Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Presbytère de Saint-Philippe-de-Néri

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • maison de la culture Léo-Leclerc

Région administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

Municipalité :

  • Saint-Philippe-de-Néri

Date :

  • 1920 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission curiale)
  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

Le presbytère de Saint-Philippe-de-Néri est une maison cubique construite en 1920. Cette résidence à caractère religieux de plan carré, à deux étages et demi, est coiffée d'un toit en pavillon percé de lucarnes et d'une lucarne-pignon. La façade est aménagée du côté de l'église et une galerie ceinture le bâtiment sur trois côtés. Une aile de plan carré, à deux étages et demi, est construite contre le mur opposé à la rue. Le presbytère de Saint-Philippe-de-Néri est implanté en retrait de la voie publique, sur une élévation d'un terrain paysager et planté d'arbres. Il se situe dans le noyau villageois de la municipalité de Saint-Philippe-de-Néri.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Philippe-de-Néri) 2008-11-03
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le presbytère de Saint-Philippe-de-Néri présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment est représentatif d'un type d'architecture résidentielle très répandu dans la première moitié du XXe siècle, soit la maison cubique. Ce modèle, communément appelé « Four Square House » aux États-Unis, est mis au point vers 1890. Les catalogues d'architecture favorisent sa diffusion dans toute l'Amérique du Nord. Ce type de résidence devient rapidement très populaire, entre autres, grâce à son volume simple et spacieux. Une ornementation sobre ou élaborée peut y être appliquée. La maison cubique se fait connaître au moment où l'architecture domestique s'industrialise. Son apparition coïncide avec l'arrivée sur le marché de matériaux et d'éléments préfabriqués offerts par catalogue. Le presbytère de Saint-Philippe-de-Néri en constitue un bon exemple, notamment par son plan carré, son élévation de deux étages et demi, son toit en pavillon percé de lucarnes et la galerie qui le ceinture sur trois côtés. Il témoigne donc de l'utilisation de ce modèle dans la construction d'édifices à caractère religieux dans la région du Bas-Saint-Laurent, au cours du premier tiers du XXe siècle.

Le presbytère de Saint-Philippe-de-Néri présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur sa représentativité par rapport à ce type de bâtiment à fonction religieuse. Dans les paroisses du Québec, le presbytère est une habitation dans laquelle est aménagé un bureau où le curé, ce personnage influent et respecté représentant l'Église, reçoit les fidèles. Un premier presbytère est bâti en 1871 à la suite de l'érection canonique de la paroisse et de la construction de l'église. Cinquante ans plus tard, cette première maison curiale, en mauvais état, doit être remplacée. Le presbytère actuel est bâti en 1920. Il est également représentatif de ce type de bâtiment par son implantation dans un ensemble institutionnel, qui comprend aussi une église, un cimetière, une école ainsi qu'une croix de tempérance. Situé à l'extrémité est d'un cran rocheux autour duquel est établi le village, cet ensemble domine le paysage et marque la présence de la paroisse.

Source : Municipalité de Saint-Philippe-de-Néri, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du presbytère de Saint-Philippe-de-Néri liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son implantation en retrait de la voie publique, sur une élévation d'un terrain paysager et planté d'arbres matures, à l'extrémité d'un cran rocheux;
- sa situation dans un ensemble institutionnel comprenant aussi une église, un cimetière, une école ainsi qu'une croix de tempérance, dans le noyau villageois;
- son volume, dont le plan carré, l'élévation de deux étages et demi, le soubassement surhaussé, le toit en pavillon ainsi que la galerie couverte ceinturant le bâtiment sur trois côtés;
- les matériaux, dont le parement en brique, la couverture en tôle à la canadienne, la couverture en tôle à baguettes de la galerie ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures, dont leur disposition régulière, les fenêtres rectangulaires à battants et à partie fixe, la fenêtre à arc surbaissé, les portes en bois à panneaux (certaines encadrées d'une imposte et de baies latérales), la lucarne-pignon, les lucarnes à croupe, le porche arrière ainsi que les chambranles;
- l'ornementation, dont le fronton, la corniche à modillons, les supports et le garde-corps menuisés de la galerie;
- la souche de cheminée en brique;
- l'aile, dont sa disposition contre le mur opposé à la rue, le plan carré et l'élévation de deux étages et demi.

Haut de la page

Informations historiques

Le presbytère de Saint-Philippe-de-Néri est la seconde maison curiale construite dans cette paroisse érigée canoniquement en 1871, après plusieurs années de délibérations. Les habitants de la côte, rattachés à la paroisse de Saint-Denis, obtiennent alors des autorités ecclésiastiques la permission d'ériger leur propre église. Le premier curé habite d'abord dans une maison servant aussi d'école. Puis, la fabrique achète deux demeures implantées à proximité de l'église, utilisées par la suite comme presbytère et fournil. En 1919, les paroissiens décident de construire une nouvelle résidence curiale pour remplacer la première qui se trouve en mauvais état. Celle-ci est vendue et déménagée, puis un nouveau presbytère est construit sur le site de l'ancien.

La construction du presbytère est confiée à l'entrepreneur François-Xavier Lambert de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Les travaux sont terminés au cours de l'année 1920. La maison curiale est issue d'un modèle très populaire dans l'architecture résidentielle québécoise de la première moitié du XXe siècle. Il s'agit de la maison cubique, communément appelée « Four Square House » aux États-Unis.

Le presbytère de Saint-Philippe-de-Néri est cité en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

MRC :

  • Kamouraska

Municipalité :

  • Saint-Philippe-de-Néri

Adresse :

  • 11, côte de l'Église

Latitude :

  • 47° 27' 59.0"

Longitude :

  • -69° 53' 6.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Kamouraska Paroisse de Saint-Philippe-de-Néri Absent P-190
P-191
P-192

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • LEVESQUE, Ulric. Histoire de Saint-Philippe-de-Néri. Comté de Kamouraska, 1870-1970. Montmagny, Éditions Marquis, 1970. 181 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013