Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Grange-écurie

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Écurie
  • Hangar

Région administrative :

  • Centre-du-Québec

Municipalité :

  • Saint-Cyrille-de-Wendover

Date :

  • après 1900 – avant 1925 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine agricole
  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Production et extraction de richesses naturelles (Granges, granges-étables et étables)
  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Personnes associées (3)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

La grange-écurie est un bâtiment agricole probablement construit dans le premier quart du XXe siècle. Le bâtiment couvert de tôle présente un plan rectangulaire d'un étage et demi et est coiffé d'un toit brisé dit « en dos d'âne », percé de lucarnes à pignon. La construction, maintenant utilisée comme hangar, s'élève en retrait de la voie publique, sur un terrain au relief peu accusé. Elle est située à proximité de l'église de Saint-Cyrille et de son presbytère, dans le noyau villageois de la municipalité de Saint-Cyrille-de-Wendover.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Cyrille-de-Wendover) 2008-09-02

Statuts antérieurs

  • Citation, 2008-01-21
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La grange-écurie présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle constitue un exemple représentatif d'un modèle très répandu dans le paysage rural québécois du début du XXe siècle. À cette époque, l'influence de l'architecture de la Nouvelle-Angleterre se fait sentir dans la construction des bâtiments agricoles, particulièrement dans les régions du sud de la province. Ce modèle, qui se répand ensuite sur tout le territoire québécois, est caractérisé par un plan rectangulaire et un toit brisé dit « en dos d'âne », dégageant plus d'espace au niveau supérieur, souvent utilisé pour l'entreposage du grain et du fourrage. La grange-écurie, probablement construite durant le premier quart du XXe siècle, adopte le volume typique de cette architecture agricole d'inspiration étatsunienne. Elle évoque également ce modèle par ses fenêtres de petites dimensions, destinées à réduire les pertes de chaleur durant la saison hivernale. Elle s'en distingue toutefois par son parement en tôle embossée, peu commun pour ce type de bâtiment, généralement couvert de planches, ainsi que par les lucarnes éclairant le niveau supérieur.

Source : Municipalité de Saint-Cyrille-de-Wendover, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la grange-écurie liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi et le toit brisé dit « en dos d'âne »;
- les matériaux, dont le parement en tôle embossée et la couverture en tôle ondulée;
- les ouvertures, dont les grandes portes carrées, les fenêtres de petites dimensions (certaines à carreaux) ainsi que les lucarnes à pignon;
- l'ornementation sobre, dont les chambranles simples.

Haut de la page

Informations historiques

La grange-écurie est située dans le noyau paroissial de la municipalité de Saint-Cyrille-de-Wendover. Les cantons de Wendover et de Simpson sont ouverts à la colonisation au début du XIXe siècle. Ses premiers colons arrivent dans la région vers le milieu du siècle. En 1849, une route reliant les deux cantons est tracée, ce qui facilite l'installation de nouveaux habitants. En 1865, une requête demandant l'érection d'un lieu de culte est envoyée à l'évêque. La paroisse est érigée canoniquement trois ans plus tard. Le presbytère actuel est construit en 1892; le lieu de culte en pierre est édifié de 1903 à 1905. Les plans sont réalisés par les architectes Louis Caron père (1848-1917) et Louis Caron fils (1871-1926).

La grange-écurie est probablement implantée durant le premier quart du XXe siècle. En effet, à partir de 1908, Omer Manseau (1855-1937), curé de la paroisse de 1907 à 1937, fait construire plusieurs dépendances agricoles. Le bâtiment est ultérieurement transformé en garage avant d'être vendu, vers 1950.

La grange-écurie est citée en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Centre-du-Québec

MRC :

  • Drummond

Municipalité :

  • Saint-Cyrille-de-Wendover

Adresse :

  • 4425, rue Principale

Latitude :

  • 45° 56' 3.0"

Longitude :

  • -72° 25' 28.2"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Drummond Canton de Wendover Absent 181-4

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • FRÉCHETTE, Denis. Le diocèse de Nicolet, 1885-1985. s.l. Imprimerie d'Arthabaska, 1985. 363 p.
  • s.a. Album souvenir, 100: Saint-Cyrille: centenaire, 1869-1969. Québec, s.n., 1969. 152 p.
  • VERRIER, Claude. Saint-Cyrille-de-Wendover: histoire: Wendover 1805-1994: Simpson 1802-1994. s.l. s.n., 1994. 488 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013