Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Pont Narrows

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Pont de Fitch Bay
  • Pont Narrow

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • Stanstead

Date :

  • 1881 (Construction)

Usage :

  • Transport, communication et services publics (Ponts couverts > Town simple)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

Le pont Narrows est un ouvrage de génie civil construit en 1881. Ce pont à travée unique mesure environ 27 m de long et 5 m de large. Sa structure de type « Town simple » est composée de fermes constituées de madriers placés en diagonale, formant un large treillis entre les cordes doubles supérieures et inférieures. Elle repose sur deux culées de maçonnerie en pierres sèches. Le pont est couvert d'un parement en planches verticales à couvre-joints et il est coiffé d'un toit à deux versants droits en tôle qui se prolonge au-delà des portiques pour former un avant-toit. Situé en milieu rural, le pont Narrows permet de franchir un étranglement de la baie Fitch du lac Memphrémagog, dans la municipalité du canton de Stanstead.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La protection s'applique aussi au terrain sur lequel il s'élève.

Fondations :

  • Pierre sèche

Élévations :

  • Toutes les façades : Bois (Planche verticale à couvre-joint)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Tôle profilée

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2019-01-17
Prise d'effet : 2017-03-09

Statuts antérieurs

  • Avis d'intention de classement prorogé, 2018-03-01
  • Avis d'intention de classement, 2017-01-17
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le pont Narrows présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur sa représentativité comme pont couvert. Un pont couvert est une construction en bois munie d'un toit, érigée pour la circulation des personnes ou des véhicules au-dessus d'un obstacle à franchir et dont les fermes constituent les éléments porteurs. Au Québec, entre le début du XIXe siècle et la décennie de 1950, environ 1500 ouvrages de ce genre sont construits. Lieux de passage, ils donnent accès aux terres de colonisation et permettent la mise en marché des produits agricoles. Ils sont donc indissociables de l'histoire du Québec. Le pont Narrows est achevé en 1881 et remplace un pont conventionnel datant de 1802. Il permet de franchir un étranglement – « narrows » en anglais – de la baie Fitch du lac Memphrémagog dans le canton de Stanstead. Cette particularité de la baie, qui s'élargit rapidement tant à l'est qu'à l'ouest, a été déterminante dans la localisation du pont, qui est l'un des rares à avoir été construit au-dessus d'un lac plutôt qu'au-dessus d'une rivière. Cet ouvrage est en outre situé sur la route qu'empruntait la diligence reliant Montréal et Boston. Il jouait donc un rôle important dans le transport transfrontalier. Par ailleurs, le pont Narrows est l'un des rares ponts couverts du XIXe siècle subsistant sur le territoire québécois.

Le pont Narrows présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Il témoigne de l'utilisation des fermes de type « Town simple » dans la conception des ponts couverts au XIXe siècle. Ce modèle de ferme est breveté en 1820 par l'architecte américain Ithiel Town (1784-1844). Il est constitué de madriers placés en diagonale, formant un large treillis entre les cordes supérieures et inférieures. Les madriers sont attachés l'un à l'autre à chaque intersection par des chevilles de bois franc. Solide, léger, facile à construire et économique, ce type de structure devient très populaire aux États-Unis. Il est rapidement diffusé au Québec, notamment dans la région des Cantons-de-l'Est. Le pont Narrows est l'un des derniers de type « Town simple » à subsister au Québec. En outre, cette structure présente plusieurs autres caractéristiques rares, comme son parement en planches verticales à couvre-joints et ses portiques à linteau droit protégés par un avant-toit. De plus, les corbeaux supportant les cordes inférieures reposent sur des poutres transversales plutôt que directement sur les culées. Ces dernières, faites de maçonnerie en pierres sèches, constituent l'un des derniers témoins d'un savoir-faire traditionnel dans la construction des ponts couverts québécois.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2019.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du pont Narrows liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation au-dessus d'un étranglement de la baie Fitch du lac Memphrémagog, en milieu rural;
- son volume, dont la travée unique mesurant environ 27 m de long et 5 m de large ainsi que le toit à deux versants droits;
- les caractéristiques de sa structure de type « Town simple », dont les fermes constituées de madriers placés en diagonale formant un large treillis, les cordes supérieures et inférieures doubles ainsi que le chevillage en bois;
- les poutres transversales disposées entre les culées et les corbeaux supportant les cordes inférieures;
- la charpente de la toiture, dont les chevrons et les pièces de contreventement;
- les matériaux, dont les planches verticales à couvre-joints du parement, les traces de chaulage, le revêtement du tablier en madriers longitudinaux, la tôle de la couverture et la maçonnerie en pierres sèches des culées;
- les ouvertures, dont les portiques à linteau droit protégés par un avant-toit fermé par un fronton triangulaire et les longues ouvertures latérales longeant les sablières;
- les éléments ornementaux, dont les garnitures peintes en blanc.

Haut de la page

Informations historiques

Le pont Narrows est situé sur le territoire du canton de Stanstead. Il est construit en 1881 pour remplacer un pont conventionnel datant de 1802. L'ouvrage permet de franchir un étranglement – « narrows » en anglais – de la baie Fitch du lac Memphrémagog dans le canton de Stanstead. Cette particularité de la baie, qui s'élargit rapidement tant à l'est qu'à l'ouest, a été déterminante dans la localisation du pont. Il est en outre situé sur la route qu'empruntait la diligence reliant Montréal et Boston au XIXe siècle. Il jouait donc un rôle important dans le transport transfrontalier.

La structure correspond au modèle breveté en 1820 par l'architecte américain Ithiel Town (1784-1844). Le pont de type « Town simple » est constitué de madriers placés en diagonale, formant un large treillis entre les cordes supérieures et inférieures. Les madriers sont attachés l'un à l'autre à chaque intersection par des chevilles de bois. Solide, léger, facile à construire et économique, ce type de structure devient très populaire aux États-Unis. Il est rapidement diffusé au Québec, notamment dans la région des Cantons-de-l'Est.

Charles Alexander Kilburn MacPherson (1858-1952) est le maître d'oeuvre du pont Narrows. L'ouvrage, possiblement commencé à l'été 1880, est achevé en 1881.

Au cours des années 1970, comme de nombreuses autres structures de ce type jugées désuètes, le pont Narrows est menacé de démolition. Un autre pont sera finalement construit parallèlement à celui-ci. Le pont Narrows est fermé à la circulation automobile en 1977, mais demeure ouvert aux piétons qui peuvent y accéder par le côté nord. C'est aussi à cette époque que la structure est dotée d'un nouveau toit de tôle et que divers travaux de restauration y sont effectués. Les équerres faites de pièces de bois courbées auraient été retirées en 1986.

Le pont Narrows est classé en 2019.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Memphrémagog

Municipalité :

  • Stanstead

Adresse :

  • chemin Narrows

Lieux-dits :

  • Fitch Bay

Localisation informelle :

Pont enjambant la décharge du lac Fitch Bay.

Latitude :

  • 45° 5' 31.9"

Longitude :

  • -72° 12' 2.6"

Désignation cadastrale :

  • Lot 4 922 716 Ptie
  • Lot 4 922 742 Ptie
  • Lot 4 924 133 Ptie
  • Lot 4 924 169 Ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ARBOUR, Gérald, Fernand CARON et Jean LEFRANÇOIS. Les ponts couverts au Québec. Québec, Les Publications du Québec, 2005. 216 p.
  • ARBOUR, Gérald. Les ponts rouges du Québec. Saint-Eustache, Société québécoise des ponts couverts inc., 1993. 82 p.
  • CLUSIAU, Éric. Des toits sur nos rivières: les ponts couverts de l'est du Canada. Montréal, Hurtubise HMH, 2000. 117 p.
  • THIBAULT, Henri-Paul. Les ponts couverts du Québec : évaluation patrimoniale. Québec, Ministère de la Culture, 1993. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013