Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Laurent-Létourneau

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • 1498, rue Principale
  • Maison Rosaire-Simard

Région administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

Municipalité :

  • Chambord

Date :

  • 1906 – (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)
  • Services et institutions (Banques)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

La maison Laurent-Létourneau est une résidence bourgeoise construite en 1906. Le bâtiment en brique rouge possède un plan en « L » et une élévation de deux étages. Il est coiffé d'un toit en pavillon tronqué surmonté d'une terrasse faîtière. Une galerie ouvragée et couverte par un avant-toit est aménagée sur la façade et le mur latéral est. Une véranda est érigée dans le prolongement de cette galerie, contre le mur arrière. La maison est implantée en bordure de la voie publique, à proximité du noyau institutionnel, dans le secteur ancien de la municipalité de Chambord.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Chambord) 2007-11-05
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Laurent-Létourneau présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment témoigne de l'influence de l'éclectisme sur l'architecture résidentielle québécoise au tournant du XXe siècle. L'éclectisme est un assemblage d'éléments architecturaux et ornementaux puisés dans les divers styles historiques et associés plus librement, dans une recherche de monumentalité et d'effets visuels nouveaux. La maison Laurent-Létourneau témoigne de cette influence par son ornementation riche et variée composée d'éléments tirés de différents courants architecturaux et appliquée à des volumes populaires au début du XXe siècle. Ainsi, la maison se rattache à un modèle répandu par son plan en « L » à deux étages, son toit en pavillon tronqué et sa galerie couverte longeant deux murs. L'édifice se distingue toutefois par sa corniche à consoles, le pignon ornant le toit en façade, les supports et leur entablement menuisés, les ouvertures à arc surbaissé, les arcs ornés d'une clé décorative ainsi que la terrasse faîtière encadrée d'un garde-corps métallique ouvragé.

La maison Laurent-Létourneau présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. La municipalité de Saint-Louis-de-Métabetchouan, comme se nomme au début Chambord, est érigée officiellement en 1873. Ses diverses institutions sont pour la plupart bâties au tournant du XXe siècle. La maison est construite en 1906 pour Laurent Létourneau, qui y établit sa résidence ainsi que la première succursale de la Banque Nationale de la localité. En 1952, l'édifice est vendu à Rosaire Simard, barbier, qui y tient son salon durant de nombreuses années. Le bâtiment, comme la mairie et le presbytère, figure parmi un ensemble de résidences cossues et d'édifices institutionnels construits au début du XXe siècle sur la rue Principale. Il témoigne donc du développement de la municipalité et compte parmi les plus anciennes constructions subsistantes du secteur.

Source : Municipalité de Chambord, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Laurent-Létourneau liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son implantation en bordure de l'artère principale d'un secteur ancien de la municipalité;
- sa situation à proximité du noyau institutionnel;
- son volume, dont le plan en « L », l'élévation de deux étages, le toit en pavillon tronqué surmonté d'une terrasse faîtière ainsi que le pignon;
- les matériaux, dont la maçonnerie en brique rouge et les éléments architecturaux et ornementaux en bois ou en métal;
- les ouvertures, dont la porte ouvragée à baie hexagonale et surmontée d'une imposte vitrée, les fenêtres rectangulaires ou à arc surbaissé (certaines à battants et à imposte) ainsi que les lucarnes à croupe;
- l'ornementation, dont les arcs en brique ornés d'une clé décorative, la corniche à consoles, les supports et leur entablement menuisés ainsi que les garde-corps de la galerie et de la terrasse faîtière;
- la véranda adossée au mur arrière.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Laurent-Létourneau est construite au coeur du noyau villageois de Chambord. Cette municipalité, d'abord nommée Saint-Louis-de-Métabetchouan, est érigée officiellement en 1873. Ses diverses institutions sont pour la plupart bâties au tournant du XXe siècle.

En 1906, la maison est construite pour Laurent Létourneau, qui y établit sa résidence ainsi que la première succursale de la Banque Nationale de la localité. Le bâtiment figure parmi un ensemble de résidences cossues et d'édifices institutionnels érigés au début du XXe siècle sur la rue Principale. En 1952, il est vendu à Rosaire Simard, barbier, qui y tient son salon durant de nombreuses années.

La maison Laurent-Létourneau est citée en 2007.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

MRC :

  • Le Domaine-du-Roy

Municipalité :

  • Chambord

Adresse :

  • 1498, rue Principale

Latitude :

  • 48° 25' 47.0"

Longitude :

  • -72° 3' 38.1"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Lac-Saint-Jean-Ouest Canton de Métabetchouan Rang 1 P480

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • MARCOUX, Caroline. Chambord à la croisée des chemins, 1857-2007. Cap-Saint-Ignace, La Plume d'Oie, 2007. 315 p.
  • Service d'aide-conseil en rénovation patrimoniale (SARP). Description architecturale d'immeubles - municipalité de Chambord. Chambord, 2008. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013