Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Vieux couvent de Château-Richer

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Centre d'interprétation de la Côte-de-Beaupré
  • Vieux couvent

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Château-Richer

Date :

  • 1907 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France
  • Patrimoine religieux

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Couvents, monastères et abbayes)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

Le vieux couvent de Château-Richer est un édifice conventuel construit en 1907. Le bâtiment en brique présente un plan rectangulaire et une élévation de trois étages, incluant le toit mansardé percé de lucarnes. Il compte aussi un soubassement surhaussé. Un campanile surélevé coiffe l'avant-corps central. L'édifice est implanté en bordure de l'avenue Royale, à proximité du fleuve, au coeur du noyau villageois de la ville de Château-Richer.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment ainsi qu'au terrain.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

3 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois

Saillies :

  • Balcon
  • Clocher
  • Perron

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Brique

Toit :

  • Forme : Mansardé
    Matériau : Tôle à la canadienne

Porte principale :

  • bois massif, à imposte

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À pignon

Éléments architecturaux :

  • Arc
  • Balustrade en bois
  • Corniche à consoles
  • Corniche à modillons
  • Plate-bande

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Situé dans un site patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2015-04-23

Statuts antérieurs

  • Avis d'intention de classement prorogé, 2014-08-14
  • Avis d'intention de classement, 2013-08-08
 
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Château-Richer) 2008-09-02
 

Haut de la page

Informations historiques

Le site où est implanté le vieux couvent de Château-Richer est occupé depuis le milieu du XVIIIe siècle. Un moulin à vent est construit vers 1653 sur une avancée rocheuse sur le fleuve. Il dessert une partie de la Côte-de-Beaupré. Monseigneur François de Laval (1623-1708), premier évêque de Québec, acquiert la seigneurie de Beaupré en 1662. Il fait appel à la Congrégation de Notre-Dame, dirigée par Marguerite Bourgeoys (1620-1700), pour enseigner aux jeunes filles de l'endroit. Les soeurs établissent une mission à Château-Richer en 1689. La construction du premier couvent de Château-Richer commence vers 1694. Le bâtiment est implanté à côté du moulin, sur un terrain appartenant au Séminaire de Québec. Le moulin est transformé en prison vers 1732. En 1759, devant la menace anglaise, les religieuses se réfugient à Montréal. Des soldats du 78e régiment des Fraser Highlanders séjournent alors dans le couvent avant de l'incendier.

La Loi des écoles de fabrique votée en 1824 et la Loi des écoles de syndics votée en 1829 entraînent la construction d'une nouvelle école en 1830. Elle se situe sur l'emplacement du premier couvent. Le terrain est concédé à la fabrique de la paroisse de Château-Richer par le Séminaire de Québec qui établit une clause de réversibilité. L'enseignement est donné par des laïcs pendant 40 ans, ensuite par les soeurs du Bon-Pasteur. L'école est convertie en couvent et loge les religieuses et les pensionnaires. La congrégation quitte Château-Richer en 1890. Les soeurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours prennent la relève en 1903. Le couvent nécessite des réparations; en 1907, un nouveau bâtiment le remplace au même endroit. Les plans sont préparés par l'architecte Joseph-Georges Bussières. L'enseignement aux enfants de Château-Richer y est donné jusqu'au début des années 1960. Une nouvelle école voit le jour en 1962, car le couvent ne peut contenir toutes les classes. Des cours destinés aux adultes y sont offerts jusqu'en 1972.

L'enseignement cesse définitivement la même année. Le couvent revient au Séminaire de Québec en raison de la clause de réversibilité établie il y a plus de 140 ans. Le Séminaire cède le lieu à la corporation du Centre paroissial de Château-Richer. L'édifice abrite les activités du Cercle des fermières et du Cercle de l'âge d'or pendant plus de 20 ans. Toutefois, les moyens financiers limités de l'organisation ne permettent pas de réparer le bâtiment qui se détériore. En 2000, la corporation du Centre d'interprétation de la Côte-de-Beaupré et celle du Centre paroissial de Château-Richer fusionnent et deviennent propriétaires. Le couvent est restauré grâce à une subvention. Il conserve son apparence d'origine; quelques ouvertures sont toutefois déplacées pour permettre l'aménagement du centre d'interprétation.

Le vieux couvent de Château-Richer est cité en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • La Côte-de-Beaupré

Municipalité :

  • Château-Richer

Adresse :

  • 7976, avenue Royale

Latitude :

  • 46° 58' 8.1"

Longitude :

  • -71° 1' 7.2"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Montmorency Paroisse de Château-Richer Absent 259-P

Code Borden

CfEs-031      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BUTEAU, Lise. Château-Richer: Terre de nos ancêtres. Cap-Saint-Ignace, La Plume d'Oie, 2005. 509 p.
  • FISET, Richard, dir. Fouille archéologique sur le site du vieux couvent de Château-Richer: rapport d'interventions archéologiques 2001. Château-Richer, 2002. 80 p.
  • LANDRY, Madeleine. Le site du Vieux couvent de Château-Richer. Château-Richer, Les éditions du Sault-à-la-Puce, 2002. 16 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013