Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Lavigne-Richer

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Eusèbe-Leduc
  • Maison Richer

Région administrative :

  • Laurentides

Municipalité :

  • Saint-Eustache

Date :

  • vers 1910 – (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (4)

Images

Carte

Description

La maison Lavigne-Richer est une habitation en brique de type « Boomtown » construite vers 1910. Le corps de logis rectangulaire, à deux étages, est coiffé d'un toit plat couronné, en façade, d'une corniche à modillons. La résidence possède une galerie couverte de pleine largeur en façade, et un escalier latéral permet d'accéder à l'étage. La maison Lavigne-Richer est située dans un secteur urbanisé du Vieux-Saint-Eustache, dans la municipalité de Saint-Eustache.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Délimitation Situé dans une aire de protection Ministre de la Culture et des Communications 1977-09-06
 
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Eustache) 2007-04-23
 

Haut de la page

Informations historiques

La maison Lavigne-Richer se situe sur un terrain concédé en 1797 par le seigneur Eustache-Louis Lambert Dumont (1736-1807) au marchand André Lemaire dit Saint-Germain. Le même jour, Lemaire revend le terrain à Charles Charbonneau père. Plusieurs propriétaires l'occupent successivement, dont le meunier François Proteau, de 1801 à 1814.

En 1852, Andrew Todd, un jeune forgeron de Lachute, y fonde une boutique de forge. Il l'exploite durant sept ans. Ensuite, Todd vend la forge à Joseph Desjardins fils, aussi forgeron. Desjardins la rétrocède à Todd en 1862. Celui-ci la revend à Damase Rochon qui exploite la forge de 1864 à 1876. Au cours des décennies suivantes, Cléophas Bouvrette devient le propriétaire et y exerce son métier de 1876 à 1909 avant de la vendre à Eusèbe Leduc. En 1910, la forge est détruite lors d'un incendie qui dévaste une partie du village.

La maison Lavigne-Richer, aussi connue sous l'appellation « maison des forgerons », est construite vers 1910 par Leduc. Il s'agit d'un exemple d'habitation de type « Boomtown », qui se reconnaît à son volume de plan rectangulaire à deux étages et à son toit plat couronné d'une corniche à modillons. Elle se démarque par son parement en brique rouge.

Leduc construit ainsi la maison en brique et la boutique de forge, à l'ouest, et l'exploite de 1910 à 1921. Se succèdent ensuite : Osias Deslauriers de 1921 à 1926, Arsidas Legault de 1926 à 1927 et Odina Richer de 1927 à 1957. Richer est le dernier forgeron à y tenir une boutique de forge. Il est aussi le dernier maréchal-ferrant et voiturier du village. Richer, son épouse, Jeanne Lavigne, et leurs dix enfants habitent la maison pendant plus que trente ans. Avec le déclin des activités de la forge, la boutique est convertie en atelier de vitrerie avant d'être démolie.

La maison Lavigne-Richer est citée en 2007. Aujourd'hui propriété de la Ville de Saint-Eustache, elle témoigne de l'histoire de ce lieu animé par huit générations de forgerons et leurs familles pendant plus de cent ans. La maison abrite le Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Laurentides

MRC :

  • Deux-Montagnes

Municipalité :

  • Saint-Eustache

Adresse :

  • 275, rue Saint-Eustache

Latitude :

  • 45° 33' 30.0"

Longitude :

  • -73° 53' 50.7"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 699 243

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • s.a. « Une conflagration détruit une partie du village historique de St-Eustache ». La Patrie, 18 avril 1910, p. 1.
  • VALLIÈRES, Marc-Gabriel. « Les forgerons de Saint-Eustache ». La revue des Deux Montagnes. No 7 (1997), s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013