Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

26, rue Sainte-Ursule

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • 1795 – 1797 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (11)

Images

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec 1963-11-06

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Québec), 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 

Haut de la page

Informations historiques

La propriété représenterait une portion de la concession faite par les Jésuites en 1785 et confirmée par les Ursulines de Québec en 1789 d'un vaste terrain à l'avocat et notaire Jean-Antoine Panet (1751-1815). Ce dernier fait ériger sa résidence entre 1795 et 1797 sur la rue Sainte-Ursule et y réside en 1798 et en 1805.

On observe sur les lieux vers 1808, selon le plan-relief de Jean-Baptiste Duberger (1767-1821) et John By (1779-1836), une petite maison non restauré à un étage adossée à la grande demeure de Jean-Antoine Panet au sud. Philippe Panet (1791-1855) reçoit ce vaste terrain en héritage en 1815 et la propriété lui est confirmée en 1830.

Louise-Philippe Badelart, veuve de Jean-Antoine Panet, habitait encore la maison en 1818. L'avocat Philippe Panet occupe les lieux en 1830. Des réparations sont apportées à la résidence en 1831 lorsque l'on construit les maisons adjacentes au nord. La demeure comporte dorénavant deux étages et une toiture habitée. La maison de Philippe Panet est occupée en 1845 par A. C. Buchanan. Marie-Luce Casgrain, veuve de Philippe Panet, en est toujours propriétaire en 1860 et la maison est louée à Andrew Russell du département des Terres de la couronne. La propriété revient plus tard dans les mains de Marie-Cécile Panet, épouse du médecin Charles Frémont.

On observe sur les lieux en 1875 une maison en pierre à deux étages coiffée d'un toit à pignon mitoyen et munie d'une aile en brique à deux étages du côté sud à l'arrière. Une remise en brique est située au fond de la cour. James Patton jr occupe la maison de Marie-Cécile Panet au numéro 26 rue Sainte-Ursule en 1876. La veuve Frémont résiderait cependant dans sa maison en 1890. Après son décès, la demeure appartient à Jules-Joseph-Taschereau Frémont (1855-1902) en 1896 et la veuve de ce dernier, Marie-Alice Beaubien, la vend au marchand et conseiller législatif Richard Turner (1843-1917) en 1903. Ernest Turner fait l'acquisition des lieux en 1906. La maison est occupée en 1910 par le lieutenant-colonel Richard Ernest William Turner (1871-1961). Cette propriété est cédée en 1918 à Jules P. Frémont. Un toit mansardé viendra remplacer le toit à pignon par la suite.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • La Cité

Adresse :

  • 26, rue Sainte-Ursule

Latitude :

  • 46° 48' 42.7"

Longitude :

  • -71° 12' 39.9"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Groupe de recherche en histoire du Québec inc. Étude d'ensemble : Sous-secteur des Ursulines. Annexes. Québec, Ville de Québec, 2000. s.p.
  • Groupe de recherche en histoire du Québec inc. Étude d'ensemble : Sous-secteur des Ursulines. Synthèse. Québec, Ville de Québec, 2000. 162 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013