Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Maison Fraser

Images

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Québec), 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 

Haut de la page

Informations historiques

Le site de cette maison est riche en histoire. Il s'agit de l'emplacement du premier palais de l'Intendant érigé en 1686 à même l'édifice de l'ancienne brasserie de Jean Talon (1626-1694). Incendié en 1713, le palais est relocalisé plus au nord, faisant cette fois dos à la rivière Saint-Charles. Sur l'emplacement du premier palais, on construit le magasin du roi en 1718, ce qui nécessite un ajout à l'extrémité des fondations du premier palais de l'Intendant encore en place après l'incendie de 1713.

D'après de nombreuses campagnes de fouilles archéologiques, la maison Fraser serait construite sur une partie des fondations du premier palais de l'Intendant, où l'on retrouve encore d'anciens cachots, ainsi que sur une partie des fondations ajoutées en 1718 pour les magasins du roi. Après la prise de Québec en 1759, les troupes britanniques vont occuper le site du palais qui devient une propriété de la Couronne. Quelques terrains en bordure de la rue Saint-Vallier sont vendus à des particuliers de sorte que l'emplacement situé au coin de la rue Saint-Nicolas et Saint-Vallier est acquis par John Hay (père) vers 1764.

Sur la maquette de Jean-Baptiste Duberger (1767-1821) et de John By (1779-1836) de 1808, une maison en pierre de deux étagescoiffée d'un toit à deux versants occupe le site. En 1825, James Clearihue, boulanger, se porte acquéreur d'une maison appartenant à John Hay (fils). Cette acquisition est suivie de travaux de reconstruction en 1838 par le maître charpentier Charles Marié.

En 1845, l'année de l'incendie du quartier Saint-Roch, le marchand-épicier Alexander Fraser (mort en 1887) devient propriétaire de la maison. Nous ignorons si l'incendie a causé d'importants dégâts au bâtiment. La maison en pierre a plusieurs caractéristiques du néoclassicisme anglais. Après le décès de Fraser en 1887, la maison passera entre les mains de John O'Donnell avant d'être acquise par Vesey Boswell en 1897. Celui-ci la rénovera en 1900 afin d'y aménager les bureaux de la brasserie Boswell, dont les installations occupent presque tout l'îlot des Palais. Les plans de ces transformations sont signés par l'architecte Harry Staveley (1848-1925).

En 1930, la compagnie The National Breweries entreprend de nouveaux travaux dans la maison afin de rajeunir ses bureaux. Cette fois, c'est l'architecte montréalais Pierre-Charles Amos (1897-1977) qui supervise le chantier. Il est fort probable que ce soit à cette occasion que l'extérieur de la maison ait été modifié. En effet, les façades de pierres à moellons ont été revêtues de crépi aux étages et de pierres de taille lisses au rez-de-chaussée. Au-dessus du rez-de-chaussée, une frise métallique, ornée de motifs floraux, assure la jonction entre les deux matériaux. La couverture en tôle à la canadienne a été remplacée par de la tôle à baguettes et de nouvelles lucarnes au toit arrondi ont substitué les anciennes. Ces modifications ont accentué davantage l'aspect néoclassique de l'édifice.

Ayant survécu aux importantes campagnes de démolition des années 1969 et 1970 après la fermeture graduelle de la brasserie, l'édifice a été acquis par la Ville de Québec en même temps que l'ensemble de l'îlot en 1977.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • La Cité

Adresse :

  • 15, rue Saint-Nicolas

Latitude :

46° 48' 56.2"

Longitude :

-71° 12' 47.2"

Désignation cadastrale :

  • Lot 4 093 209

Code Borden

CeEt-30      

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013