Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

David, Ferdinand

Type :

Personne (Homme)

Autre(s) nom(s) :

  • David, Ferdinand C.
  • David, Ferdinand-Conon

Date :

  • 1824-05-30 – 1883-07-16

Occupation :

  • Artisan (charpentier, maçon, menuisier, etc.)
  • Conseiller municipal
  • Constructeur / entrepreneur
  • Député

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (2)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à Sault-au-Récollet (Montréal), le 30 mai 1824, Ferdinand David est le fils de David-Fleury David, maître sculpteur, et de Cécile Poitras.

David est carrossier et peintre à Montréal en 1845.

Il représente le quartier Saint-Louis à Montréal de 1861 à 1864, puis il est échevin de 1865 à 1877. Durant cette période, il siège au comité des chemins et participe à l'introduction du système de tramways à chevaux à Montréal en 1861. Il représente la circonscription de Montréal-Est à l'Assemblée législative de la province de Québec, à titre de député conservateur, de 1871 à 1875.

Avec Sévère Rivard, Gustave-Adolphe Drolet et Michel Laurent, David fait partie de la firme David, Rivard, Laurent et Drolet, spécialisée dans la spéculation immobilière et la construction immobilière, durant les années 1870. Cette firme est notamment à l'origine de la création du village de Saint-Jean-Baptiste. Les associés cèdent également vingt emplacements à l'évêque de Montréal, Mgr Ignace Bourget, en vue de la construction d'une église catholique dans le village de Saint-Jean-Baptiste.

Au cours de la même période, David préside la Société de colonisation de Montréal. Il est également l'un des administrateurs de la Compagnie du chemin à lisses de colonisation du nord de Montréal.

Il est décédé à Montréal, le 16 juillet 1883.

Il avait épousé à Montréal, en 1844, Olive Boyer, dit Quintal; puis, à Montréal, en 1868, Sophie Homier, veuve de Joseph Papin.

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013