Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

20350, boulevard Henri-Bourassa

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • vers 1886 – vers 1894 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Inventaires associés (1)

Carte

Description

La maison sise au 20350, boulevard Henri-Bourassa est une demeure québécoise d'influence néoclassique construite vers 1890. La maison de plan rectangulaire s'élève sur un étage et demi et est couverte d'un toit à deux versants recourbés. Un important larmier protège une galerie sur toute la façade au rez-de-chaussée. Une annexe, qui prolonge l'axe longitudinal, est érigée contre son mur pignon est. L'ensemble est couvert d'un parement mixte fait de planches de bois horizontales et de bardeaux de bois. La maison, dont la façade latérale fait face à la voie publique, est située dans le secteur Orsainville de l'arrondissement municipal de Charlesbourg de la ville de Québec.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Québec) 2000-08-08

Statuts antérieurs

  • Citation, 1999-06-07
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison sise au 20350, boulevard Henri-Bourassa présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale en tant qu'exemple représentatif de la maison québécoise d'inspiration néoclassique. Ce type de résidence, qui domine le paysage rural du Québec dans la seconde moitié du XIXe siècle, résulte de l'évolution architecturale que connaît la demeure rurale d'inspiration française. Cette évolution s'explique par les changements survenus dans les manières d'habiter au cours du XIXe siècle et par les nouvelles influences stylistiques apparues au contact des Britanniques. Construite vers 1890, cette maison est caractéristique de cette architecture, notamment par son rez-de-chaussée dégagé du sol, son toit à deux versants recourbés, sa galerie couverte sur toute la façade et sa cuisine d'été annexée dans l'axe longitudinal du corps de logis. L'influence du néoclassicisme est perceptible, entre autres, dans la disposition symétrique des ouvertures et dans les chambranles qui encadrent les ouvertures. Par ces composantes, la maison sise au 20350, boulevard Henri-Bourassa témoigne de l'évolution que connaît l'architecture domestique québécoise au XIXe siècle.

La maison sise au 20350, boulevard Henri-Bourassa présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. Sa façade principale, qui comporte le plus grand nombre d'ouvertures, est orientée vers le sud à l'instar de toutes les résidences anciennes situées sur le boulevard Henri-Bourassa et érigées avant le XXe siècle. Cette tradition issue du Régime français témoigne d'un savoir-faire adapté aux conditions climatiques québécoises. L'orientation vers le sud permet aux occupants de profiter d'un maximum d'ensoleillement et du chauffage passif qu'il procure. Elle protège aussi des vents froids du nord-est. L'adjonction de la cuisine d'été contre le mur pignon est du corps de logis sert également à se prémunir du froid. La maison sise au 20350, boulevard Henri-Bourassa illustre donc l'implantation traditionnelle des demeures anciennes de la ville de Québec.

Source : Ville de Québec, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison sise au 20350, boulevard Henri-Bourassa liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- son volume, dont le corps de logis de plan rectangulaire à un étage et demi dégagé du sol, le toit à deux versants recourbés se prolongeant au-delà des murs, la galerie couverte sur toute la façade ainsi que l'annexe disposée en retrait dans l'axe longitudinal du corps de logis;
- les ouvertures, dont leur disposition symétrique en façade, les fenêtres en bois à battants à grands carreaux, les portes en bois à panneaux, les cinq lucarnes à croupe et les chambranles en bois;
- ses matériaux, dont le parement de planches de bois posées à clins en façade et les bardeaux de bois couvrant le toit et les autres murs;
- son orientation vers le sud, perpendiculairement au boulevard Henri-Bourassa;
- sa situation à proximité de la voie publique.

Haut de la page

Informations historiques

La maison sise au 20350, boulevard Henri-Bourassa est érigée vers 1890. Son architecture est se rattache à celle de la maison québécoise d'inspiration néoclassique. Ce type de demeure domine le paysage rural du Québec dans la seconde moitié du XIXe siècle.

La résidence est citée en 1999. L'extérieur de la maison est restauré au cours des années 1999 et 2000.

Restaurée par ses propriétaires, la maison remporte le prix Entretien-Préservation des Mérites d'architecture de la Ville de Québec, en 2005.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Inventaire patrimonial de l'arrondissement de Charlesbourg de la ville de Québec, à l'extérieur du site patrimonial déclaré de Charlesbourg (2018)
    Ville de Québec


  • La maison Darveau-Fortier, implantée au 20350 boulevard Henri-Bourassa, possède une valeur patrimoniale supérieure qui repose sur son ancienneté, son intérêt architectural et son authenticité.

    La maison possède une valeur d'âge supérieure. La maison a probablement été construite entre 1886 et 1894. Celle-ci s'élève sur une terre concédée une première fois au milieu du 18e siècle. En 1886, la propriété est acquise par le cultivateur Joseph Élisée Darveau et à son épouse Odélie Fortier, mais on ignore si une maison se trouve sur le lot. Joseph Darveau meurt dans les années qui suivent, si bien que sa défunte épouse s'occupe de la ferme avec cinq de ses enfants en 1891. L'ancienne Ville de Charlesbourg lui octroie un statut de protection en la citant immeuble patrimonial en 2000.

    La maison présente une valeur architecturale supérieure en raison de sa forte représentativité par rapport à la maison néoclassique québécoise. Ce style incorpore des éléments de l'architecture du Régime français et du style néoclassique importé par les Britanniques au lendemain de la Conquête. Elle se répand tout au long du 19e siècle au Québec, particulièrement entre 1830 et 1880, autant dans les régions rurales qu'urbaines. On la reconnait par la symétrie de la composition de la façade, une toiture à deux versants aux versants recourbés et un surhaussement par rapport au sol.

    La maison possède une bonne valeur d'usage. Elle conserve encore aujourd'hui sa fonction résidentielle. Il s'agit d'une ancienne maison de ferme, possédant autrefois des bâtiments secondaires positionnés à l'est de la propriété.

    La maison présente une valeur d'authenticité supérieure en raison de la préservation de composantes anciennes et traditionnelles. Celle-ci a connu des travaux de restauration impeccablement menés en 1999 impliquant la rénovation de la galerie et des garde-corps, l'application d'un revêtement de bardeaux de cèdre sur des portions des murs extérieurs, le changement des portes, le remplacement de plusieurs fenêtres et la pose d'un revêtement de bardeaux de bois sur la toiture. Toutes ces composantes sont de facture traditionnelle et parfaitement intégrées à la maison. De plus, la composition et la volumétrie restent inchangées. Une ancienne cuisine d'été, dont le gabarit et les composantes permettent à une bonne harmonisation avec le corps de bâtiment principal, sert maintenant de bureau pour un atelier d'ébénisterie.

    La maison possède une bonne valeur de position. Son paysage rural d'origine, caractérisé par la présence de champs cultivés, de fermes et de boisés, a bien changé avec l'établissement de lotissements en banlieue et de complexes commerciaux. De plus, elle est malheureusement située près d'une artère très achalandée, le boulevard Henri-Bourassa. Cette maison, faisant face au sud, comme la majorité des maisons anciennes du secteur, est sise sur une mince parcelle gazonnée, très près du boulevard. Elle est entourée d'espaces de stationnement, de maisons jumelées et de commerces. Elle a néanmoins une belle présence dans le paysage.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Capitale-Nationale

    MRC :

    • Québec

    Municipalité :

    • Québec

    Arrondissement municipal :

    • Charlesbourg

    Adresse :

    • 20350, boulevard Henri-Bourassa

    Lieux-dits :

    • Orsainville

    Localisation informelle :

    L'ancienne adresse du bien était le 350, avenue Notre-Dame.

    Latitude :

    • 46° 53' 58.8"

    Longitude :

    • -71° 18' 16.4"

    Désignation cadastrale :

    • Lot 1 039 407

    Haut de la page

    Références

    Notices bibliographiques :

    • Patri-Arch. Patrimoine de l'arrondissement historique de Charlesbourg. Charlesbourg, Ville de Charlesbourg, Gestion du territoire, 1999. 105 p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013