Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Maison William-Smith-Sewell

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Manoir d'Auteuil

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • 1835 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (10)

Images

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Québec), 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 

Haut de la page

Informations historiques

En 1835, un emplacement sur la rue D'Auteuil est vendu par le juge Philippe Panet (1791-1855) au shérif William Smith Sewell (1798-1866). Ce dernier mandate alors l'architecte Frederick Hacker (vers 1802-vers 1846) pour dresser les plans d'une maison en pierre à trois étages avec une façade en pierre de grès piquée. Un incendie, en 1853, dévaste la maison, et on doit la reconstruire avec les murs restés debout. Sewell dresse alors les plans de la reconstruction. On construira également une écurie dans la cour. Sewell occupe toujours la résidence en 1860. En 1875, on observe sur les lieux une maison en pierre à trois étages coiffée d'un toit à pignon mitoyen et munie d'une rallonge dans la cour du côté nord et d'une remise le long de la ruelle Panet.

En 1912, cette propriété est vendue au manufacturier Georges-Élie Amyot (1856-1930), propriétaire de la Dominion Corset. Les architectes Georges-Émile Tanguay (1858-1925) et Honorius Lebon (1874-1919) redessinent alors le portique de la maison. La résidence est cédée l'année suivante au médecin Joseph-Albert Paquet, l'époux d'Odile Alice Amyot. Le médecin chirurgien Paquet réside dans sa maison en 1932. Il fait entreprendre l'année suivante des transformations importantes à l'intérieur des rez-de-chaussée et premier étage. On installe des radiateurs et on refait la plomberie selon les plans de Raoul Chênevert (1889-1951); on redessine le décor intérieur dans le goût Art déco selon les plans de l'architecte montréalais Jean-Omer Marchand (1872-1936). L'architecte Ernest Cormier (1885-1980) est ensuite mandaté en 1936 pour la construction d'un étage au-dessus de la cour et de deux salles de bains sur deux étages.

Dans les années cinquante, la maison est transformée en hôtel et prend le nom de Manoir D'Auteuil.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • La Cité

Adresse :

  • 49, rue D'Auteuil

Latitude :

46° 48' 41.0"

Longitude :

-71° 12' 41.7"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 213 019

Code Borden

CeEt-264      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Groupe de recherche en histoire du Québec inc. Étude d'ensemble : Sous-secteur des Ursulines. Annexes. Québec, Ville de Québec, 2000. s.p.
  • Groupe de recherche en histoire du Québec inc. Étude d'ensemble : Sous-secteur des Ursulines. Synthèse. Québec, Ville de Québec, 2000. 162 p.
  • JOBIDON, Hélène, Luc NOPPEN et Paul TRÉPANIER. Québec monumental, 1890-1990. Sillery / Montréal, Septentrion / Ordre des architectes du Québec, 1990. 191 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013