Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église de Saint-Cyrille

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Centre-du-Québec

Municipalité :

  • Saint-Cyrille-de-Wendover

Date :

  • 1903 – 1905 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Personnes associées (7)

Voir la liste

Inventaires associés (2)

Carte

Description

L'église de Saint-Cyrille est un lieu de culte de tradition catholique érigé de 1903 à 1905. L'édifice en pierre d'inspiration éclectique présente un plan en croix latine composé d'une nef rectangulaire, d'un transept et d'un choeur en saillie terminé par un chevet plat. Deux tours massives de plan carré, surmontées de clochers couronnés par un dôme, encadrent la façade. Celle-ci est dotée de trois portails cintrés et d'une saillie centrale terminée par un fronton. L'édifice est coiffé d'un toit à deux versants droits surmonté d'un dôme à la croisée du transept. L'église domine un ensemble religieux composé notamment du presbytère et du hangar, de la maison du sacristain, du cimetière paroissial et de son enclos ainsi que du charnier. L'édifice est implanté en retrait de la voie publique, dans le noyau villageois de la municipalité de Saint-Cyrille-de-Wendover.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Cyrille-de-Wendover) 2008-09-02

Statuts antérieurs

  • Citation, 2008-01-21
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'église de Saint-Cyrille présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle témoigne de l'influence du courant éclectique dans l'architecture religieuse du Québec. L'éclectisme est un assemblage d'éléments architecturaux et ornementaux puisés dans divers styles historiques et associés plus librement, dans une recherche de monumentalité et d'effets visuels nouveaux. L'Église catholique québécoise recourt souvent à l'éclectisme pour la construction de ses lieux de culte, au tournant du XXe siècle. L'église de Saint-Cyrille, érigée de 1903 à 1905, est représentative des édifices religieux conçus durant cette période. Les différents éléments architecturaux et ornementaux, notamment les frontons, les fenêtres cintrées, les oculus et les chaînes d'angle, sont principalement issus de l'architecture classique. Néanmoins, leur organisation, dont la disposition en saillie très prononcée des tours latérales, les tourelles placées en angle et encadrant les transepts ainsi que la multiplication des dômes et des frontons, traduit la recherche de monumentalité propre à l'architecture éclectique.

L'église de Saint-Cyrille présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec les architectes Louis Caron père (1848-1917) et Louis Caron fils (1871-1926). Très prolifiques, ils sont connus pour avoir dessiné plus d'une vingtaine d'églises dans le diocèse de Nicolet entre 1890 et 1910, en plus de nombreux presbytères. En 1892, Louis Caron fils conçoit les plans du presbytère de la paroisse de Saint-Cyrille. Les architectes Caron proposent en 1902 des plans pour la nouvelle église du lieu, alors que leur réputation est déjà bien établie. Les plans et les devis sont acceptés officiellement en 1903. Le lieu de culte constitue un exemple représentatif de l'architecture monumentale proposée par les Caron.

L'église de Saint-Cyrille présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. En milieu rural, dans les régions peuplées en majorité de francophones catholiques, les villages s'organisent souvent autour des édifices paroissiaux. Le clocher de l'église domine les bâtiments environnants et signale la présence de la paroisse. L'église de Saint-Cyrille fait partie d'un ensemble formé également du presbytère et du hangar, de la maison du sacristain ainsi que du cimetière paroissial incluant un charnier et délimité par un enclos. Le lieu de culte constitue donc un élément essentiel de ce noyau paroissial qui forme le coeur de la municipalité de Saint-Cyrille-de-Wendover.

Source : Municipalité de Saint-Cyrille-de-Wendover, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'église de Saint-Cyrille liés à sa valeur architecturale et historique comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan en croix latine composé d'une nef rectangulaire, d'un transept et d'un choeur en saillie terminé par un chevet plat, le toit à deux versants droits couvert de tôle à la canadienne ainsi que le dôme surmontant le faîte à la croisée du transept;
- la façade, dont la maçonnerie en pierre à bossage, les tours en saillie encadrant la façade (surmontées d'une chambre des cloches polygonale, d'un dôme et d'une croix), la saillie centrale surmontée d'un fronton et d'une croix, les trois portails cintrés, les ouvertures cintrées, les oculus, les chambranles, la niche recevant une statue, la corniche, les bandeaux, les chaînes d'angle et les motifs créés par l'utilisation de la pierre de taille;
- les murs de la nef, du transept et du choeur, dont la maçonnerie en pierre équarrie, les tourelles placées en angle, les fenêtres cintrées (certaines groupées par trois), les oculus, les soupiraux rectangulaires, la corniche, les frontons, les chaînes d'angle et les croix;- sa situation dans un ensemble paroissial formé du presbytère, du hangar, du cimetière (comportant un charnier et délimité par un enclos) ainsi que de la maison du sacristain, dans le noyau villageois.

Haut de la page

Informations historiques

L'église de Saint-Cyrille est le troisième lieu de culte de la paroisse. Les cantons de Wendover et de Simpson sont ouverts à la colonisation au début du XIXe siècle. Les premiers colons arrivent dans la région vers le milieu du siècle. En 1849, une route reliant les deux cantons est tracée, ce qui facilite l'installation de nouveaux habitants. En 1865, une requête demandant l'érection d'un lieu de culte est envoyée à l'évêque. La paroisse est érigée canoniquement trois ans plus tard. En 1870, un premier lieu de culte en bois comptant 31 bancs est construit sous la direction d'Onésime Rainville. La population croît rapidement. Malgré l'ajout d'un jubé permettant d'installer plusieurs nouveaux bancs, la première église devient rapidement trop exiguë. Elle est déplacée pour servir de presbytère après la construction du nouveau lieu de culte en 1876. Ce dernier est érigé selon les plans de Thomas Millette par l'entrepreneur Siméon Guèvremont. Onésime Rainville termine les travaux de décoration de l'intérieur en 1883. La première église disparaît en 1892 lors de la construction du presbytère actuel.

En 1902, les paroissiens signent une requête demandant la construction d'une église en pierre. L'année suivante, l'édifice actuel est érigé selon les plans des architectes Louis Caron père (1848-1917) et Louis Caron fils (1871-1926). Très prolifiques, ces derniers sont connus pour avoir dessiné plus d'une vingtaine d'églises dans le diocèse de Nicolet au tournant du XXe siècle. À Saint-Cyrille-de-Wendover, l'entrepreneur responsable des travaux est Alfred Giroux. La nouvelle église est consacrée en 1905. En 1926, des travaux de réfection sont effectués à la façade par le maçon Joseph-H. Allard et à la toiture, par Abel Courchesne.

L'église de Saint-Cyrille est citée en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Centre-du-Québec

MRC :

  • Drummond

Municipalité :

  • Saint-Cyrille-de-Wendover

Adresse :

  • 4425, rue Principale

Latitude :

  • 45° 56' 2.2"

Longitude :

  • -72° 25' 25.6"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Drummond Canton de Wendover Absent 181-4

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • CASTONGUAY, René. Église Saint-Cyrille: histoire et architecture. Saint-Cyrille-de-Wendover, Fabrique Saint-Cyrille, 2003. s.p.
  • FRÉCHETTE, Denis. Le diocèse de Nicolet, 1885-1985. s.l. Imprimerie d'Arthabaska, 1985. 363 p.
  • s.a. Album souvenir, 100: Saint-Cyrille: centenaire, 1869-1969. Québec, s.n., 1969. 152 p.
  • s.a. Centenaire du diocèse de Nicolet: Drummondville et la région. Les Cahiers de la Société historique du centre du Québec, 19. Drummondville, Société historique du centre du Québec, 1985. 87 p.
  • VERRIER, Claude. Saint-Cyrille-de-Wendover: histoire: Wendover 1805-1994: Simpson 1802-1994. s.l. s.n., 1994. 488 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013