Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Chapelle extérieure du Séminaire-de-Québec

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Pavillon François-Ranvoyzé

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • 1888 – 1890 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Chapelles conventuelles)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (8)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Québec), 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 

Haut de la page

Informations historiques

La chapelle extérieure du Séminaire de Québec a été reconstruite de 1888 à 1890, au lendemain d'un incendie qui avait détruit la chapelle précédente. Celle-ci avait été érigée de 1750 à 1752, rétablie après la Conquête, en 1761 et 1762, puis reconstruite à partir des mêmes murs en 1796, après un incendie. L'architecte Joseph-Ferdinand Peachy (1830-1903) a dressé les plans d'une structure qui, tout en réutilisant les fondations anciennes, offre une nef plus large et un choeur qui s'étire plus loin vers la rue Sainte-Famille. Le contrat de construction est accordé à l'entrepreneur Thomas Pampalon. La chapelle est bénite en janvier 1891.

Par la suite, le Séminaire entreprend de meubler la nouvelle chapelle. L'autel principal, réalisé en marbre par le sculpteur Reid, est installé en 1893; les petits autels sont réalisés d'après les dessins de l'abbé Adolphe Garneau (1874-1962) en 1899 et 1900. Le sculpteur Louis Jobin (1845-1928) installe dans la chapelle une série de bustes des apôtres, le 29 décembre 1894. En novembre 1898, le Conseil du Séminaire décide de « faire les décorations intérieures de la chapelle en acier galvanisé ». Le 18 novembre, le Séminaire accorde un contrat à George Henry Pedlar (1843-1913), de la Pedlar Metal Roofing d'Oshawa, pour parachever l'intérieur. Pedlar s'engage à terminer les travaux pour le premier mai suivant. Ces travaux complétés, on entreprend le décor peint qui est terminé en décembre 1899, en même temps que s'installent les vitraux dessinés par l'artiste Wallace J. Fischer, qui oeuvre dans l'atelier de Bernard Leonard, rue Saint-Jean.

La chapelle n'a guère subi de travaux au XXe siècle, si ce n'est la construction en 1949 et 1950 de la chapelle funéraire de monseigneur François de Montmorency Laval (1623-1708), d'après les plans de l'architecte Adrien Dufresne (1904-1982). La chapelle devient alors un lieu de pèlerinage et de dévotion.

Désaffectée en 1989, la chapelle du Séminaire a été prise en charge par le Musée du Séminaire et vidée de ses bancs en 1991. En 1993, la dépouille du premier évêque de Québec est déplacée dans la Basilique-cathédrale de Notre-Dame-de-Québec.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • La Cité

Adresse :

  • 2, côte de la Fabrique

Latitude :

  • 46° 48' 50.8"

Longitude :

  • -71° 12' 22.3"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 213 130 Ptie
  • Lot 1 213 474
  • Lot 1 213 475
  • Lot 1 314 552
  • Lot 1 314 554
  • Lot 1 314 556
  • Lot 1 315 077

Code Borden

CeEt-32      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Groupe de recherche en histoire du Québec inc. « Jardins (rue des) 15-17 ». Groupe de recherches en histoire du Québec Inc. Étude d'ensemble : sous-secteur Hôtel-de-Ville. Synthèse. Québec, Ville de Québec, 1998, s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013