Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison du patrimoine

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Laurentides

Municipalité :

  • Grenville

Date :

  • vers 1820 – (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Locaux pour associations fraternelles)
  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Images

Carte

Description

La Maison du patrimoine est une résidence construite vers 1820. Le bâtiment en pierre présente un plan rectangulaire et une élévation de deux étages incluant le toit mansardé percé de lucarnes. La Maison du patrimoine est située en bordure de la voie publique, sur un terrain dégagé au relief peu accusé, à proximité du canal de Grenville, dans la municipalité de Grenville.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Grenville) 2008-10-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La Maison du patrimoine présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le bâtiment témoigne des origines du noyau villageois aménagé près du canal de Grenville. Le canton de Grenville, fondé en 1808, n'est véritablement colonisé qu'à partir des années 1820. À cette époque, des centaines de Canadiens français et d'immigrants irlandais sont engagés comme ouvriers pour creuser un canal dans la rivière des Outaouais. Celui-ci doit servir de voie d'approvisionnement militaire vers Kingston et les Grands Lacs. Des résidences, dont la Maison du patrimoine, sont alors construites aux abords du canal. Celui-ci est achevé en 1829. Des magasins, des scieries et des entrepôts se greffent aussi aux alentours. L'aménagement d'un barrage hydroélectrique et d'une écluse moderne à Carillon se fait entre 1959 et 1963. Ces travaux entraînent des modifications importantes au tracé du canal de Grenville, et des terres sont submergées. La Maison du patrimoine constitue l'une des résidences les plus anciennes encore sur place. Par ailleurs, le bâtiment sert de loge maçonnique durant de nombreuses années. En effet, de 1924 à 1998, il est utilisé comme lieu de rassemblement pour les francs-maçons de la loge numéro 10 de Grenville. Cette loge constitue une division locale de l'organisation de la franc-maçonnerie, association philosophique et philanthropique. Durant six décennies, quelques dizaines de membres s'y réunissent de façon régulière. Une plaque apposée sur la façade de la Maison du patrimoine rappelle cet usage.

La Maison du patrimoine présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Cette résidence est un exemple de l'influence du style Second Empire sur les bâtiments domestiques québécois au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Ce style, élaboré en France sous le règne de Napoléon III, se veut une synthèse de l'architecture de la Renaissance et du classicisme français. Il est introduit rapidement au Québec et devient populaire notamment en raison de son origine française. Le style Second Empire plaît pour ses qualités esthétiques et aussi pour les avantages qu'offre la toiture mansardée; elle dégage en effet plus d'espace habitable sous les combles. Cet élément distinctif est repris dans l'architecture vernaculaire québécoise. Les résidences conservent souvent le plan rectangulaire et les volumes simples de la maison traditionnelle. Cependant, le toit à deux versants est fréquemment remplacé par un toit brisé. La maison mansardée se répand dans les milieux urbains et ruraux du Québec durant le dernier quart du XIXe siècle. La Maison du patrimoine à Grenville est vraisemblablement mise au goût du jour à la fin du XIXe siècle; elle est alors dotée d'un toit mansardé. Ses lucarnes, ornées d'un motif triangulaire évoquant un fronton, témoignent également de l'influence du style Second Empire.

Source : Municipalité de Grenville, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la Maison du patrimoine liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment:
- sa situation en bordure de la voie publique, sur un terrain dégagé au relief peu accusé, à proximité du canal de Grenville, dans l'ancien noyau villageois;
- la plaque en pierre portant l'inscription « Grenville Lodge no 10 Instituted March 19th 1924 » ainsi que des symboles maçonniques;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et le toit mansardé;
- les matériaux, dont la maçonnerie en moellons, le crépi, le parement de tôle en plaque embossée, la couverture en tôle à baguettes ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures, dont les portes à vitrage et à imposte étroite, les larges fenêtres et les lucarnes à pignon;
- l'ornementation, dont la corniche, les retours de corniche, les frontons et les appliques découpées.

Haut de la page

Informations historiques

La Maison du patrimoine est construite dans l'ancien noyau villageois de Grenville. Le canton de Grenville, fondé en 1808, n'est véritablement colonisé qu'à partir des années 1820. À cette époque, des centaines de Canadiens français et d'immigrants irlandais sont engagés pour creuser un canal dans la rivière des Outaouais. Celui-ci doit servir de voie d'approvisionnement militaire vers Kingston et les Grands Lacs. Des résidences, dont la Maison du patrimoine, sont alors construites aux abords du canal. Ce dernier est achevé en 1829. Des magasins, des scieries et des entrepôts se greffent aussi aux alentours. Ces bâtiments forment le coeur du village.

De 1924 à 1998, le bâtiment est utilisé comme lieu de rassemblement pour les francs-maçons de la loge numéro 10 de Grenville. Cette loge constitue une division locale de l'organisation de la franc-maçonnerie, association philosophique et philanthropique. Quelques dizaines de membres s'y réunissent de façon régulière.

L'aménagement d'un barrage hydroélectrique et d'une écluse moderne à Carillon se fait entre 1959 et 1963. Ces travaux entraînent des modifications importantes au tracé du canal de Grenville, et des terres riveraines sont submergées. La Maison du patrimoine constitue l'une des rares résidences anciennes encore sur place.

La Maison du patrimoine est citée en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Laurentides

MRC :

  • Argenteuil

Municipalité :

  • Grenville

Adresse :

  • 17, rue du Canal Nord

Latitude :

  • 45° 37' 36.0"

Longitude :

  • -74° 36' 19.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Argenteuil Village de Grenville Absent 61

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013