Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Couvent des soeurs de Sainte-Anne

Région administrative :

  • Lanaudière

Municipalité :

  • Saint-Jacques

Date :

  • 1913 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission éducative)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Couvents, monastères et abbayes)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

L'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne est un ancien édifice conventuel érigé en 1913. Il présente un plan en « L » et compte cinq étages. Un campanile couronné d'un dôme surmonte l'avant-corps central. Ce bâtiment en brique est coiffé d'un toit plat. Le couvent est implanté en retrait de la voie publique, sur un terrain paysager planté d'arbres matures. Il est situé à proximité de l'église de Saint-Jacques, du presbytère et du Vieux Collège, dans le noyau institutionnel de la municipalité de Saint-Jacques.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Jacques) 2008-03-17
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Construit selon les plans de l'architecte Louis Caron (1871-1926), l'édifice constitue un exemple représentatif de l'architecture conventuelle québécoise du tournant du XXe siècle. À cette époque, les couvents présentent généralement un plan rectangulaire et une élévation de deux ou trois étages. Leur apparence sobre et leur vocabulaire décoratif sont inspirés de l'architecture classique. Plusieurs caractéristiques de l'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne, construit en 1913, rappellent ce modèle. Sa façade symétrique est dotée d'une ornementation concentrée sur l'avant-corps central. Ce dernier est surmonté d'un fronton ainsi que d'un campanile et compte deux fenêtres palladiennes. Toutefois, l'édifice se distingue de l'architecture conventuelle traditionnelle par son plan en « L » et son élévation de cinq étages.

L'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Ce bâtiment rappelle la présence marquante de la congrégation des soeurs de Sainte-Anne dans la municipalité de Saint-Jacques. Elles s'y établissent en 1853, dirigées alors par sa fondatrice, mère Marie-Anne, née Esther Blondin (1801-1890). La congrégation des soeurs de Sainte-Anne enseigne à plusieurs générations de jeunes filles de la région. Le couvent, quatrième édifice construit sur le site, témoigne de l'importance de cette communauté et de sa mission éducative depuis le milieu du XIXe siècle.

Source : Municipalité de Saint-Jacques, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan en « L », l'élévation de cinq étages (dont l'étage en attique de l'aile principale), le soubassement surhaussé, le toit plat, l'avant-corps central et le campanile coiffé d'un dôme à pans coupés;
- les matériaux, dont la maçonnerie en brique jaune et rouge, la pierre du soubassement, des éléments architecturaux et ornementaux ainsi que la tôle du clocher;
- les ouvertures, dont leur disposition régulière, les fenêtres rectangulaires ou à arc surbaissé à grands carreaux (dont certaines groupées par trois), les fenêtres palladiennes, la porte surmontée d'un tympan vitré et les soupiraux;
- l'ornementation, dont le fronton, les amortissements, les ailerons à volutes, la corniche à modillons et les chaînes d'angle;
- les balcons;
- sa situation en retrait de la voie publique, sur un terrain paysager et planté d'arbres matures;
- sa localisation à proximité de l'église de Saint-Jacques, du presbytère et du Vieux Collège, de l'ancienne maison du sacristain et du cimetière paroissial, dans le noyau institutionnel catholique.

Haut de la page

Informations historiques

L'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne est le quatrième édifice conventuel situé à cet endroit. Un premier bâtiment en pierre à deux étages est construit en 1840 et 1841. Les religieuses de Sacré-Coeur sont les premières à occuper les lieux. Elles y enseignent aux jeunes filles de la région pendant une dizaine d'années. Les soeurs de Sainte-Anne prennent la relève à partir de 1853 en établissant un pensionnat, un externat et leur maison mère. À cette époque, la communauté est dirigée par sa fondatrice, mère Marie-Anne, née Esther Blondin (1801-1890). Faute d'espace, la maison mère est transférée dans le nouveau noviciat de Lachine en 1864. Cinq ans plus tard, la congrégation des soeurs de Sainte-Anne devient propriétaire du couvent de Saint-Jacques ainsi que des dépendances et du terrain. L'institution dessert une grande partie de la région autour de Saint-Jacques. En 1900, ce premier édifice est remplacé par un nouveau bâtiment qui est incendié quelques semaines après son achèvement. Sa reconstruction est immédiate, mais le nouveau couvent est à son tour la proie des flammes en 1912.

L'édifice actuel est construit l'année suivante selon les plans de l'architecte Louis Caron (1871-1926). À la fin des années 1920, les soeurs de Sainte-Anne prennent une nouvelle avenue. Elles ajoutent l'École ménagère aux formations offertes. L'institution demeure dans le bâtiment jusqu'en 1949. Une école est alors construite à l'extérieur du coeur du village. Des locaux du couvent sont loués à la commission scolaire comme salles de classe et d'autres à l'Institut familial pour y loger des élèves. En 1991, l'édifice devient l'Horeb Saint-Jacques, un centre de ressourcement spirituel où sont offertes des activités pastorales. Les soeurs de Sainte-Anne sont toujours actives au sein de cet organisme.

L'ancien couvent des Soeurs-de-Sainte-Anne est cité en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Lanaudière

MRC :

  • Montcalm

Municipalité :

  • Saint-Jacques

Adresse :

  • 122, rue Saint-Jacques

Latitude :

  • 45° 56' 58.2"

Longitude :

  • -73° 34' 18.9"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 025 151

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • CARON-DRICOT, Andrée. Les Caron: une dynastie d'architectes depuis 1867. Nicolet, Les Racontages, 1997. 309 p.
  • DAUTH, Gaspard. Le diocèse de Montréal à la fin du dix-neuvième siècle. Montréal, Eusèbe Senécal et Cie., 1900. 800 p.
  • LANOUE, François. Une nouvelle Acadie, Saint-Jacques de l'Achigan, 1772-1972. Joliette, Mise à jour, 1972. 410 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013