Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église de Saint-Gabriel-de-La Durantaye

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Église Saint-Gabriel

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • La Durantaye

Date :

  • 1910 – 1921 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)
  • Services et institutions (Salles paroissiales)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (1)

Inventaires associés (2)

Carte

Description

L'église de Saint-Gabriel de La Durantaye est un lieu de culte de tradition catholique érigé en 1910. L'église en bois présente une nef de plan rectangulaire et un choeur en saillie terminé par une abside à pans coupés. Un toit à deux versants coiffe la nef. La façade est dotée de trois portails cintrés et d'une tour centrale demi-hors-oeuvre. L'église de Saint-Gabriel de La Durantaye se situe sur la rue principale qui traverse la municipalité de La Durantaye. Elle est bornée d'un côté par le noyau villageois et de l'autre par des terres agricoles.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (La Durantaye) 2008-01-14
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'église de Saint-Gabriel de La Durantaye présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Elle est un témoin du développement de la paroisse, qui est née du détachement des rangs éloignés des paroisses de Saint-Michel, de Saint-Charles et de Saint-Raphaël. Les habitants de ces rangs se trouvaient isolés de leurs paroisses respectives et devaient effectuer un trajet de plusieurs kilomètres pour assister aux offices religieux. Ces trajets se faisaient par des chemins difficiles, notamment en hiver. En 1909, les habitants de ces rangs demandent à l'archevêque de Québec, Mgr Louis-Nazaire Bégin (1840-1925), la création d'une nouvelle paroisse les réunissant. La paroisse de Saint-Gabriel de La Durantaye est érigée canoniquement le 21 avril 1910. L'érection civique de la municipalité de La Durantaye est réalisée quelques mois plus tard, le 4 août 1910. La première messe est célébrée le 1er juin 1910 par l'abbé Léon Larochelle dans la gare de train. La liturgie est ensuite célébrée dans une grange construite en tant que chapelle temporaire qui sert également de salle publique et de siège du conseil municipal. L'église actuelle est inaugurée en 1911 et elle demeure au centre de la vie communautaire et religieuse de la municipalité.

L'église de Saint-Gabriel de La Durantaye présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle est un exemple d'un type de lieu de culte conçu par David Ouellet (1844-1915) pour les paroisses rurales. L'architecte est plutôt connu pour ses grandes églises s'inscrivant dans le courant de l'architecture éclectique. Il conçoit néanmoins un ensemble de lieux de culte plus modestes, comme l'église de Saint-Gabriel de La Durantaye. Ces lieux de culte, contrairement à ses autres églises, s'inscrivent en continuité avec la tradition de la seconde moitié du XIXe siècle. L'église de Saint-Gabriel de La Durantaye en constitue un bon exemple, notamment dans son plan composé d'une nef rectangulaire terminée par une abside à pans coupés, sa façade symétrique à tour centrale demi-hors-oeuvre et sa toiture à deux versants. La valeur architecturale de l'église repose aussi sur son association avec David Ouellet. Architecte et sculpteur, Ouellet fait son apprentissage à l'atelier de François-Xavier Berlinguet (1830-1916), où il travaille auprès de Louis Jobin (1845-1928). En 1875, Ouellet exploite à Québec une agence d'architecture et un atelier de sculpture. Il se spécialise dans le domaine de l'architecture religieuse, et conçoit plusieurs lieux de culte dans l'est de la province. Il participe à près de 250 projets (constructions ou transformations d'églises) de 1876 à 1905. L'église de Saint-Gabriel de La Durantaye est l'une de ses oeuvres tardives.

Source : Municipalité de La Durantaye, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'église de Saint-Gabriel de La Durantaye liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, entre autres :
- sa situation à proximité du presbytère, en retrait de la rue principale, entre le noyau villageois au sud et les terres agricoles au nord;
- son volume, dont la nef de plan rectangulaire, le choeur en saillie terminé par une abside à pans coupés, le toit à deux versants droits;
- ses matériaux, dont le parement en planches à clins, la couverture en tôle à la canadienne, les éléments architecturaux en bois (ornementation, ouvertures), la maçonnerie en pierre des fondations, la tôle de la cheminée et du clocher;
- ses ouvertures, dont les fenêtres cintrées à petits carreaux étroites et hautes (jumelées au deuxième étage de la tour), les oculus, les soupiraux, les fenêtres à battants à grands carreaux des fondations du choeur, la porte de la tour à double vantail et surmontée d'une imposte cintrée, les portes latérales cintrées;
- sa tour demi-hors-oeuvre à trois niveaux surmontée d'une chambre des cloches à pans coupés, d'une flèche et d'une croix;
- l'ornementation, dont les chambranles moulurés avec leur fausse clef de voûte, le retour de l'avant-toit en façade, les planches cornières (dont certaines traitées à la manière de pilastres), les planches de rive, les amortissements aux angles de la tour, les denticules;
- les cheminées disposées de part et d'autre du choeur.

Haut de la page

Informations historiques

L'église de Saint-Gabriel de La Durantaye est érigée en 1910 au coeur du village, en bordure de la rue principale. La paroisse de Saint-Gabriel de La Durantaye naît du détachement des rangs éloignés des paroisses de Saint-Michel, de Saint-Charles et de Saint-Raphaël. En 1909, les habitants de ces rangs demandent à l'archevêché de Québec, Mgr Louis-Nazaire Bégin, la fondation d'une nouvelle paroisse les réunissant. La paroisse de Saint-Gabriel de La Durantaye est érigée canoniquement le 21 avril 1910. L'érection civique de la municipalité est effectuée par la suite, le 4 août 1910.

La première messe est célébrée le 1er juin 1910 par l'abbé Léon Larochelle dans la gare de train. La liturgie est ensuite célébrée dans une grange construite en tant que chapelle temporaire qui sert également de salle publique et de siège du conseil municipal. L'église actuelle est construite selon les plans de David Ouellet (1844-1915). Architecte et sculpteur, Ouellet fait son apprentissage à l'atelier de François-Xavier Berlinguet (1830-1916), où il travaille auprès de Louis Jobin (1845-1928). En 1875, Ouellet exploite à Québec une agence d'architecture et un atelier de sculpture. Il se spécialise dans le domaine de l'architecture religieuse, et conçoit plusieurs lieux de culte dans l'est de la province. Il participe à près de 250 projets (constructions ou transformations d'églises) de 1876 à 1905. L'église de Saint-Gabriel de La Durantaye est l'une de ses oeuvres tardives.

L'église demeure au centre de la vie religieuse et communautaire. En effet, à la suite de la diminution du nombre de fidèles et devant la possibilité de fermeture du lieu de culte, la municipalité a décidé d'intégrer les fonctions de centre communautaire et de bibliothèque au lieu de culte. Pour ce faire, la municipalité et la communauté ont organisé des activités telles que des concerts, des soupers, des marchés aux puces qui, avec des donations, leur ont permis de ramasser une grande partie du budget nécessaire à la réalisation des travaux d'aménagement futurs.

L'église de Saint-Gabriel de La Durantaye est citée en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Bellechasse

Municipalité :

  • La Durantaye

Adresse :

  • rue du Piedmont

Latitude :

46° 50' 4.4"

Longitude :

-70° 51' 25.8"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 199 670

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • ASSELIN, Gisèle, Yvan GRAVEL, Jean-Pierre LAMONDE et Paul ST-ARNAUD. Patrimoine religieux de Bellechasse. Québec, Les Éditions GID, 2009. 324 p.
  • Comité de l'album souvenir. La Durantaye, 1910-1985. Sherbrooke, Les Albums souvenirs québécois, 1985. s.p.
  • HÉBERT, Yves, Jean-Pierre LAMONDE et Paul ST-ARNAUD. Bellechasse. Québec, Les Éditions GID, 2007. 191 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013