Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancienne manufacture Dominion Silk Dyeing and Printing

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Dominion Silk Dyeing and Printing Company Limited
  • Manufacture Dominion-Silk-Dyeing-and-Printing
  • Partie ancienne du 416, rue Heriot

Région administrative :

  • Centre-du-Québec

Municipalité :

  • Drummondville

Date :

  • 1923 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine industriel

Usage :

  • Fonction industrielle, transformation de matières végétales et animales (Filatures et tissage du coton)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

L'ancienne manufacture Dominion Silk Dyeing and Printing est un bâtiment industriel en brique rouge construit en 1923 et agrandi de deux travées ultérieurement. L'édifice de plan rectangulaire est constitué de deux sections distinctes d'une hauteur correspondant à deux étages. La première (fenestration sur deux étages) sert d'atelier d'entretien pour un complexe manufacturier, la seconde (fenestration sur un seul étage et parties surélevées pour permettre la ventilation) abrite une chaufferie. L'édifice est coiffé d'un toit à deux versants droits de faible pente. La haute cheminée conique en brique rouge est reliée à la section chaufferie par un passage. L'ancienne manufacture Dominion Silk Dyeing and Printing est rattachée à un autre bâtiment industriel par un passage couvert et fait partie d'un vaste complexe industriel. Elle est située en retrait de la rue des Forges, sur une vaste propriété adjacente à la rivière Saint-François, dans la ville de Drummondville.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Drummondville) 2005-11-21
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancienne manufacture Dominion Silk Dyeing and Printing présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le bâtiment est construit en 1923; il est utilisé pour la teinture des tissus. Il évoque la décennie 1920 pendant laquelle des entreprises manufacturières associées au textile s'implantent à Drummondville. Les principales se nomment la Butterfly Hosiery (1919), la Jenkes Canadian Tire Fabrics (1920), la Dominion Silk Dyeing and Finishing (1923), la Louis Roessel and Co (1924) et la Canadian Celanese (1926). En 1930, ces entreprises emploient quelque 3000 personnes, soit 90 pour cent de la main-d'oeuvre industrielle de la ville. L'ancienne manufacture Dominion Silk Dyeing and Printing évoque cette époque où l'activité économique liée au secteur du textile vaut à Drummondville son surnom de « ville de la Soie ».

L'ancienne manufacture Dominion Silk Dyeing and Printing présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Construit en deux phases, le bâtiment témoigne de l'évolution de l'architecture industrielle qui est intimement liée aux techniques de construction employées. Les premiers bâtiments industriels québécois se caractérisent par leur charpente en gros bois d'oeuvre qui s'appuie sur des murs porteurs en maçonnerie de pierre ou de brique. Ce type de structure ne permet que des ouvertures de dimensions limitées souvent surmontées d'un arc structural. Par la suite, l'introduction d'éléments porteurs en acier dans les systèmes constructifs autorise des ouvertures plus grandes. La section de deux étages de l'ancienne manufacture Dominion Silk Dyeing and Printing est un exemple de charpente en gros bois d'oeuvre reposant sur des murs porteurs en maçonnerie. Par ailleurs, la section d'un seul étage compte des éléments structuraux en acier et de grandes ouvertures. Cette section est représentative de l'introduction d'éléments porteurs en acier dans la construction des bâtiments industriels québécois.

Source : Ville de Drummondville, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancienne manufacture Dominion Silk Dyeing and Printing liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation très en retrait par rapport à la rue des Forges;
- sa localisation sur une vaste propriété près de la rivière Saint-François comprenant plusieurs autres installations manufacturières;
- son lien direct, par un passage couvert, avec l'édifice industriel adjacent;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'une hauteur équivalant à deux étages (la section servant d'atelier d'entretien étant divisée en deux niveaux, celle de la chaufferie n'en comptant qu'un), le toit à deux versants droits à faible pente, les parties surélevées et les trappes de ventilation;
- les matériaux, dont la maçonnerie en brique (murs massifs, pilastres de l'ajout, corniches et arcs au-dessus des ouvertures), le bois (fenêtres, portes et trappes de ventilation), le bardeau d'amiante (mur pignon), l'acier (passage vers la cheminée, fenêtres de la partie plus récente);
- les ouvertures, dont leur disposition régulière, leurs gabarits (majoritairement de hautes baies à arc surbaissé), leur type (fixe ou à guillotine à petits carreaux);
- les éléments structuraux, dont les colonnes et poutres en gros bois d'oeuvre et les fermes de toit en acier;
- la haute cheminée conique en brique réfractaire reliée au bâtiment par un passage en acier.

Haut de la page

Informations historiques

Des capitaux américains provenant du New Jersey servent à la construction du premier bâtiment en 1923, qui sera destiné à la teinture des tissus. Cet immeuble forme maintenant la partie ancienne d'un complexe industriel. L'édifice de plan rectangulaire est constitué de deux sections distinctes d'une hauteur équivalant à deux étages. La première (fenestration sur deux étages) sert d'atelier d'entretien, la seconde (fenestration sur un seul étage et parties surélevées pour permettre la ventilation) abrite une chaufferie.

Une entreprise spécialisée dans l'impression des tissus se joint à cette première entreprise en 1929. La compagnie adopte alors le nom de « Dominion Silk Dyeing and Printing Company Limited ». En 1945, elle emploie près de 400 personnes. En 1972, la « Consolidated Textiles » acquiert toutes les installations qui se trouvent sur le site. Dès 1975, elle procède à un agrandissement des installations qui porte la superficie totale du complexe à 22500 mètres carrés. En 1992, la Consoltex vend ses actifs à Flocage Fortissimo, une entreprise de teinture des tissus servant, entre autres, à la fabrication de meubles.

L'ancienne manufacture Dominion Silk Dyeing and Printing est citée en 2005.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Centre-du-Québec

MRC :

  • Drummond

Municipalité :

  • Drummondville

Adresse :

  • 416, rue Heriot

Localisation informelle :

Partie de l'immeuble donnant sur la rue des Forges

Latitude :

  • 45° 52' 59.0"

Longitude :

  • -72° 28' 52.0"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 427 096

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BÉLANGER, Jean-Pierre. Le grenier de nos mémoires : première série : 29 mars 1995 au 27 mars 1996. Drummondville, Société d'histoire de Drummondville, 2000. 61 p.
  • s.a. Drummondville d'antan en photos . Les Cahiers de la Société historique du centre du Québec. Drummondville, La Société historique du centre du Québec, 1980. 67 p.
  • s.a. Étude de mise en valeur du patrimoine architectural. Évolution historique. Synthèse du développement économique de Drummondville, 1815-1990. Drummondville, Ville de Drummondville/Corporation Rues Principales, s.d. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013