Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Presbytère de Saint-Valérien-de-Milton

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Saint-Valérien-de-Milton

Date :

  • 1877 – 1879 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission curiale)
  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

Le presbytère de Saint-Valérien-de-Milton est une résidence à caractère religieux construite de 1877 à 1879. La maison curiale en pierre, de plan carré à deux étages, est coiffée d'un toit en pavillon tronqué. Une annexe en pierre à deux étages surmontée d'un toit plat est greffée à l'angle arrière du bâtiment. Le presbytère de Saint-Valérien-de-Milton se situe en retrait de la voie publique, sur un terrain planté d'arbres matures, dans le noyau villageois de la municipalité de Saint-Valérien-de-Milton.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment et au terrain.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Valérien-de-Milton) 2008-10-06

Statuts antérieurs

  • Citation, 2007-11-05
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le presbytère de Saint-Valérien-de-Milton présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment illustre la persistance des formes issues de l'architecture classique à la fin du XIXe siècle. Construit de 1877 à 1879, il présente plusieurs éléments répandus dans l'architecture résidentielle bourgeoise de l'époque, notamment le plan carré, l'élévation de deux étages, le toit en pavillon tronqué, la maçonnerie en pierre ainsi que l'organisation symétrique des ouvertures. L'édifice témoigne également des changements fréquemment apportés à ce type de résidence religieuse. En 1916, l'architecte Joseph-Ovide Turgeon (1875-1933) l'agrandit en construisant, à l'aide des mêmes matériaux, une annexe à toit plat. Pour mettre la demeure au goût du jour, Turgeon modifie aussi l'ornementation du corps principal et dote les ouvertures de chambranles en pierre de taille. Au cours des années 1960, des garde-corps métalliques sont installés à l'emplacement des galeries couvertes d'origine. Par ses dimensions et sa maçonnerie en pierre, ce presbytère rappelle le caractère monumental recherché dans la construction d'édifices religieux catholiques à la fin du XIXe siècle. Il constitue en outre un des plus anciens édifices subsistants du secteur.

Le presbytère de Saint-Valérien-de-Milton présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à sa représentativité par rapport à ce type de résidence à caractère religieux. Dans les paroisses du Québec, le presbytère est la demeure du curé, personnage influent et respecté représentant l'évêque et l'Église. Le rez-de-chaussée répond aux fonctions publiques; il compte habituellement un bureau où sont reçus les fidèles. L'étage supérieur est doté d'un caractère plus privé; il abrite les chambres du curé, du vicaire et celles réservées à l'évêque et aux visiteurs de passage. Les grandes dimensions du presbytère de Saint-Valérien-de-Milton rappellent l'importance de ces fonctions. La maison curiale possède en plus une annexe comprenant à l'origine la cuisine et les appartements des domestiques.

Source : Municipalité de Saint-Valérien-de-Milton, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du presbytère de Saint-Valérien-de-Milton liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- sa situation en retrait de la voie publique, sur un terrain planté d'arbres matures, au coeur du noyau villageois;
- son volume, dont le plan carré du corps de logis principal, l'élévation de deux étages, le toit en pavillon tronqué, les avant-toits et le balcon du second étage;
- les matériaux, dont les murs en pierre, la couverture en tôle ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois et en fer;
- les ouvertures, dont les portes à double vantail surmontées d'une imposte, les fenêtres rectangulaires, les soupiraux et les chambranles en pierre de taille;
- les éléments ornementaux, dont la corniche à consoles (groupées par deux) et les garde-corps en fer;
- l'annexe, dont le plan carré, l'élévation de deux étages, le toit plat, la maçonnerie en pierre, la porte surmontée d'une imposte, les fenêtres rectangulaires, le soupirail et les chambranles en pierre de taille;
- la souche de cheminée en brique.

Haut de la page

Informations historiques

Le presbytère de Saint-Valérien-de-Milton est situé sur le territoire du canton de Milton, ouvert en 1803. En 1846, la première paroisse catholique du canton, Sainte-Cécile-de-Milton, est créée. Les habitants du secteur de Saint-Valérien souhaitent rapidement s'en détacher. En 1852, une première chapelle est construite sous le vocable de Saint-Enfant-Jésus-en-Égypte. En 1856, la nouvelle paroisse est érigée canoniquement, sous le nom de Saint-Valérien, commémorant l'époux de sainte Cécile, patronne de la paroisse voisine.

Le premier curé résidant arrive en 1860. Il loge au rez-de-chaussée de la chapelle. Un nouveau lieu de culte doit cependant être construit pour accueillir la population grandissante. Comme la chapelle n'est plus au centre du village, les autorités décident de construire l'église sur un nouvel emplacement. Elle est érigée vers 1865. À partir de ce moment, les appartements curiaux sont installés dans la sacristie du nouveau lieu de culte. En 1877, le curé François-Paul Côté (1835-1915) obtient l'autorisation de faire construire un presbytère. Les travaux commencent la même année et la maison curiale est bénie en novembre 1879.

En 1916, l'architecte Joseph-Ovide Turgeon (1875-1933) est engagé pour agrandir l'édifice. Il construit une annexe à l'arrière du bâtiment destinée à accueillir la cuisine et les appartements des domestiques. L'architecte modifie également l'ornementation extérieure du corps principal, en ajoutant notamment des consoles. Il modifie aussi les ouvertures pour les doter de chambranles en pierre de taille. En 1922, l'église actuelle est érigée. Au cours des années 1950, l'annexe du presbytère est convertie en garage. En 1966, la galerie couverte et certaines souches de cheminée sont supprimées. Des garde-corps en fer et des avant-toits sont alors installés.

Le presbytère de Saint-Valérien-de-Milton est cité en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Les Maskoutains

Municipalité :

  • Saint-Valérien-de-Milton

Adresse :

  • 1373, rue Principale

Latitude :

  • 45° 33' 55.0"

Longitude :

  • -72° 42' 36.0"

Désignation cadastrale :

  • Lot 4 242 144

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • s.a. Album historique du centenaire du diocèse de Saint-Hyacinthe, 1852-1952. Saint-Hyacinthe, 1952. 224 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013