill.ca/nwc/
  • WALLACE, Stewart W., dir. Documents Relating to the North West Company. Publications of the Champlain Society. Toronto, Champlain Society, 1934. 527 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013