Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Usine Dominion Textile

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Usine de textiles de Magog

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • Magog

Date :

  • 1882 – 1884 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine industriel

Usage :

  • Fonction industrielle, transformation de matières végétales et animales (Filatures et tissage du coton)

Éléments associés

Groupes associés (3)

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

L'usine de la Dominion Textile est une industrie spécialisée dans l'impression et la filature du textile dont les activés ont débuté en 1884 et ont cessé en 2011. Le complexe, qui longe la rivière Magog, donne sur la rue principale à proximité du chemin de fer du Canadien Pacifique. À proximité, en amont de la rivière, se trouvent un barrage et une centrale hydroélectrique, tous deux propriétés communes des villes de Magog et de Sherbrooke depuis 1992.

L'imposant complexe comprend près d'une vingtaine de bâtiments industriels. Les plus anciennes parties sont en briques rouges et munies de nombreuses fenêtres à guillotine, à arcs surbaissé et ornées de linteaux, caractéristiques de l'architecture industrielle du XIXe siècle. D'autres bâtiments, plus récents, sont constitués de murs aveugles recouverts de tôle.

Ayant perdu leur vocation principale, les bâtiments sont pour la majorité, peu ou pas utilisés depuis la cessation des opérations de textile en 2011. Quelques entreprises louent toutefois des locaux pour diverses raisons : entrepôts, commerces, restaurants, etc.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Désignation (Canada) Lieu historique national du Canada Commission des lieux et monuments historiques du Canada 1989-01-01
 

Haut de la page

Informations historiques

La hausse des tarifs douaniers de 1879, l'important pouvoir d'eau de la rivière Magog et un besoin non comblé en impression du coton incitent Alvin H. Moore (1836-1911) et William Hobbs à fonder la Magog Textile and Print Company et à construire à Magog la seule manufacture spécialisée au Canada à offrir un service de blanchiment et d'impression sur coton. Hobbs était déjà impliqué dans la création de la Coaticook Cotton Company et de l'établissement d'une filature à Coaticook.

L'aménagement à partir de 1882 d'un barrage hydraulique et d'un canal de dérivation constitue la première phase de construction de l'usine. Ces nouvelles installations permettent de rediriger l'eau vers une série de turbines Hercules situées au c¿ur du complexe en construction. En 1883, les deux bâtiments de l'usine d'impression, hauts de deux étages, sont érigés en forme de « L ». Ils sont larges, entre 17 et 30 mètres, et assez longs, entre 76 et 91 mètres, conformément aux pratiques de l'époque. En 1884, la machinerie importée d'Angleterre est installée et la première impression est réalisée en juillet de la même année. L'usine de Magog sera la seule manufacture au Canada spécialisée dans cette production jusqu'en 1899. Au départ, l'usine blanchit et imprime notamment le coton fabriqué à Coaticook, mais en 1888 les propriétaires optent pour l'ajout d'une impressionnante filature rectangulaire de trois étages, large de 32 mètres et longue de 102 mètres.

En 1889, la compagnie est victime de difficultés financières et tombe sous le contrôle de la Hochelaga Cotton Mills. Cette compagnie est intégrée à son tour à la Dominion Cotton Mills, qui, à sa création en 1890, réunit alors 11 usines. L'entreprise décide d'investir dans l'usine de Magog plus de 200 000 $ en 1892. Cet investissement augmente la capacité de production et l'espace d'entreposage. En 1902, l'usine compte 1 000 ouvriers, qui produisent 13 millions de verges de tissu par année. L'énergie hydraulique, la vapeur et une expérience originale avec la compression d'air alimentent l'usine au XIXe siècle, avant que l'entreprise n'effectue au début du XXe siècle un virage vers l'hydroélectricité. Cela marque la fin de l'utilisation du pouvoir hydraulique pour faire fonctionner la machinerie, ce qui provoque l'obsolescence de plusieurs infrastructures qui seront démantelées.

En 1905, plusieurs filatures canadiennes, dont celles de la Dominion Cotton Mills, fusionnent pour former la Dominion Textile. Cette opération a pour but de rentabiliser plusieurs usines en coordonnant leurs activités. L'usine de Magog devient le principal établissement d'impression de la Dominion Textile. En 1914, la compagnie investit à Magog 370 000 $ afin de construire des hangars à métiers à tisser à l'arrière de la filature.

En 1927, alors que l'usine exploite 65 000 fuseaux, 1 800 métiers à tisser et 12 machines à imprimer, la Dominion Textile décide d'agrandir à nouveau l'imprimerie et de construire une annexe pour la production des chemises imprimées. Qui plus est, malgré la crise économique de 1930, l'usine demeure compétitive et en 1936, l'entreprise amorce la construction d'une annexe composée de deux bâtiments, située à l'extrémité ouest du complexe et connue sous le nom de Division B.

Au milieu du XXe siècle, l'usine de la Dominion Textile comprend une dizaine de bâtiments. Des modernisations majeures sont apportées à la fin des années 1940 et au début des années 1960, puis, en 1978, à la suite d'investissements de plusieurs millions de dollars, le nombre est presque doublé. D'autres investissements se sont succédés jusqu'à la fin des années 1980 afin de moderniser et d'agrandir les départements de l'imprimerie et de la filature.

En raison de la concurrence, la Dominion Textile vend l'usine à des intérêts américains, la C.S. Brooks, en 1989. Elle vendra sa filature quelques années plus tard à PGI Difco. Depuis la fermeture définitive en 2011, la vocation globale du complexe reste à définir.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Memphrémagog

Municipalité :

  • Magog

Adresse :

  • 160, rue Principale Est

Latitude :

  • 45° 15' 47.635"

Longitude :

  • -72° 8' 27.974"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • AUSTIN, Barbara J. Life. Cycles and Strategy of a Canadian Compagny: Dominion Textile, 1873-1983. Concordia University, 1985. 875 p.
  • GAUDREAU, Serge. Au fil du temps : histoire de l¿industrie textile à Magog (1883-1993). Magog, 1995. 239 p.
  • GENDRON, Mario, Richard RACINE et Johanne ROCHON. Histoire de Granby. Granby, Société d'histoire de la Haute-Yamaska, 2001. 512 p.
  • KESTEMAN, Jean-Pierre, Diane SAINT-PIERRE et Peter SOUTHAM. Histoire des Cantons de l'Est. Les Régions du Québec, 10. Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1998. 829 p.
  • MCCULLOUGH, A. B. L'industrie textile primaire au Canada : Histoire et patrimoine. Ottawa, Service canadien des parcs, 1992. 326 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013