Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Hindenlang, Charles

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à Paris, le 29 mars 1810, Charles Hindelang est le fils de commerçants parisiens d'origine suisse protestante.

Hindenlang s'enrôle dans l'armée française vers 1830 et se trouve à New York en 1838. Il y fait la connaissance de Ludger Duvernay alors exilé aux États-Unis. Hindenlang joint les rangs des Frères chasseurs et traverse la frontière aux côtés de Robert Nelson au début du mois de novembre 1838. Il se rend alors à Napierville. Le 9 novembre 1838, il participe à la bataille d'Odelltown (aujourd'hui Lacolle). Lorsque les Frères chasseurs se dispersent, Hindenlang retourne à Napierville avant d'être arrêté.

Hindenlang est amené à la prison Pied-du-Courant, à Montréal, le 14 novembre 1839. Il signe alors une déclaration qui incrimine Robert Nelson. Cette déclaration, ainsi qu'une partie de sa correspondance, paraissent dans le journal loyal, l'Ami du peuple, de l'ordre et des lois, le 17 novembre 1838. Cependant, leur origine et leur véracité seront contestées par la suite.

Hindenlang est traduit en cour martiale à partir du 22 janvier 1839 et est condamné à mort le 26 janvier. Il envoie alors une lettre à sir John Colborne lui demandant sa clémence et dénonçant encore une fois Robert Nelson.

Il est décédé, par pendaison, à Montréal, le 15 février 1839.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • DAVID, Laurent-Olivier. Les Patriotes de 1837-1838. Montréal, E. Sénécal, 1884. 299 p.
  • GALARNEAU, Claude. « Hindenlang (Hindelang), Charles ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013