Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Gare de Lachute

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Gare ferroviaire du Canadien Pacifique

Région administrative :

  • Laurentides

Municipalité :

  • Lachute

Date :

  • 1929 (Construction)

Usage :

  • Transport, communication et services publics (Gares et autres structures ferroviaires)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Images

Carte

Description

La gare de Lachute est une gare ferroviaire érigée en 1929 et agrandie en 1940. L'édifice en brique rouge, de plan rectangulaire à un étage, est coiffé d'un toit à croupes. Les avant-toits supportés par des consoles se prolongent au-delà des murs. Les façades nord et sud comprennent un avant-corps excentré à deux étages couronné d'un toit à deux versants droits. Une aile de plan rectangulaire à un étage et surmontée d'un toit à croupes se déploie à l'ouest. La gare est située en bordure de la voie publique, au coeur du quartier commercial de la ville de Lachute.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Lachute) 2007-02-05
 
Désignation (Canada) Gare ferroviaire patrimoniale Commission des lieux et monuments historiques du Canada 1992-01-01
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La gare de Lachute présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. L'édifice est érigé d'après les plans élaborés en 1927 pour la gare de Shawinigan par le bureau de l'ingénieur en chef de la compagnie Canadien Pacifique (CP), à Montréal. La gare de Lachute est construite en 1929 et agrandie en 1940. Elle comporte un plan rectangulaire, à un étage, surmonté d'un toit à croupes débordant, comme la plupart des gares construites à cette époque. L'édifice est composé de deux avant-corps à deux étages surmontés d'un toit à deux versants droits, disposés sur des façades opposées. Ce modèle de gare se distingue par ailleurs de la majorité des gares construites au tournant du siècle. Les dimensions imposantes et la qualité des matériaux employés, comme la pierre brute du soubassement, le parement en brique rouge et la pierre de taille utilisée à des fins décoratives singularisent l'édifice. Le volume imposant et les matériaux confèrent à ce modèle un caractère prestigieux. Le Canadien National adapte de plus ces plans pour la construction de deux gares, à Shawinigan et à Jonquière. Par ailleurs, l'habillage d'une structure de béton armé avec des matériaux traditionnels ainsi que l'utilisation d'éléments architecturaux et ornementaux témoignent de la persistance du mouvement éclectique dans la première moitié du XXe siècle.

La gare de Lachute présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. L'édifice démontre l'importance du chemin de fer dans le développement économique et démographique de la municipalité. En 1870, le projet de relier Québec et Ottawa par le chemin de fer est lancé. En 1876, la voie ferrée atteint Lachute. Dès 1880, deux industries sont attirées par les possibilités offertes par le chemin de fer et la présence d'un cours d'eau. La manufacture de lainage Ayers et Hamelin et la papetière J. C. Wilson s'implantent alors dans la localité. Au cours des années suivantes, Lachute devient un véritable centre régional. En effet, Lachute offre de nombreux services grâce à l'établissement de plusieurs manufactures dans la municipalité et à l'ouverture de nombreux commerces. L'essor économique de Lachute entraîne également une très forte croissance démographique. La population triple dans le dernier quart du XIXe siècle. La vocation industrielle de la ville se confirme dans les années 1920 et 1930. Le transport ferroviaire s'avère important dans l'économie locale. Le CP fait donc construire une nouvelle gare en 1929, qui remplace la première érigée en 1887. L'aile ouest est ajoutée en 1940. Le bâtiment de dimensions imposantes est situé en plein coeur du quartier commercial de la ville. La gare et le chemin de fer ont joué un rôle crucial dans le développement et la prospérité économique de Lachute.

Source : Ville de Lachute, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la gare de Lachute liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- son volume, dont le corps principal et l'aile ouest de plan rectangulaire, l'élévation de un étage et le toit à croupes aux avant-toits débordants;
- les avant-corps excentrés, dont l'élévation de deux étages et le toit à deux versants droits;
- les matériaux, dont le soubassement en granit rose, le parement en brique rouge, la pierre de taille des éléments architecturaux et ornementaux, ainsi que les éléments menuisés;
- les ouvertures, dont les grandes baies à arc surbaissé, les fenêtres rectangulaires jumelées ou regroupées par trois, les portes à double vantail surmontées d'une imposte, les ouvertures carrées, les petites ouvertures étroites rappelant des meurtrières ainsi que les chambranles;
- l'ornementation, dont les chaînes d'angle, les consoles doubles, le bandeau soulignant le haut des fondations, la corniche ainsi que le linteau en pierre portant l'inscription « Lachute »;
- les chevrons apparents;
- sa situation en bordure de la voie publique au coeur du quartier commercial de la municipalité.

Haut de la page

Informations historiques

La gare de Lachute est issue du développement du réseau ferroviaire. En 1875, le gouvernement du Québec, par la compagnie de chemin de fer Québec, Montréal, Ottawa et Occidental (QMO and O), amorce les travaux de construction d'une voie ferrée. Celle-ci doit relier Québec et Ottawa. En 1876, les rails sont posés à Lachute, un petit village habité surtout par des agriculteurs. Cependant, le passage du chemin de fer entraîne l'industrialisation rapide de la municipalité. Dès 1880, deux entreprises s'implantent dans la localité. Elles sont attirées par la présence d'un cours d'eau et les possibilités offertes par le chemin de fer. Il s'agit de la manufacture de lainage Ayers et Hamelin ainsi que de la papetière J. C. Wilson. Au cours des cinq années suivantes, plusieurs autres industries et commerces sont ouverts. La municipalité devient un véritable centre régional et offre de nombreux services. L'essor économique de Lachute entraîne une très forte croissance démographique. La population triple dans le dernier quart du XIXe siècle. Le transport ferroviaire constitue un facteur important pour l'économie locale. La compagnie Canadien Pacifique (CP) fait l'acquisition de la section ouest du chemin de fer QMO and O en 1882. Elle construit une nouvelle gare pour remplacer la précédente élevée en 1887.

La gare de Lachute, érigée en 1929, est construite d'après les plans élaborés en 1927 par le bureau de l'ingénieur en chef de la compagnie CP, à Montréal, pour la gare de Shawinigan. En 1940, elle est agrandie selon les plans originaux. Ce modèle se caractérise, entre autres, par un plan rectangulaire à un étage surmonté d'un toit à croupes aux avant-toits débordants ainsi que par deux avant-corps à deux étages surmontés d'un toit à deux versants droits et disposés sur des façades opposées. Le volume imposant et les matériaux utilisés confèrent à ce modèle une allure prestigieuse. La compagnie ferroviaire Canadien National adapte ce modèle pour la construction de deux gares, à Shawinigan et à Jonquière.

La gare est fermée au transport ferroviaire en 1981. En 1992, elle est désignée gare ferroviaire patrimoniale par le gouvernement du Canada. En 1998, l'édifice est acquis par la ville de Lachute afin d'assurer sa protection.

La gare de Lachute est citée en 2007. La municipalité régionale de comté d'Argenteuil en devient propriétaire en avril 2007. Elle y effectuera des travaux de restauration et de rénovation. Le Centre local de développement et le Bureau d'accueil touristique d'Argenteuil y seront ensuite relocalisés, permettant à la population de découvrir la valeur patrimoniale de la gare.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Laurentides

MRC :

  • Argenteuil

Municipalité :

  • Lachute

Adresse :

  • 540, rue Berry

Latitude :

  • 45° 39' 22.3"

Longitude :

  • -74° 20' 1.4"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 386 046

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013